Coups de coeur
Laisser un commentaire

« Lucy », la première femme qui…

J’écris un court billet sur le dernier film de Besson à la demande de mon fils… Parce qu’il a adoré le film. Parce qu’il est venu le voir avec moi alors qu’il l’avait déjà vu. Parce qu’il est fier que sa maman ait un blog (ma minute de gloire… voilà ça c’est fait…). Parce que je ne lui refuse pas grand chose… Aaarrffff je sais je ne suis pas une mère parfaite ! Mais je m’en fous parce qu’il parait que la mère parfaite est une… Mais bon je ne vais pas vous écrire un billet pour vous raconter comment je ne fais pas tout bien ! 🙂

Donc revenons au dernier film de Luc Besson. Pour ceux qui auraient raté l’info, il est sorti le 6 août et la bande-annonce donne tout de suite envie d’aller le voir. Je vous donne également le pitch parce que l’idée du film est vraiment intéressante… et pleine de promesses…

A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

Vous serez d’accord avec moi, voilà une idée séduisante. Que deviendrions-nous si tout d’un coup nous passions de 10% d’utilisation de notre cerveau à 50 puis 80 puis enfin 100 % ? On se dit que Besson va en tirer quelque chose d’un peu dingue. Et c’est le cas. Les 3/4 du film fonctionnent plutôt bien. Nous voilà devant un excellent film de divertissement. Tout y est. De l’action à 100 à l’heure. Une (très) belle fille. On a même des scènes qui nous font penser à du Tarantino (en particulier celle de la fusillade à la fin du film…). Seulement voilà, Besson n’a pas voulu (su ? ) se contenter de faire un bon film d’action. Il a voulu nous offrir une (je dirais même sa) réflexion métaphysique sur l’Homme et l’utilisation qu’il fait de son savoir et de ses capacités. Il fait un parallèle un peu tiré par les cheveux entre Lucy la « première femme » (considérée comme une espèce à l’origine de la lignée humaine) et « sa » Lucy, la première femme à utiliser 100 % des capacités de son cerveau… Et là, on frôle l’indigestion… ou on s’ennuie. Ce qui a été mon cas.

Alors voilà, c’est du Besson, avec des scènes d’action impeccables, une fille super sexy qui se transforme en super woman (comme dans tous ses films… Il doit les aimer les femmes cet homme-là pour toujours nous les montrer si belles et fortes), de la violence mais pas trop… Il aurait du se contenter de ça et nous faire un beau film avec des images magnifiques comme il sait si bien les faire. Ca ne sera vraiment pas mon film préféré de Besson. Alors bien sur, ce billet est très subjectif. La preuve mon ado a adoré. Peut-être parce que le côté un peu donneur de leçon lui a échappé… Bref si vous aimez Besson allez le voir. Et surtout n’hésitez pas… vous pouvez venir déposer un commentaire pour partager avec moi ce que vous en avez pensé.

Je termine ce billet avec un coup de coeur musical. A l’occasion de la sortie de son nouvel album excellent (« Bed of stone« ), Asa nous offre une session live Deezer. Petit bonheur à déguster sans modération…

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s