Art urbain, Coups de coeur
2 commentaires

Migrations : 12 heures pour changer de regard

Depuis plusieurs semaines maintenant, le débat fait rage autour des migrants et de leur accueil dans les différents pays de l’Union européenne. Les peurs déjà existantes sont exacerbées. Faut-il accueillir tous ces étrangers ? Qui sont-ils ? Et la France peut-elle « supporter » cette nouvelle vague d’immigration ? Le Ministère de la Culture et de la Communication a décidé d’organiser un grand rassemblement citoyen et familial au Musée national de l’histoire de l’immigration afin de répondre à ces questions.

Il est temps de changer notre regard sur ceux qui viennent d’ailleurs et cherchent à vivre libres, a déclaré Fleur Pellerin lors du Festival Visa pour l’Image. « J’appelle donc à un grand rassemblement culturel, populaire et solidaire. (…) Ces 24h doivent être un moment où nous nous regardons en face, où nous prenons conscience, durablement, sans naïveté, qu’il y a des choses plus fondamentales que nos peurs. Des choses plus fondamentales avec lesquelles il nous faut aujourd’hui renouer. Ces 24h doivent nous ramener à l’essentiel : à notre humanité. Les polémiques politiques sur les réfugiés, les migrants, l’ont trop souvent occulté. Or, nous ramener à l’essentiel, c’est ce que fait la culture : en nous ouvrant à nous-mêmes et en nous ouvrant à l’autre, elle nous réhumanise. Donnons-nous 24h pour changer de regard. 24h pour montrer que ce sujet nous concerne tous. 

Demandez le programme

Samedi 12 septembre 2015, de 10h à 22h, le Musée de l’histoire de l’immigration a ouvert ses portes à des personnalités et des citoyens pour suivre des débats, voir des films, assister à une performance de Street art, écouter des témoignages et participer à des ateliers en famille.

immigration (1)Au programme : tables rondes, projections de films (« Samba» d’Olivier Nakache et Eric Toledano, « Dheepan » de Jacques Audiard ou encore « Timbuktu », d’Abderrahmane Sissako), mais aussi ateliers pour enfants. Tout un programme pour « comprendre échanger, témoigner et débattre » autour des migrations et ainsi « changer de regard ».

Pour cette journée 15 artistes mobilisés par le collectif Quai 36  ont investi la Galerie Temporaire du Musée, pour réaliser une fresque longue de 30 mètres ayant pour thème la crise des migrants et de « l’humanité ».

De nombreuses associations étaient également regroupées dans le hall Marie Curie, afin d’accueillir ceux qui souhaitent s’engager.

Débat : Peurs françaises : les comprendre, les surmonter

Avant de monter au 2ème étage pour découvrir la fresque des graffeurs, j’ai assisté à un des débats organisés ce jour-là. Le sujet est trop important pour que je me contente d’aller voir les artistes. Je veux en savoir plus. Je veux comprendre. Ce débat avait pour thème « Peurs françaises : les comprendre, les surmonter« .

Avec : Benjamin Stora (historien, président du conseil d’orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration), Gérard Miller (psychanalyste), François Heran (démographe), Dominique Schnapper (sociologue, politologue, membre honoraire du Conseil constitutionnel), Jean-Christophe Dumont (chef de la division des migrations internationales de l’OCDE).

Face à l’urgence de la situation des migrants, la société française semble divisée : générosité des uns contre réalisme des autres ; initiatives citoyennes contre sentiment d’invasion ; ces deux visages ne cessent de se faire face. La crise, le souhait de préserver le modèle social, l’anxiété identitaire suffisent-ils à comprendre ces contradictions ? Les peurs peuvent-elles encore être surmontées ?

Ce débat a été passionnant. Les intervenants sont revenus sur l’histoire de l’immigration en France. Les vagues d’italiens, d’espagnols ou encore de cambodgiens arrivés dans notre pays dans le passé. A l’aide de chiffres ils nous expliquent que le nombre d’immigrés en France est infime et que nous sommes loin des discours haineux qui nous parlent d’invasion ! Ils nous ont rappelé que ces migrants sont une source d’enrichissement pour la France  car ils représentent une dynamique démographique et culturelle.

Une magnifique fresque consacrée aux migrants

Le débat terminé, j’ai quitté l’auditorium pour me rendre au 2ème étage du musée pour découvrir le travail des graffeurs à l’oeuvre depuis ce matin.

15 artistes ont répondu à l’appel du collectif Quai 36 (à l’origine du magnifique projet à la Gare du Nord) : Ernesto Novo ; Codex Urbanus ; MG la Bomba ; Phil Ramuz ; Univers43 ; Solylaisse ; Max Tetar ; Gregos ; Marko 93 ; Loks Can ; Krash ; Dalas ; Kouka ; Combo ; Artiste Ouvrier.

Voici quelques images pour vous donner une idée de ce qu’ils ont réalisé. Pour voir toutes le oeuvres, il faut cliquer ici : Migrations : 12 heures pour changer de regard

Retrouvez les activités de la journée ainsi que les restitutions de conférences et des ressources en ligne pour comprendre les migrations actuelles : Journée Migrations : 12 heures pour changer de regard

Grace à cet événement j’ai découvert le musée de l’histoire de l’immigration. C’est un très bel endroit où je vais devoir retourner pour le visiter. Je vous encourage vivement à aller y faire un tour.

Musée de l’histoire de l’immigration
293 Avenue Daumesnil
75012 Paris

Et maintenant place à la musique.

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Coups de coeur
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: Combo « CoeXisT » à l’Institut du Monde Arabe – Les billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : MG La Bomba, artiste peintre et graffeur – Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s