Expos, Photo
2 commentaires

De la terre au fer, une histoire photographique d’Olivier Dexheimer

Livre Olivier Dexheimer

A l’occasion de la sortie de son livre « De la terre au fer », Olivier Dexheimer nous invite à découvrir une (toute petite) partie de ses photographies à la Galerie des 13 Regards jusqu’au 14 octobre 2016.

De la terre au feu, l’histoire d’une passion

Je vous ai déjà parlé d’Olivier Dexheimer, en mars 2015, à l’occasion de sa toute première expo photo Empreintes industrielles. Je vous avais alors raconté son histoire, comment il est venu à la photo, comment cette passion l’habite depuis son pus jeune âge. Cette exposition était le début d’une belle aventure qui se poursuit aujourd’hui avec cette nouvelle exposition et surtout, un livre magnifique.

Durant ces deux dernières années, Olivier Dexheimer a visité de nombreux lieux abandonnés, un peu partout en Europe. Ceux qui l’ont le plus touché sont les sites sidérurgiques car, même abandonnés, ils évoquent encore a puissance des machines, les conditions extrêmes, la fureur de la matière en fusion. Malgré (ou peut-être à cause) du silence profond qui règne en ces lieux.

Ses photos lui ont permis de faire des rencontres importantes pour l’évolution de sa démarche artistique et qui l’ont poussé à  se questionner sur son travail et à interroger ses photos. Il s’est alors « rendu compte que tous ces sites, les mines, les aciéries, les hauts-fourneaux, les laminoirs n’étaient pas isolés, mais formaient un ensemble de machineries cohérentes, organisées pour produire de l’acier à partir des ressources de la Terre ».

A travers ses voyages et ce livre, De le terre au feu, il a voulu essayer de « retrouver leur fonction et les liens qui les relient aux autres, afin de reconstruire de façon vivante ce chemin qui part de la Terre jusqu’au fer et à l’acier, un chemin dont nous avons perdu la trace au moment de la Révolution Industrielle ». Il nous raconte ainsi une histoire qui fut la notre, celle de notre planète et de l’usage que nous faisons des richesses qu’elle nous offre.  

Il nous faut évoquer les mines de fer, celui-ci étant la meilleure et la pire des ressources pour l’humanité, puisque c’est avec lui que nous fendons la terre, que nous plantons les arbres, que nous taillons les arbustes porteurs de la vigne, [….], avec lui que nous construisons les maisons, |…]  mais c’est aussi avec lui que sont menées les guerres, que l’on commet des meurtres et des brigandages. – Pline l’ancien, Histoire Naturelle, livre XXXIV, 1er siècle après JC.

Je pourrais reprendre ici l’intégralité de la préface de son livre tant il a su trouver les mots pour expliquer sa démarche. Mais je vous laisse la lire vous -même.

De la terre au feu, un livre et une exposition

J’ai eu la chance de découvrir le livre et les photos d’Olivier Dexheimer en avant-première au mois de juin 2016 lors d’une exposition très… particulière. Je n’en ai pas parlé ici car elle n’était pas accessible à tous. Seuls les amis et connaissances (privilégiés et dont je suis très fière de faire partie) d’Olivier Dexheimer ont pu profiter de ce moment incroyable dans un lieu parisien caché aux yeux de tous. Tout ce que je peux en dire c’est que le cadre était parfait pour une exposition des photos d’Olivier : un lieu urbain abandonné pour abriter des lieux industriels abandonnés. Parfait je vous dis !!

A la Galerie des 13 Regards, j’ai revu avec grand plaisir des photos exposées dans le secret mais également des nouvelles. Dont une pour laquelle j’ai eu un gros coup de coeur, pour la beauté des couleurs et des jeux de lumière.

Olivier Dexheimer

Mais, elle n’est qu’une seule parmi beaucoup d’autres très belles aussi. Cette expo nous raconte la passion d’Olivier et son émotion lorsqu’il pénètre ces lieux oubliés. Elle nous fait faire un voyage dans le temps… passé mais aussi à venir car en nous montrant ce qui a été, Olivier Dexheimer nous interroge sur ce que nous voulons faire pour la planète.

A l’heure où l’Humanité prend conscience de son impact global sur la Terre, nous devrons décider de changements importants dans notre mode de vie, et nous avons pour cela de retrouver le sens perdu de cette organisation humaine, mise en place depuis la Révolution industrielle du XIXe siècle. – Olivier Dexheimer

Pour voir découvrir le monde industriel mais plein de poésie d’Olivier, ça se passe à la Galerie des 13 Regards, 4 Rue du Dr Leray dans le 13e à Paris, jusqu’au 14 octobre 2016. Allez-y vite car vous avez une chance de rencontrer l’artiste et de repartir avec un livre dédicacé. Et s’il n’est pas là vous serez très bien accueillis par le propriétaire de la galerie (j’en suis certaine pour l’avoir rencontré vendredi soir au vernissage). Il est adorable et parle très bien du travail d’Olivier.

Si vous n’avez pas le temps, il faut absolument acheter De la terre au feu. C’est un livre magnifique pour tous les amoureux de photo, d’Urbex ou tout simplement belles images pleines de poésie. En plus c’est très facile ! Il vous suffit de le commander en ligne juste ici : De la terre au feu d’Olivier Dexheimer.

Quelques images en avant-goût

Je mets ici quelques images pour vous donner une (toute petite, minuscule) idée de son travail. Mais franchement prendre des photos en photos… avec un smartphone ça n’est vraiment pas rendre hommage à l’artiste. Alors voilà un avant-goût d’une expo et d’un livre à déguster sans modération…

Vous pouvez également suivre le travail d’Oliver Dexheimer sur son blog Etoile Matutine.

Pour clore ce billet et rester dans une ambiance un peu feutrée et mélancolique, je vous offre une chanson de Norah Jones.

Cette entrée a été publiée dans : Expos, Photo
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: Interstices : 11 regards sur la ville invisible | Les billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Vincennes Images Festival : le festival de la photo amateur | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s