Art urbain
4 commentaires

Oxymores, l’art urbain à l’honneur au Ministère de la Culture

Depuis le 3 avril (et jusqu’au 26 avril) les murs du Ministère de la Culture et de la Communication, rue Saint-Honoré, sont à l’heure de l’art urbain.

Fleur Pellerin met le streetart à l’honneur

La ministre, Fleur Pellerin, a souhaité offrir les vitrines du Ministère à 15 artistes urbains en tout genre, tagueurs, colleurs, graffeurs… : L’Atlas, Combo, Eltono, Jean Faucheur, HoNeT, Koralie, Lek et Sowat, Marko93, O’Clock, OX, Surfil, Thom Thom, Jacques Villeglé et Gérard Zlotykamien.

A travers cette exposition la ministre souhaite démontrer sa volonté de conduire une politique en faveur des arts urbains afin de soutenir les pratiques artistiques dans toute leur diversité. En apportant son soutien aux artistes et à la reconnaissance de leur travail et de leurs modes d’expressions, elle souhaite en améliorer la connaissance et la perception.

Au delà de l’exposition éphémère Oxymores, des rencontres et des débats seront organisés avec des artistes, des porteurs de projets, des historiens et des critiques d’art, des élus ou des responsables d’institutions afin de débattre de la place de l’art dans l’espace public.
Les écoles pourront participer à des visites au ministère afin que les enfants parlent de l’art urbain avec les commissaires de l’exposition et les artistes. Enfin, en 2015, dans le cadre de la commande publique, dix artistes seront invités à créer des peintures murales in situ dans toute la France.

Beaucoup de bruit pour… pas grand chose ?

Par curiosité, j’ai profité du beau temps pour aller faire un tour du côté de la rue Saint-Honoré. J’en ai ramené quelques photos. Mon ressenti est un peu mitigé quant à cette expo. Je dirai beaucoup de bruit pour pas grand chose et surtout un énorme coup de com de la part d’un ministère qui porte bien son nom. Et oui le streetart se démocratise, entre dans les galeries et devient un « phénomène de mode » alors l’Etat peut aujourd’hui en faire un art à part entière… Rien de bien révolutionnaire là-dedans ! Et faut-il parler de la destruction de la rue Dénoyez, emblème du streetart à Paris la même semaine ?! N’est-ce pas un peu contradictoire ? En fait on veut bien de l’Art urbain mais pas trop subversif quand même, bien propre pour entrer dans les musées. Mais ne va-t-il pas y perdre son âme ? Bref tout ça ressemble quand même à un gros coup de com de la part du Ministère de la culture qui se veut ouvert à de nouveaux horizons artistiques. Mais le streetart ça n’est pas un art « nouveau »… ça existe depuis longtemps et c’est illégal !

Désolée pour les artistes mais c’est vraiment mon sentiment. On vous reconnaît une place mais dans quelle mesure votre art pourra-t-il rester provocatrice et dérangeant pour ceux qui le veulent ?… Parce que, quand même, pour Oxymores les oeuvres restent plutôt sages et se fondent parfaitement dans le paysage (mis à part les oeuvres réalisées par Thom Thom ou Combo, plus provocatrices). Il y a quand même de belles choses. Particulièrement les animaux de MARKO93… mon coup de coeur de cette « exposition » d’art urbain.

Allez je vous laisse juger par vous-même… (Avec un petit clic sur une image tu gagnes un diaporama !)

Pour voir plus de photos, il suffit de cliquer ici : « Oxymores » au Ministère de la Culture et de la Communication

Pour la conclusion musicale, le dernier clip de Stromae avec l’une de mes chansons préférées de son album. « Carmen ». Il donne à réfléchir non ?!

 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

4 commentaires

  1. je partage tout avis et rigole jaune quand la ministre dit vouloir conduire une politique en faveurs des arts urbains… et la destruction du B.L.O.C, de la rue Desnoyez… on en parle? si c’est pour enfermer le street art entre des murs… bof…

    J'aime

    • On est bien d’accord. Cette inauguration la même semaine que la destruction de la rue Dénoyez… Si c’est pas juste un gros coup de com ! Facile de soutenir l’art urbain quand il n’est plus subversif et entre dans les galeries et les musées. Enfin bref… Quels arts urbains souhaite-t-elle soutenir en fait ? Ceux qui seront bien propres et entreront dans les cases ? Comme ce qu’on trouve malheureusement sur les vitrines du ministère. Mais ça n’est pas ça l’art urbain. Enfin il me semble.

      J'aime

  2. Pingback: Oxymores, l'art urbain à l'honneur au Mi...

  3. Pingback: Combo « CoeXisT » à l’Institut du Monde Arabe – Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s