Art urbain, Expos
3 commentaires

Combo « CoeXisT » à l’Institut du Monde Arabe

Pendant deux mois, du 7 janvier au 6 mars 2016, l’Institut du monde arabe a accueilli l’exposition « CoeXisT ». A travers ses oeuvres, Combo, Culture Kidnapper nous parle du vivre ensemble, quelles que soient nos origines, nos croyances ou notre façon de vivre et d’aimer.

L’engagement d’un artiste

J’ai découvert Combo il y a plusieurs mois (années ?) dans la rue. Avant qu’il ne « sème » ses « CoeXisT » sur nos murs et qu’il ne fasse la Une des journaux suite à son agression. Avec sa « Venus de Clichy » pour l’exposition « Oxymores » (initiative du ministère de la Culture) ou encore lors de la performance de nombreux artistes au Musée de l’histoire de l’immigration alors que le débat faisait rage autour des réfugiés.

Combo est un artiste engagé depuis de nombreuses années. En 2012, à la date anniversaire de l’accident de la centrale de Fukushima, il s’introduit dans la zone interdite de Tchernobyl  pour y coller des affiches publicitaires de grands groupes d’énergie nucléaire. En 2013, c’est en Chine qu’il s’exprime en recouvrant les murs de Hong Kong avec des pages interdites de Google pour dénoncer la censure. En 2014, il détourne le sens d’images d’actualité en y insérant des personnages de jeux vidéos ou de dessins animés. Toujours en 2014, il part en résidence d’artistes au Liban et commence son projet « Dji’Art » pour pousser les spectateurs à réfléchir à tous les « on dit » médiatiques.

CoeXisT

En janvier 2015, suite aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher de Vincennes, il détourne le slogan de l’artiste polonais Piotr Mlodozeniec (utilisé à Jérusalem en 2011) « CoeXisT ». Dans ce mot il mêle les symboles des trois principales religions monothéistes : le C pour le croissant musulman, le X pour l’étoile de David et le T pour la croix chrétienne.

Il donne alors rendez-vous devant l’Insitut du monde arabe à tous ceux qui le souhaitent, pour distribuer des centaines d’affiches portant le mot CoeXisT pour que les gens les collent à travers la ville. Il souhaite ainsi prôner la paix et la tolérance entre les religions.

Il allait donc de soi qu’à la même date, en signe de commémoration, l’Institut du Monde Arabe invite l’artiste à exposer ses oeuvres au sein du musée.

Peintures, dessins, photographies et installations interrogeront le spectateur sur des idées reçues qui mettent en péril le « vivre ensemble » et enveniment le débat sur la laïcité.

L’exposition

La scénographie de l’exposition est très réussie. Des palissades de bois ont été installées et peintes en rouge, bleu et blanc pour accueillir les oeuvres. L’éclairage fait penser à celui de réverbères dans la rue, nous plongeant dans une promenade urbaine, à la découverte des oeuvres.

Il faut prendre le temps de s’arrêter devant chaque oeuvre. Elle-même composée de plusieurs oeuvres. Sur chacune d’elle un détail ou une phrase nous interpelle et nous fait réfléchir à nos propres valeurs.

Pour profiter pleinement de l’exposition, il faut commencer par regarder l’interview de Combo (juste sur votre droite en entrant). L’artiste nous parle de lui, de son parcours, de son engagement et du message qu’il veut diffuser avec cette exposition mais également tout son travail dans la rue.

L’Institut du Monde Arabe a jugé préférable de retirer une œuvre, « L’invention d’Internet », pour ne pas heurter la sensibilité de certains spectateurs. On peut la découvrir à l’atelier de Combo, au 20 rue Danielle Casanova, temporairement ouvert pendant la durée de l’exposition à l’IMA.

Pour terminer, vous découvrirez une salle emplie de colonnes, et sur chacune d’elles un portrait. Ces portraits sont ceux de gens comme vous et moi. Combo a voulu les prendre en photo et créer cette salle pour donner un visage à la population parisienne, en réaction aux attentats du 13 novembre 2015, qui ont touchés de parfaits inconnus (contrairement aux attentats de Charlie Hebdo).

Quelques images de « CoeXisT »

Voici quelques photos prises lors de ma visite. Je ne mets ici qu’une petite partie. Pour profiter pleinement de l’exposition il faudra venir ici : CoeXisT par Combo Culture Kidnapper à l’Institut du Monde Arabe

Je regrette de ne pas avoir vu cette exposition plus tôt car j’aurais pu alors en parler bien avant et vous encourager à aller la voir. Il vous reste encore 10 jours pour le faire ! Alors allez-y, foncez ! C’est une très belle exposition, tant pour les oeuvres, la scénographie que le message qu’elle diffuse !

Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V 75005 Paris

Horaires:
Mardi – jeudi : 10h-18h
Vendredi : 10h-21h30
Samedi, dimanche et jours fériés : 10h-19h

Parce que la musique adoucit les moeurs (il paraît)…

Pour ma conclusion musicale, une chanson m’est tout de suite venue à l’esprit. Parce que ce chant religieux est un des plus beaux qui existe. Parce que je ne suis pas croyante mais que ce chant m’émeut toujours, année après année. La version que j’ai choisie est celle de Maria Callas. Un petit moment de bonheur…

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

3 commentaires

    • J’ai fait comme vous… J’ai laissé passer le temps. Je l’ai donc vue dans le derniers jours et j’en suis enchantée. C’était une très belle expo.
      Merci pour vos commentaires ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Saint-Maur fait le mur à la Villa Médicis | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s