Tous les articles classés dans : Coups de coeur

Paris ma belle je t’aime quand la lumière s’éteint…

Cet billet est ma façon à moi de mettre la peur à distance. J’ai toujours eu besoin de « coucher les mots sur le papier » pour « faire mon deuil ». Parce que tant que je ne le fais pas, ils tournent en boucle dans ma tête, à toute vitesse et de plus en plus nombreux. Voilà pourquoi, après avoir pensé rester silencieuse, j’ai choisi de publier ces mots. Pour partager avec vous mes émotions depuis deux jours, parce que pour avancer il est indispensable de parler, mettre des mots sur les émotions pour qu’elles ne nous submergent pas. Il n’y a pas d’impudeur dans les mots qui suivent. Seulement une profonde tristesse… Vendredi 13 novembre 2015, un soir comme les autres. Je suis tranquille à la maison, je papote avec une amie au téléphone. Nous échangeons nos petits tracas quotidiens. Jusqu’au moment où mon fils arrive et me dit « Regarde la télé. Il parait qu’il y a eu un attentat au Stade de France ». Sur le moment, je n’y crois pas. Je lui dit de ne pas s’affoler au moindre message sur …

« Human » de Yann Artus-Bertrand

Hier soir, j’avais un rendez-vous télévisuel (sur France 2) avec Yann Artus-Bertrand. Son film « Human » était offert au public à l’occasion de sa sortie. Je dois avouer, normalement je regarde assez peu des documentaires. Je les trouve bien souvent trop lents et je décroche avant la fin. Mais hier soir, « Human » m’a tenue jusqu’au bout. Pas un instant mon attention ne s’est relâchée.

Faada Freddy aux Solidays 2015

Cette année, pour moi, les Solidays n’auront duré qu’une journée. Pas super motivée par la programmation cette année. Et plein d’autres projets pour le week-end (je vous raconte tout ça très vite). Le soleil qui va briller ce week-end me ferait presque regretter. Pas de boue cette année aux Solidays. C’est plutôt cool. Mais bon pas de regrets car j’ai vu cet après-midi de très belles choses… Mais ça n’est pas le moment d’en parler.

« Liberté j’écris ton nom… »

Hier il était important que nous soyons tous réunis pour dire non au chantage de la peur. Pour défendre l’élément fondateur de toute démocratie : la Liberté d’expression. Pour une fois le mot Fraternité a pris tout son sens. C’était beau à voir et ça redonnait de l’espoir. L’espoir que ce drame sera enfin le déclencheur de changements pour que le mot Egalité reprenne lui aussi sa place dans notre société. Car l’Egalité entre les hommes est la seule chose qui pourra faire taire la colère qui mène à la haine de l’Autre.  Aujourd’hui il faut arrêter de penser « je » pour se remettre à penser « nous ». Seule l’union fera notre force. Mais une union qui va devoir dépasser la France. Pour lutter contre ces fanatiques il faut que les dirigeants de tous pays marchent main dans la main dans le même sens. Nous devons nous sentir concernés par ce qui se passe hors de nos frontières. Tant de journalistes perdent la vie chaque jour à travers la planète pour avoir osé dire ce qu’ils pensent. Abasourdis par le choc …