Expos
3 commentaires

Carambolages au Grand Palais

Quand je suis ressortie de l’inauguration de la nouvelle expo proposée par le Grand Palais, je n’étais pas certaine de faire un billet. Il faut dire que j’ai terminé ma visite un peu abasourdie… Avec « Carambolages« , le Grand Palais nous offre, du 2 mars au 4 juillet 2016, une exposition inattendue et surprenante.

Carambolage (n.m) : terme du jeu de billard. Coup dans lequel la bille du joueur va toucher deux autres billes. fig. : coup double, ricochet.
185 œuvres d’art, issues d’époques, de styles et de pays différents, sont présentées dans un parcours conçu comme un jeu de dominos, où chaque œuvre induit la suivante par une association d’idées ou de formes. Les créations de Boucher, Giacometti, Rembrandt, Man Ray, Annette Messager et d’autres artistes anonymes dialoguent au sein d’un parcours ludique qui revisite notre approche traditionnelle de l’histoire de l’art.

La règle du jeu de Carambolages

J’hésitais à écrire cet article car il est bien difficile de parler de cette exposition. Le concept et la scénographie sont tout à fait nouveaux. Ici, Jean-Hubert Martin nous propose d’être actifs dans notre visite. Pas question de partir dans tous les sens si l’on veut comprendre (ou du moins essayer…). L’exposition suit un parcours précis. Après la lecture d’un léger explicatif nous voilà partis pour une balade artistique à travers les époques et les lieux (les oeuvres exposées ont traversées les siècles et viennent de différentes parties du monde).

Le Grand Palais propose une exposition inédite au concept novateur : décloisonner notre approche traditionnelle de l’art, dépasser les frontières des genres ou des époques et parler à l’imaginaire collectif. Plus de cent cinquante œuvres d’art sont ainsi regroupées selon leurs affinités formelles ou mentales. Dans un parcours laissant place à la poésie visuelle, la pédagogie du sensible et les surprises de l’art, le visiteur déambule parmi les œuvres de Boucher, Giacometti, Rembrandt, Man Ray ou encore Annette Messager.(Commissaire de l’exposition : Jean-Hubert Martin)

La règle du jeu est celle des dominos : « la présentation est ordonnée selon une séquence continue où chaque oeuvre dépend de la précédente et annonce la suivante ». Pour suivre cet enchaînement, je vous conseille de télécharger avant l’application « Carambolages » et le parcours sonore. Lorsque j’ai écouté les sons chez moi je n’étais vraiment pas convaincue. J’ai même trouvé tout ça très très bizarre. Mais finalement, je conseille vivement d’avoir le son. Il apporte un plus incroyable à la visite et à l’appréhension de l’exposition.

Une expo étrange et provocatrice

Cette exposition est très particulière. Etrange et provocatrice, parfois un peu dérangeante. En tous les cas, elle ne laisse pas indifférent. Je n’ai pas toujours (rarement ?) compris le lien entre l’oeuvre précédente et suivante. Heureusement, j’étais avec une amie et à nous deux nous avons, je crois, répondu à certaines énigmes. Quoi qu’il en soit, nous avons passé un bon moment. Notre perplexité nous a fait beaucoup rire…

En conclusion, je ne saurais trop quoi vous dire. Je pense que les avis seront très partagés. Le conseil c’est avant tout e ne pas y aller seul mais avec un(e) ami(e) pour jouer avec vous. Une fois passé l’effet de surprise, on peut vraiment s’amuser !

Voici quelques photos des oeuvres que vous pourrez découvrir… Mais sans l’effet dominos (elles sont dans un parfait désordre !). Pour jouer il faudra vous rendre au Grand Palais.

Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris

02 Mars 2016 – 04 Juillet 2016
Ouverture de 10h à 20h les lundis, jeudi, vendredi, samedi et dimanche.
Nocturne de 10h à 22h tous les mercredis.
Fermé tous les mardis

Ma conclusion musicale ne présente aucun lien avec l’expo… Juste un gros coup de coeur pour cet artiste et cette chanson. Bonne écoute…

Cette entrée a été publiée dans : Expos
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

3 commentaires

  1. Mais je veux y aller moi voir cette expo. Je n’étais même pas au courant. Par le plus pur des hasard j’arrive sur ton blog, et j’y lis un billet que tu hésitais à écrire sur une expo qui a tout pour me plaire, en tout cas qui excite ma curiosité. Comme quoi, il ne faut pas hésiter à voyager de blog en blog ni à écrire des billets dont on doute de l’utilité.

    Aimé par 1 personne

    • N’hésite pas ! Je conseille cette visite à toute personne curieuse et ayant de l’humour ! Essaie d’y aller avec quelqu’un car c’est vraiment plus sympa… C’est un peu comme un jeu cette expo. Tu me diras ce que tu en as pensé.

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Ma rencontre inattendue avec unSoluB – Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s