Street Art
2 commentaires

« Emancipation » au Couvent, du street art à l’état sauvage

Couv emancipation couvent levat

Pour ma troisième et dernière balade marseillaise, je vous emmène dans un ancien couvent, tout près de la gare Saint-Charles à Marseille…

Un ancien couvent devenu musée à ciel ouvert

A quelques pas de l’effervescence de la Friche la Belle de Mai, se cache un îlot de verdure et de tranquillité. L’ancien Couvent Levat. Des religieuses issues de la congrégation féminine de droit diocésain «Les victimes du Sacré Coeur de Jésus», fondée au XIXème siècle à Marseille, y ont vécu pendant plus de 150 ans. En septembre 2016, elles ont décidé de quitter le lieu saint pour retrouver le calme perdu (la Friche est vraiment juste derrière) en Vendée. Une vingtaine de nonnes ont pu vivre ici en quasi autarcie grâce à un incroyable potager, un verger, et quelques poules et lapins.

Le Couvent a été racheté par la ville, puis prêté pour trois ans à l’atelier Juxtapoz. Pour mémoire, l’association c’est Le MUR-Marseille (cours Julien) mais aussi « Aux Tableaux ! » en 2015, une incroyable et magnifique expo organisée dans l’ancienne école Saint-Thomas d’Aquin de Marseille. Cette expérience m’avait tellement plu que j’avais hâte de découvrir ce nouveau projet !

Emancipation : une exposition et un lieu de vie inspirés

Quand il a récupéré le Couvent, l’Atelier Juxtapoz a transformé le bâtiment principal en ateliers d’artistes (plus de 40 au total). Puis il a aménagé l’extérieur (verger et potager) en un incroyable lieu de vie où les visiteurs peuvent se prélasser (et même faire la sieste) dans des transats et des hamacs, sous l’ombre protectrice des arbres. Si vous avez un petit creux vous pouvez également grignoter quelques produits bios.

Mais les membres de l’asso ne voulaient pas s’arrêter là. Ils voulaient également investir les17 000 m2 d’espaces extérieurs et l’ancienne chapelle de 400 m2. Pour cela ils ont fait appel à Gaël Lefeuvre, maître d’oeuvre de la Tour Paris 13 et des différents évènements de la galerie Itinérance à Paris de 2013 à 2016 (dont l’incroyable projet Djerbahood).

EMANCIPATION. Premièrement, par rapport au lieu qui était austère où tout était soumis aux codes du catholicisme, car cet ancien couvent va s’émanciper vers un lieu de vie commune. C’est aussi un titre en hommage aux artistes que j’ai choisi. Ce sont des artistes qui se sont émancipés de leurs codes : les codes du graffiti, du streetart, de la photo, de la vidéo et de la peinture classique. – Gaël Lefeuvre

Gaël Lefeuvre a invité 23 artistes internationaux issus de l’art urbain à créer un véritable parcours artistique, créant ainsi un lien entre la chapelle et les extérieurs. Pour cela, ils ont utilisé 1000 litres de peinture et 1 tonne de matériaux divers tels que bois, marbre, plexiglas, corde, cellophane, résine, Dibond, etc…

« Emancipation » en images

Voici un tout petit avant-goût d’un album très complet juste ici Emancipation au Couvent Levat (Marseille)

Et pour vous repérer pendant votre visite…

Plan de l'expo (Emancipation Couvent Levat)

Couvent Levat, un lieu de vie et de partage

Parallèlement à l’exposition, chaque mercredi soir de 20h à 23h et un week-end par mois, une programmation évènementielle vient enrichir le lieu : projections, performances artistiques, conférences-débat, concerts/DJ, etc. L’adhésion (de seulement 2€) vous permettra d’accéder gratuitement à l’ensemble de la programmation et autant de fois que vous le voulez jusqu’au 13 octobre 2018.

Emancipation ce sont aussi des visites guidées hebdomadaires qui seront programmées tout au long de l’exposition. Ou encore des visites guidées pour les groupes scolaires et centres-aérés.

Enfin, vous pouvez y aller simplement pour profiter de cet écrin de nature au coeur de la ville. Ici vous pourrez ralentir et prendre le temps de lire, rêver, papoter, dormir, rire, manger, boire… vivre quoi !

Le Couvent – The group show
52, rue Levat 13003 Marseille

Du 13 juin au 13 octobre 2018
Mercredi de 12h à 23h
Vendredi, samedi et dimanche de 12h à 20h
Programmation tous les mercredis de 20h à 23h

Les autres balades se trouvent ici : Galerie de portraits à la Canebière et A la découverte de la Friche la Belle de Mai

Et bien sûr, la conclusion musicale va de soi…

Cette entrée a été publiée dans : Street Art
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: A la découverte de la Friche la Belle de Mai | Les billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Galerie de portraits à la Canebière | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.