Tous les articles taggés : photo

« Couleurs d’alizés », une expo photo de Cathy Bion

Depuis plusieurs mois maintenant Cathy Bion pense à moi lorsqu’elle organise des expositions d’artistes et m’invite aux vernissages. Toujours. Grâce à elle je découvre un univers que je connais peu : celui de l’art contemporain. Cette fois c’est elle qui va exposer son travail. Et je suis enchantée d’aller le découvrir. En plus l’expo aura lieu dans un endroit que j’ai découvert très récemment et que j’aime beaucoup : la péniche librairie « L’eau et les rêves » installée au bord du canal de l’Ourcq. La courte présentation de l’expo que m’a envoyée Cathy étant parfaite je ne vais pas réécrire un autre texte. La voici donc.. Photographe – plasticienne, Cathy Bion a sillonné les ports du monde, du Maroc à la Bretagne, du Portugal jusqu’à l’Australie, loin des chemins balisés. Depuis plus d’une quinzaine d’années, dans les docks inondés de lumière, son oeil de peintre traque les couleurs et les matières, les traces du travail de l’homme en interférence avec celui du temps et des éléments naturels. Sans retouche, ni recadrage, les photographies de Cathy Bion recréent des paysages imaginaires, …

Henri Cartier-Bresson, le regard du XXe siècle

J’ai profité de mon dernier jour de vacances pour aller (enfin) voir l’expo « Henri Cartier-Bresson »au Centre Pompidou. L’idée c’était d’y aller en semaine pour éviter les longues heures d’attente du week-end. Et grand bien nous en a pris. A peine 20 minutes après notre entrée dans Beaubourg nous commencions la visite. Bon, il y avait quand même du monde mais de façon raisonnable. On pouvait s’approcher au plus près des photos (parfois en très petit format) pour en apprécier chaque détail. A travers l’exposition de plus de 500 photographies, dessins, peintures, films et documents, le Centre Pompidou rend hommage à ce grand photographe 10 ans après sa mort. Bien sur je connaissais ses images les plus célèbres mais sans vraiment savoir qui était l’homme. Hier, pendant 3 heures et demi (alors oui, prévoyez d’avoir du temps quand vous irez car 3H30 c’est vraiment un minimum…), j’ai découvert un homme incroyable, tant pour son talent de photographe que pour son engagement politique. A travers ses images, nous (re)découvrons les évènements qui ont marqué le XXe siècle : la guerre d’Espagne ( il …

Brassaï, pour l’amour de Paris

Comme vous avez pu le comprendre à travers ce blog et à travers ma page Facebook, je suis une amoureuse de Paris. Arpenter ses rues par tous les temps et en toutes saisons est un de mes plus grand plaisir. Encore plus depuis que j’ai mon mon joujou photographique. A travers lui, je regarde la ville autrement. Et je suis à chaque fois surprise de découvrir sa beauté et sa diversité. Alors forcément, s’il y a une expo que je voulais c’était bien celle de Brassaï. Seulement voilà, pour voir les expos gratuites de l’Hôtel de Ville si on veut y aller le samedi il faut se lever tôt pour ne pas faire des heures de queue avant de rentrer. Et bon… étant plutôt du genre marmotte je n’avais pas réussi ce challenge ! J’ai donc trouvé une autre solution. Je me suis offerte une journée off rien que pour moi. Pas de marmaille, pas de boulot. Juste la vie devant moi. Un plaisir qu’il fait bon s’accorder de temps en temps… Je suis donc …

Le Light Painting illumine l’Espace Pierre Cardin

Avec l’exposition « Paris Lumière », l’Espace Pierre Cardin a mis à l’honneur le light painting pendant tout un week-end (14-15 décembre). Je suis allée y faire un tour pour découvrir cet art. Le Light painting est un art tout nouveau qui mélange photgraphie, streetart et art numérique. L’idée pour l’artiste est de jouer avec des sources de lumières dont il capture les mouvements dans l’obscurité totale en gardant une exposition longue et unique. Ca donne des images incroyables. Sur la scène internationale, le Light painting est en pleine expansion et cette exposition à l’Espace Pierre Cardin est une première en France. Grace au label LPWA (je vous explique ça plus loin) 30 artistes de différents pays réunissent ici plus de 150 oeuvres. Elle fait découvrir toutes les facettes de cet art. Je ne connaissais pas trop mais apparemment il a quelques grands noms français qui étaient exposés : Jadikan, Marko 93, Rezine, Swit Lightgraff, Gildas Massinet et Julien Breton (Kaalam). L’expo présentait des photos et des vidéos. On pouvait même sa propre expérience si on avait un …

Le photomaton géant de JR s’installe à Paris

Le photographe JR a lancé en 2011 un vaste projet « d’art global » appelé Inside Out Project. A l’occasion de la sortie du film, il s’est installé pendant quelques jours à Paris. Tout d’abord au Palais de Tokyo du 6 au 8 novembre 2013. Puis au Mk2 Bibliothèque du 10 au 12 novembre. C’est là que je suis allée hier après-midi. Ce très beau projet artistique mérite une petite explication… que je suis tout simplement allée chercher sur son site « Inside Out Project »  » Le 2 Mars 2011, lors de la Conférence TED à Long Beach, en Californie, JR a appelé à la création d’un projet d’art global – Inside Out Project (IOP) – inspiré par ses collages de rue grand format, le concept du projet est de donner à chacun la possibilité de partager avec le monde son portrait et un message. Inside Out offre aux particuliers et groupes du monde entier un nouveau moyen de faire passer un message. N’importe qui peut participer, et est mis au défi d’utiliser des portraits pour partager les histoires de personnes de …

Mes pas dans la ville. Paris 12

Tous les matins, pour rendre mon trajet plus agréable et me créer une petite bulle, j’écoute de la musique. Ce matin j’ai eu envie de faire entrer Oxmo Puccino dans cette bulle. Ca faisait longtemps que je n’avais pas écouté son dernier album (que j’aime décidément beaucoup). Et pendant qu’il me chantait « Pam-Pa-Nam », sa chanson sur Paris, j’ai eu envie de vous montrer mon regard sur cette ville dans laquelle j’aime tant marcher, me perdre, découvrir ses multiples visages. Venez, suivez-moi. Aujourd’hui je vous emmène au marché d’Aligre et sur la Coulée verte… Et forcément, je ne pouvais que vous faire écouter la « fameuse » chanson d’Oxmo Puccino… Si vous aimez, prenez le temps d’écouter son album. « Roi sans carrosse »

Un air de campagne aux jardins du Ruisseau

Aujourd’hui Paris fêtait les jardins et donnait un petit air de campagne à la ville. A cette occasion, de nombreux jardins collectifs ouvraient leurs portes. C’est comme ça que j’ai découvert les jardins du Ruisseau, porte de Clignancourt. Ces jardins sont installés le long de l’ancienne voie ferrée circulaire, appelée « ligne de la petite ceinture« . Ici, les habitants du quartier Clignancourt (mais aussi tous ceux qui adhèrent à l’association) viennent cultiver des potagers, faire pousser des fleurs, entretenir un poulailler ou encore des ruches. L’endroit est insolite par ce mélange d’urbanisation et de nature. Et cet après-midi, avec le soleil qui était de nouveau là pour nous réchauffer, on s’y sentait drôlement bien. On pouvait y faire son marché (bio), écouter des concerts ou encore apprendre à faire des origamis. Comme je le dis toujours mes images parlent bien mieux que mes mots, alors en voici quelques-unes. Bonne balade à la campagne… Pour clore ce billet, je vous ai trouvé une chanson de circonstance…    

Plaisirs en bord de mer

Il y a 2 semaines, un dimanche de pluie sur Paris, je suis allée chercher le soleil. Et je l’ai trouvé… dans le nord. Pour mon plus grand plaisir, j’ai une fois de plus fait découvrir les « Caps » et les belles plages de la Côte d’Opale. Je vous ai déjà parlé de cet endroit (ici Visite au Cap Blanc-Nez… ou encore là Petite virée au Touquet…) parce que c’est mon petit coin de paradis. Cet endroit me fait un bien fou, inexplicable. J’y trouve toujours la sérénité, l’apaisement. Cette fois encore ça a été une très belle journée de fin d’été. Et l’occasion de capturer quelques images à garder dans ma boîte à « souvenirs des belles choses ». Venez avec moi et regardez comme c’est beau. Ma petit touche musicale va avec le billet. « Se souvenir des belles choses« …