Expos, Street Art
Laisser un commentaire

Le Musée Clémenceau de Paris donne carte blanche à Codex Urbanus

Une fois encore Codex Urbanus sait nous surprendre ! Avec cette nouvelle exposition, il nous emmène à la rencontre d’un grand homme de l’histoire de France : Georges Clemenceau. 

Carte blanche historique pour Codex Urbanus

Depuis plusieurs années maintenant, l’artiste Codex Urbanus nous invite à découvrir une institution parisienne. Avant mon départ pour Lyon, j’avais découvert avec émerveillement le Musée Gustave Moreau, l’incroyable et méconnu Musée de l’Éventail ou encore l’Aquarium de Paris.

Cette fois je profite d’un séjour dans la capitale pour aller voir sa carte blanche au Musée Clémenceau. Cette fois encore, Codex Urbanus a pris le temps de me faire une visite privée de son exposition. Un vrai privilège de découvrir avec l’artiste l’histoire de ce lieu (merci Codex Urbanus de partager aussi bien ta passion pour l’histoire de Paris et de ses institutions) et de connaître les détails de sa création pour cette carte blanche.

Depuis le 14 septembre 2021 et jusqu’au 29 janvier 2022, vous pouvez découvrir les oeuvres de Codex disséminés dans les différentes pièces d’un musée qui fut le véritable appartement où vécu Georges Clémenceau de 1896 à 1929. L’artiste s’est imprégné des lieux et de la vie de Clémenceau pour imaginer une exposition toute en discrétion. En effet, il a choisi de dessiner sur des objets et documents anciens (livres, affiches…), nous conviant ainsi à une chasse au trésor. Vous découvrir ainsi, au fil des pièces et des oeuvres, la vie et l’oeuvre de Clémenceau « dans un parcours décalé autour de la vie de ce personnage étonnant, républicain idéal et amoureux des arts. »

Le Musée Clémenceau de Paris

Georges Clemenceau a vécu plus de 30 ans au 8, rue Franklin, dans le 16ème. Il s’installa en 1896 dans cet appartement de trois pièces sur jardin avec vue sur la tour Eiffel et y vécut jusqu’à sa mort, le 24 novembre 1929.

Clemenceau ne l’a jamais quitté même quand il exerça, par deux fois, des fonctions ministérielles, refusant chaque fois d’habiter dans les palais officiels car il ne souhaitait pas « vivre en meublé » selon ses propres termes.

Clémenceau étant locataire, ce sont ses proches et un mécène américain qui décidèrent, à sa mort, d’acheter l’appartement et d’en faire un musée en hommage au grand homme. Tout est donc resté inchangé depuis le 24 novembre 1929.

Ainsi, grâce à la carte blanche donnée à Codex Urbanus, j’ai fait hier une plongée dans l’histoire de France. Le grand plus d’une visite avec l’artiste est la richesse de sa visite guidée. Il va toujours au-delà de son exposition pour raconter aussi l’histoire du lieu, voire même ici de l’homme et de la vie politique de cette période. On apprend ainsi la création de l’ancêtre de la BAC, les fameuses Brigades du Tigre, ou encore son amitié avec Monet qu’il encouragea sans relâche à terminer Les Nymphéas.

Quelques photos pour le plaisir des yeux

Vous hésitez encore à aller faire un tour dans le 16ème ? Voici quelques photos pour vous mettre l’eau à la bouche.

Ça y est vous êtes décidé·es ? Voici toutes les informations pratiques.

MUSÉE CLEMENCEAU
8 rue Benjamin Franklin,
75116 Paris

01 45 20 53 41
info@musee-clemenceau.fr

Métro : Passy, Trocadéro

HORAIRES
du mardi au samedi
de 14h00 à 17h30

TARIFS (musée + exposition-focus) :
INDIVIDUELS
+ de 26 ans: 6€
19 à 25 ans: 3€
– de 18 ans: gratuit

Et maintenant, place à la traditionnelle conclusion musicale. Je reste dans l’époque avec une chanteuse des années folles : Joséphine Baker.

Cette entrée a été publiée dans : Expos, Street Art
Avec les tags : ,

par

Ancienne parisienne devenue lyonnaise… pas très bavarde voire même un peu « sauvage » et surtout passionnée de street art. Flâneuse urbaine, j’aime partager mes plus belles découvertes avec vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.