Art urbain
2 commentaires

L’art urbain fait Le Grand 8 à la Réserve Malakoff

Couv. Réserve Malakoff

Depuis le 1er juin et jusqu’au 30 octobre 2016, l’art urbain se montre dans toute sa diversité à la Réserve Malakoff avec l’incroyable exposition Le Grand 8.

Le Grand 8 a ouvert ses portes à la Réserve Malakoff depuis maintenant presque deux mois et j’attendais avec impatience de découvrir enfin les trésors artistiques créés pour ce projet. J’ai profité de quelques jours de vacances à Paris pour y aller. Il faut dire pour moi, en transports, Malakoff c’est un peu le bout du monde… Et il est bien plus simple d’y aller en voiture (oui je sais c’est pas bien parce que ça fait pas du bien à notre belle planète… ).

Le Grand 8, du rêve avant destruction

Ce projet est né de la rencontre entre Inzouk Association (association créée par Hadrien Bernard (alias ANIS) et sa compagne Hanna Ouaziz, avocate) et Jean Marc Vibert, un entrepreneur passionné d’art, il y a plus d’un an.

L’idée : transformer un immense hangar de 2 000 m2 voué à la destruction, en immense lieu de création artistique. Pour cela, 40 artistes urbains qui nous entrainent dans leurs univers imaginaires. Chacun a disposé de 50 à 100m3 qu’il sculpte, habille, décore, dévore ou attaque à la bombe. Certains artistes ont choisi de s’associer afin de créer des oeuvres à plusieurs mains. Le tout forme un immense 8, symbole de l’Infini…

Le spectateur s’amuse, ressent, joue, contemple avec la lumière, les peintures, les objets, les structures pour lui rappeler des moments de la vie tels que, l’enfance, le rire, l’animal, le végétal et la ville.

Le Grand 8, les rêves d’une quarantaine d’artistes

Pour réaliser son incroyable projet, InZouk Association a invité une quarantaine d’artistes à vivre, imaginer, créer tous ensemble pendant presque deux mois. Plus qu’une exposition artistique, Le Grand 8 est avant tout l’histoire d’une belle aventure humaine entre des artistes de différents horizons et aux univers multiples.

Le CyKlop (CyKlop toi-même) ; Levalet (Culture) ; No Rules Corp / EvazéSir (Tribulations) ; JBC (La Divine Comédie) ; Nosbé (NosbEstomac) ; SWAR (La Maison oubliée) ; SNEZ (La jungle aquatique) ; ANIS (L’Arbre enchanté) ; Seize HappyWallMaker (Magnetiko-Glyphe) ; Yann Muller (Human Free) ; Bault & Popay & Tétar (Syncrétisme) ; Photograffée (Histoire de cube, avec Caligr, Djalouz, Doudou’Style, Pesca & Alex Perret) ; Dem Dillon (Show Or-ganic Room) ; Philippe Hérard (Cent Titres) ; IZa Zaro (L’Identité d’une blonde) ; Vinie & RéaOne (Natural Vibration) ; 36.15 (Forêt cosmique) ; Mademoiselle Maurice (La Forêt chamanique) ; Mosko (L’Antre de Mosko) ; Shaka (Ondes) ; Mr LOLO & FKDL (Le Cabaret de Mr LOLO / Liz and friends movies) ; Pol Corona & Jean Lloveras (Kinelimulanthrope) ; Mart Aire (Une Maison plein de nous) ; Jana & Js (I’ll be around to guide you) ; ANTI (Imaginarium tremens) ; Les Frères Coulures (Il sera une fois…) ; DOSE (L’escalier) ; Le 9e Concept (Equilibre) ; M. Chat (Le Chat) ; Jibé.P (Le Monde des rails) ; MI NUIT (Le Mythe de Danae) ; Jérome Mesnager (L’Homme en blanc) ; Bojan.

J’ai retrouvé avec grand plaisir le projet Photograffée dans une nouvelle scénographie. Ce projet a été imaginé il y a cinq suite à la rencontre du photographe Alex Perret et de quatre graffeurs du collectif 2AC Anartchik (Djalouz, Caligr, Pesca et Doudou’Style). Une fois encore ils ont su marier réalité et imaginaire du graffiti tout en jouant avec les volume et les effets d’optique. Il faut tourner autour du cube pour le voir intégrer les œuvres réalisées sur les murs. Magnifique !

Et, pour mon plus grand plaisir, IZa Zaro était présente lors de ma visite. Ce fut donc l’occasion de papoter un peu mais aussi de repartir avec un petit souvenir du Photomaton… J’ai également connu ma « minute de gloire » grâce à elle en participant à son interview par Lci (pour les lives de la page Facebook de la chaîne). Mais la vraie star c’est elle et son très beau travail (sa « Psychanalyse artistique » comme elle le dit elle-même).

J’ai également rencontré RéaOne qui était sur place pour peindre une oeuvre sur le bar de la Réserve. Nous avons échangé quelques mots et j’avoue que j’aimerais beaucoup faire le portrait de cet artiste… Pour le Grand 8, il a réalisé une magnifique collaboration avec Vinie.

Parmi mes autres coups de coeur, il y a Les « tribulations » de No Rules Corp / EvazéSir, « La Maison oubliée » de SWAR, « L’Arbre enchanté » de ANIS, « L’Antre de Mosko », le magnifique visage de SHAKA ou encore l’espace investi par Jana & Js.

Le Grand 8, visite en images

Il m’a fallu plusieurs jours pour écrire ce billet après ma visite en raison du grand nombre de photos prises lors de ma découverte de ce lieu incroyable. Je vais essayer de partager avec vous mon émerveillement pendant plus de deux heures de balade. Je vous livre ici seulement une trentaine de photos. Je vous invite (très vivement) à regarder mon album Le Grand 8 à la Réserve Malakoff pour profiter pleinement de ma visite et découvrir l’ensemble des oeuvres.

Le Grand 8, plus qu’un lieu d’exposition

La Réserve Malakoff vous accueille pour visiter l’expo Le Grand 8 mais pas que… Il est également possible de grignoter ou de boire un verre installés au milieu des oeuvres. Ou encore d’assister à des performances d’artistes (lors de ma visite IZa Zaro et RéaOne étaient présents et ont réalisé des oeuvres), des concerts, des apéros mix,  des tables-rondes ou de profiter de la librairie et des espace jeux. Retrouvez le programme sur le site du Grand 8.

Une vingtaine d’artistes a également créé un parcours d’art urbain sur différents bâtiment de Malakoff afin d’inviter les visiteurs à partir à la découverte de la ville (ce qui veut dire que je vais devoir y retourner… Affaire à suivre donc !).

La Réserve Malakoff
Du 1er juin au 30 octobre 2016
Horaires Exposition :
Le mardi : 14h-18h
Du mercredi au dimanche 14h-20h
Horaires Bar :
Le mardi : 14h-18h
Du mercredi au dimanche 14h à 22h
Tarif 3€

Des visites guidées sont organisées du mercredi au vendredi à 18h30
Sans inscriptions, 15 personnes max en fonction des places disponibles.
Tarif 6€

Et pour conclure un des groupes que vous auriez pu découvrir lors des live sessions de la Réserve Malakoff : Achille’s Family.

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: Le LAB14 met l’art urbain au coeur de Montparnasse | Les billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Anatomie du Mouvement avec Shaka à la Galerie Lazarew | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s