Tous les articles taggés : amour

« Les combattants », une comédie drôle et émouvante

Après « Lucy », hier soir j’ai pris un virage cinématographique à 180° avec la très jolie comédie de Thomas Cailley, « Les combattants ». Avec Adèle Haenel et Kevin AzaÏs. Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d’Arnaud s’annonce tranquille… Tranquille jusqu’à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivre alors qu’elle ne lui a rien demandé ? C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux. Ne vous laissez pas rebuter par le titre. Il ne s’agit absolument pas ici d’un film d’action gorgé de testostérone et de muscles. Bien au contraire, c’est un film plein de tendresse et tellement drôle… Enfin ça n’est pas non plus un film comique à la « Louis de Funès ». Je sais, je me la joue un peu intello, mais je n’arrive pas à rire devant les films comiques à grosse ficelle. Alors là rien à voir. Thomas Cailley nous fait rire avec beaucoup de finesse en gardant toujours un regard …

« Pas son genre » ou l’amour peut-il résister aux barrières sociales ?

  La bande-annonce de ce film m’avait attirée. Emilie Dequenne avait l’air tellement touchante. Cette rencontre entre la coiffeuse et le philosophe me paraissait un point de vue qui pouvait être vraiment intéressant. Et puis, comme vous le savez, j’aime les histoires d’amour. Alors ni une ni deux, dès que le film est passé près de chez moi j’y suis allée.

« The lunchbox » ou comment « un mauvais train peut mener à la bonne gare »

Décidément en ce moment je suis rarement déçue. Nouveau coup de coeur cinématographique ce soir. J’ai enfin réussi à aller voir « The lunchbox », un film indo-franco-allemand, réalisé par Ritesh Batra. L’histoire ? A Bombay, une jeune femme délaissée par son mari tente de le reconquérir en lui préparant chaque jour un savoureux déjeuner que livre au bureau une société spécialisée. Elle en attend en vain des réactions. Et pour cause. Par erreur, la boîte est livrée à un autre employé solitaire et proche de la retraite. Intrigué, le destinataire glisse un petit mot dans la boîte qui va retourner à l’expéditrice. Une correspondance se noue entre eux… Ce service de livraison existe réellement. Ce sont les « dabbawallahs », spécialité indienne et même, plus précisément de la ville de Bombay. Cahque jour plus de 5 000 « dabbawallahs » livrent des plats chauds dans toutes les entreprises de la ville. ces « lunchbox » peuvent venir des épouses ou de restaurants. Il parait que l’université d’Harvard a étudié le phénomène, et a établi qu’une lunchbox sur un million seulement n’arrivait pas à la bonne …