Art urbain
Laisser un commentaire

Les Capucines du Street Art

Couv Capucines street art

Avant rénovation, un immeuble du Boulevard des Capucines de Paris, met à disposition d’artistes urbains, plus de 700 m 2 de surface. Des oeuvres à découvrir du 17 au 26 novembre 2017.

J’ai profité de mon passage hebdomadaire (et cette fois trop prolongé) sur Paris pour aller découvrir l’expo dont tout le monde parle en ce moment : Les Capucines du Street Art. J’y ai vu des oeuvres très sympa comme celles de Doudou Style & Djalouz ou encore Cannibal Letters. J’ai aimé la sculpture-graffiti de Mg La Bomba. Et j’ai eu un énorme coup de coeur pour les « E.DOLL » de Softtwix.

Mais je m’attendais quand même à autre chose. Un lieu plus… grandiose et où on en prend plein les yeux. Il faut dire que depuis la Tour 13 on a pris de mauvaises habitudes. Les créations avant destruction se sont multipliées et certaines furent vraiment impressionnantes (le Lab 14, La Réserve Malakoff ou encore Rehab #1 et Rehab #2 entre autres). Alors là ça paraissait un peu petit. La visite se fait en 30 minutes (max !) en prenant vraiment son temps pour faire des photos.

Mais bon, c’est pour une bonne cause puisque vous pouvez acheter des oeuvres pour participer à la collecte de fonds de l’association Projet Plus Actions. Donc, ce week-end, allez vous balader dans le quartier d’Opéra et passer faire un tour au 25 Boulevard des Capucines !

Les Capucines du Street Art… avant travaux

Avant le lancement de travaux de rénovation d’un immeuble de bureaux qui deviendra à horizon 2020 l’un des hôtels 5* emblématiques du centre de Paris, AXA IM – Real Assets a fait aménager et a mis à disposition d’artistes un espace de 720 m² situé à deux pas de la place de l’Opéra, au 25/27 boulevard des Capucines, à Paris.

Pendant deux semaines, près de 30 artistes de renom du monde du Street Art ont laissé libre cours à leur créativité pour réaliser des œuvres à l’intérieur et sur les stores extérieurs de l’immeuble.

Venez découvrir les oeuvres réalisées par Cannibal Letters ; K-litystreet ; Wuze ; Banga ; Caligr ; Christophe Violland ; Combo ; Cost ; Cromz ; Dante ; Dem Dillon ; Djalouz ; Doudou Style ; Furious Five ; Kal Dea ; Hakim ; Kay One ; Le Cerum ; Mg La Bomba ; Morne ; Onepesca ; Pesca ; Piman ; Pimax ; San ; Softtwix ; Sonac ; Manu brahim ; Tempo ; 2ac.

Cette exposition est également l’occasion, pour les visiteurs, d’acquérir les œuvres réalisés sur place par les artistes et celles exposés dans la galerie de l’exposition.
Cette galerie, dont l’animation est confiée à l’association Projets Plus Actions, permettra de récolter des fonds afin de financer des initiatives caritatives telles que la construction d’une ferme école au Bénin, le soutien à des cantines scolaires ou encore la plantation d’arbres à Madagascar !

Coup de coeur pour les portraits de Softtwix

A l’occasion de cette exposition, Softtwix a choisi de nous présenter une installation issue de son projet E.DOLL, sur un mur de 10m de long.

La femme moderne est une grande source d’inspiration pour l’artiste. Le masque de la femme parfaite, elle a l’habitude de le placarder dans les rues, des collages de visages sur fond noir, au format XXL … Les E.Dolls dérangent, elles questionnent, interpellent. Chacun étant libre d’y projeter sa propre histoire…

L’image de la femme moderne est celle d’une femme qui mène de front vie privée et carrière professionnelle réussie. Cette image de la femme est celle qui est véhiculée par la société occidentale, à travers les magazines féminins ou les campagnes publicitaires… Etre l’une d’entre elles, c’est concilier le rôle traditionnel de femme au foyer avec celui de femme libérée. Une femme qui combine avec succès une carrière enrichissante, l’éducation des enfants, une maison impeccable, un look à la fois sexy et sophistiqué, des amitiés entretenues, et enfin, une vie amoureuse fabuleuse… Etre une « superwoman » n’est pas la seule exigence demandée à la femme moderne, elle se doit également d’être belle, mince, sexy, sans âge, et sans rides…

La plupart des femmes vivent consciemment ou inconsciemment dans la dépendance du regard et de l’approbation de l’autre… Et dans cette course effrénée à la validation extérieure, elles se perdent, s’abîment, se déchirent, se ternissent…

Les Capucines en images

Les Capucines du Street Art
25/29, Boulevard des Capucines
75002 Paris
Metro / RER : AUBER / OPERA

Ouvert tout le week-end de 10H00 à 20H00.

Et maintenant je vous laisse avec The Shins et a « Simple song »…

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s