Expos, Photo
1 commentaire

Brassaï, pour l’amour de Paris

Comme vous avez pu le comprendre à travers ce blog et à travers ma page Facebook, je suis une amoureuse de Paris. Arpenter ses rues par tous les temps et en toutes saisons est un de mes plus grand plaisir. Encore plus depuis que j’ai mon mon joujou photographique. A travers lui, je regarde la ville autrement. Et je suis à chaque fois surprise de découvrir sa beauté et sa diversité.

Alors forcément, s’il y a une expo que je voulais c’était bien celle de Brassaï. Seulement voilà, pour voir les expos gratuites de l’Hôtel de Ville si on veut y aller le samedi il faut se lever tôt pour ne pas faire des heures de queue avant de rentrer. Et bon… étant plutôt du genre marmotte je n’avais pas réussi ce challenge ! J’ai donc trouvé une autre solution. Je me suis offerte une journée off rien que pour moi. Pas de marmaille, pas de boulot. Juste la vie devant moi. Un plaisir qu’il fait bon s’accorder de temps en temps… Je suis donc aller voir Brassaï cet après-midi. Et je n’ai attendu qu’une heure. Ce qui est tout à fait supportable. Surtout quand on papote. Le temps passe bien plus vite.

Ce que j’ai vu dans cette expo m’a émerveillée. Je suis ressortie en me disant que j’aurais bien passé encore quelques heures en compagnie du photographe. A travers ses photos il nous offre une découverte du Paris des années 30 et 40. Brassaï adorait la ville la nuit pour son atmosphère, ses lumières et ses ombres. Il nous emmène donc avec lui dans ses déambulations nocturnes.

J’avoue que je connaissais quelques photos de cet artiste mais pas tout. j’ai donc appris avec surprise qu’il avait entretenu des relations étroites avec Picasso. ce dernier, impressionné par les photos de Brassaï, lui avait demandé de photographier ses sculptures, alors inconnues. De ces échanges avec le peintre, Brassaï fera un livre. « Conversations avec Picasso ».

J’ai également découvert la fascination de Brassaï pour les murs de Paris et en particulier les graffitis qui les recouvrent ! Pour moi qui ai un énorme intérêt pour le streetart c’était génial. Dans les années 30 déjà les murs de Paris étaient un lieu d’expression. Grace aux photos de l’artiste nous pouvons voir ces « oeuvres » qui à l’époque n’étaient bien su, ni peintes ni collées mais sculptées. Quelle incroyable découverte. Je jubilais comme une enfant en voyant ça.

Face au succès (très justifié) de cette exposition, la mairie de Paris a décidé de la prolonger jusqu’au 29 mars. Alors pour ceux de mes lecteurs qui habitent la région parisienne et pour ceux qui y viendraient en mars, prenez le temps d’aller la voir. Vous passerez un moment délicieux dans une ville décidément magique.

Pour conclure mon billet je vous livre une petite phrase de Brassaï que j’ai beaucoup aimée.
« Qu’est ce que le banal, sinon le merveilleux déchu par l’habitude. « 

J’ai poursuivi cette belle journée en allant voir un très beau film. Mais je vous raconte ça plus tard dans un autre billet. Et je la termine avec la douceur du dernier album de Beck. Là aussi je vous en conseille l’écoute. Un petit bijou. Et forcément je vous laisse avec eux… Je pensais vous faire écouter un titre de l’album. Mais finalement ma préférence va vers le titre qui a servi de BO au si beau film « Eternal Sunshine of the Spotless Mind« . Parce que je m’en lasse pas. Ni du film, ni de la musique.

Cette entrée a été publiée dans : Expos, Photo
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: "Dallas Buyers Club" | Les petits billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s