Art urbain
13 commentaires

Lyon, du streetart et des rencontres…

Voilà, les vacances se terminent et je quitte Marseille. Mais pour ne pas remonter trop vite vers la grisaille (et pour faire plaisir à mon ado), je décide de faire une petite pause à Lyon pour le week-end. Cette idée s’est révélée excellente parce qu’elle m’a réservé plein de surprises et surtout deux belles rencontres.

Pour poser mes valises j’ai choisi la Croix Rousse. Parce que les souvenirs que j’en avais (qui remontent quand même à plus de 20 ans… mouais je sais ça ne me rajeunit pas tout ça) me donnaient envie de revenir dans ce quartier là. J’ai donc trouvé une chambre à louer chez un particulier. Petite parenthèse, pour celles et ceux que ça intéresse, je fournis l’adresse sans hésiter. L’appart est idéalement situé, il y a un balcon plutôt agréable pour le p’tit dej et l’accueil est tout simplement parfait. Mais revenons à nos moutons.

A la découverte de Lyon

Après une bonne nuit de repos, me voilà partie dès le matin à l’assaut des pentes, appareil photo en main (pendant que chouchou dort du sommeil du juste…). Bon le problème quand on ne connait pas, c’est qu’on tourne un peu en rond de peur de trop s’éloigner. Mais j’ai quand même beaucoup apprécié cette promenade en solitaire. C’est au cours de cette balade que se préparait ma première rencontre lyonnaise.

Comme vous avez pu le remarquer (pour ceux qui me connaissent ou qui me suivent sur les réseaux sociaux), je suis un peu accro à ces fameux réseaux sociaux. Alors tout en marchant j’ai posté une ou deux photos sur Facebook. C’est comme ça qu’une jeune femme que je ne connais absolument pas, un simple contact, a su que j’étais à Lyon et m’a envoyé un court message pour s’assurer que j’étais bien là… Dès que je lui ai répondu, qu’en effet, j’étais de passage, elle m’a proposé très spontanément qu’on se retrouve pour boire un verre et faire connaissance dans la vraie vie. J’ai accepté avec grand plaisir. Ce simple verre est devenu une grande visite guidée de Lyon. Elle m’a fait découvrir Lyon et ses ruelles, de la place des Terreaux à Fourvière, en passant par Saint-Jean. Le temps splendide a été la cerise sur le gâteau. Nous avons pu flâner, boire un verre, prendre le temps de vivre. Nous avons beaucoup ri. Je tiens à profiter de ce billet pour la remercier (elle se reconnaîtra) de m’avoir offert tout ce temps pour me faire découvrir sa ville. Ça a été un réel plaisir.

Mais je raconte ma vie là, non ? Revenons donc à nos moutons. Comme vous le dit le titre de ce billet je vais aussi vous parler de streetart. Et d’une autre belle rencontre. Celle de l’artiste lyonnais Cap Phi.

Balade street art avec Cap Phi

Je ne voulais pas quitter la ville sans avoir fait un reportage sur le streetart lyonnais. Ne sachant pas trop où aller et ayant peu de temps devant moi le lendemain, j’ai pris la liberté d’envoyer un message au streetartiste Cap Phi (j’aime beaucoup ses petits montres et je l’avais croisé très rapidement à l’expo « In & Out » aux Frigos en début d’année) pour lui demander de m’indiquer quelques rues où je pouvais trouver ses oeuvres ainsi que celles d’autres artistes. A ma grande surprise, il m’a proposé qu’on se retrouve devant mon appart pour me servir de guide. J’ai trouvé ça hyper touchant. Parce qu’on ne se connaît pas et qu’un dimanche matin il avait surement bien mieux à faire. Et peut-être aussi parce qu’on a perdu l’habitude que les gens prennent du temps pour les autres. Juste par plaisir d’échanger et par sens de l’hospitalité… Alors je le remercie encore une fois pour sa gentillesse et sa disponibilité pendant cette balade très agréable.

Il m’attendait donc à l’heure dite, son skate sous le bras. Pendant plus de deux heures il m’a guidée dans les pentes, les escaliers et les ruelles de la Croix Rousse. Il m’a permis de dénicher ses œuvres mais également celles d’autres artistes. Dont il m’a donné les noms (entre autres Idys, Agrume, THTF, Nelio, Black Messenger…)… Mais là je dois avouer… Je ne les ai pas tous retenus. Alors vous qui lisez ce billet, n’hésitez pas si vous allez voir les photos. Laisser le nom de l’artiste en commentaire. Un petit album collaboratif ça peut être sympa !

Les monstres de Cap Phi

Mais avant de vous offrir mes petits trésors, je veux vous parler de Cap Phi. Dans la vie il est infographiste. Et comme beaucoup d’entre nous il ne fait pas forcément tous les jours ce qu’il aime. Avec le streetart, il a commencé comme moi. En « chassant » les œuvres des autres pour les prendre en photo. Puis un jour il s’est dit « Et si moi aussi je le faisais ? » Amateur de mangas et papa de deux enfants, tout naturellement il a donné naissance à des petits monstres. Ils ont évolués avec le temps et les enfants qui grandissent.

Les monstres rigolos deviennent un peu plus menaçants et pas forcément gentils… Ils grandissent eux-aussi. Je suis curieuse d’en voir l’évolution… Réaliser ses œuvres et aller les coller est pour lui (comme pour beaucoup d’artistes je crois), un exutoire qui lui permet d’exprimer des émotions, des sentiments tirés de la vie réelle. C’est aussi une belle façon de laisser s’exprimer son besoin de créativité et son talent lorsqu’il dessine.

A côté de ses œuvres en solo, il participe également à des collaborations avec d’autres artistes. Lyonnais comme Big Ben ou Don Mateo. Parisiens comme ShadeeK ou BauBô.
A l’automne il exposera à Paris, au Cabinet d’amateur, avec ses amis lyonnais (vous avez les noms juste au dessus). Voilà vous savez tout sur lui (ou presque). Pour découvrir ses oeuvres il vous suffit d’aller sur son site ou sur sa page Facebook.

Bien sûr il ne faut pas réduire le streetart lyonnais à la Croix Rousse. J’ai trouvé quelques oeuvres ailleurs dans la ville. Malheureusement je n’ai pas eu le temps de faire un « reportage » plus complet. Il va falloir que j’y retourne je crois… Et sans chouchou parce qu’il craque un peu quand il se balade avec moi. C’est à dire que nous n’avons pas la même vision d’une « découverte » de la ville. Lui il veut faire les boutiques (bah oui c’est un ado qui adore la mode…) et moi des photos. Alors forcément… Il y aura donc peut-être une suite à ce billet. Qui sait…

Lyon et street art en images

Maintenant place aux images. Allons découvrir les artistes lyonnais et les œuvres semées par Cap Phi à la Croix Rousse, mais pas que… : « Chasse au streetart avec Cap Phi »

Et comme Lyon ça n’est pas non plus que le streetart, voici quelques images glanées ici et là : « Un peu de Lyon… »

Pour finir en musique je ne voyais qu’un artiste qui vient de Lyon et nous a offert une très belle chanson sur cette ville.

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

13 commentaires

    • L’occasion était trop belle ! Je vois passer si souvent des photos d’oeuvres lyonnaises. Mon seul regret est de ne pas avoir eu le temps de faire une plus grande balade. Il va falloir que je revienne pour découvrir d’autres oeuvres dans les autres quartiers de Lyon.

      J'aime

      • Il te manque effectivement le 7e avec la fresque de Kobra, le mur de da cruz et d’autres… à bientôt alors !? N’hésite pas à nous faire signe.

        J'aime

  1. Pingback: Lyon, du streetart et des rencontres... | Stree...

  2. Pingback: Les lyonnais s’installent au Cabinet d’amateur | Les petits billets de Miss Acacia

  3. Pingback: 2014, une année bien remplie | Les petits billets de Miss Acacia

  4. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : Cap Phi, le « gone  et ses monstres | «Les petits billets de Miss Acacia

  5. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : Cap Phi, le « gone  et ses monstres | «Les billets de Miss Acacia

  6. Pingback: Lille à l’heure de l’art urbain | Les billets de Miss Acacia

  7. Pingback: « Far away , voyage avec Don Matéo au Cabinet d’amateur | Les billets de Miss Acacia «

  8. Pingback: Le (presque) 1er jour du reste de ma vie… à Lyon | Les billets de Miss Acacia

  9. Pingback: Mes premières découvertes street art à Lyon | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s