Art urbain
1 commentaire

C où k’on Graff ? se lance au Parc de la Cerisaie

Il y a tout juste une semaine j’ai rencontré l’artiste Ghappix pour écrire son portrait. Depuis tout est allé très vite… Et me voilà maintenant membre du collectif C où k’on Graff ? Ce qui m’a amenée à passer mon samedi après-midi au Parc de la Cerisaie à Lyon pour le tout premier événement du collectif !

C’où k’on Graff ? mais C koi ça ?!

C où k’on Graff ? est un collectif d’artistes et d’amateurs de street art (Adèle, Cécile, Ludo, Pascal et Thomas) fondé en mai 2018 pour la promotion du street art et du graffiti dans la Métropole lyonnaise.

Il a pour objectif de :

  • Promouvoir le street art et le graffiti auprès du public et favoriser sa diffusion sous toutes ses formes (photos, événements, expositions, etc.)
  • Accroître le nombre de lieux d’expression légaux pour les artistes et jouer un rôle de médiateur entre artistes et propriétaires de “murs” (particuliers, bailleurs, copropriétés, etc.)
  • Soutenir la formation en proposant les compétences des artistes, par exemple pour des ateliers auprès des enfants
  • Etre un lien avec les institutions publiques (mairies, écoles, crèches, bailleurs sociaux, administrations…).

Pour les suivre vous pouvez liker leur page Facebook ou vous abonner à leur compte Instagram. Et pour parler d’eux retenez un seul hashtag ! #coukongraff

Les débuts de C où k’on Graff ? avec la Mairie du IVe arrondissement

Le collectif est à peine imaginé que déjà les projets pointent leur nez ! Le tout premier événement auquel il a participé a eu lieu samedi 23 juin 2018. En effet, à l’occasion de la journée « La Cerisaie en sports », la mairie du IVe, et plus particulièrement l’Office des sports du IVe, ont souhaité créer un lien entre sport et art urbain, pour faire du Parc de la Cerisaie un lieu d’échanges et de rencontres.

Ils ont accepté de mettre un container à disposition du collectif C où k’on Graff ? Leur mission : lors d’un live-painting organisé tout au long de la journée, ce container doit devenir une magnifique œuvre d’art dédiée à la promotion du sport féminin ! Au départ tout le monde n’était pas hyper fan de l’idée. Les uns ont dû convaincre les autres. Puis il a fallu trouver les artistes qui accepteraient de participer à ce projet un peu fou.

Une journée ensoleillée,
Un container à graffer,
Beaucoup d’ouvrage,
Des amis qui encouragent,
Un enthousiasme fou,
Un collectif qui donne tout,
Des graffeurs qui décoiffent,
Au fait… C où k’on Graff ? – Dédèle Curieuse

Akène, Ghappix et vo.rien ont répondu présents ! Hier, chacun a donc pris place autour du container, mêlant en un même espace plusieurs univers : enfantin et joyeux pour Ghappix, poétique pour Akène et du pur graff tout en courbes pour vo.rien.

Ce fut une belle (et longue, les artistes ont mis presque 10 heures pour réaliser leurs oeuvres. Et même plus pour vo.rien qui n’avait pas encore terminé lorsque je suis partie à 22h) journée ! De nombreux amis des membres du collectif C où k’on Graff ? sont passés faire un coucou et des photos, des enfants se sont essayés au graff avec Akène (ou sans…), des adultes de tous les âges ont pris le temps de regarder peindre les artistes et parfois d’échanger quelques mots.

Ce fut une très belle première expérience pour nous tous ! Et j’ai hâte de voir vers quels projets C où k’on Graff ? va nous emmener !

C où k’on Graff ? à la Cerisaie ça ressemble à quoi ?

Maintenant assez parlé. Il est temps de passer aux images car le street art c’est quand même bien mieux de le regarder ! Voici un petit aperçu juste en dessous. Pour vraiment vous régaler il faut cliquer juste ici ➡ C où k’on Graff ? à la Cerisaie

 

Pour info, le container va rester tout l’été dans le Parc de la Cerisaie. Alors passez y faire un tour, par exemple à l’occasion d’un des nombreux événements proposés dans le cadre de Fêtons l’été.

Parc de la Cerisaie
25 rue Chazière – 69004 Lyon
Du 1er mai au 30 septembre, il est ouvert de 8h à 22h

En conclusion musicale une très belle chanson de Lou Reed qui résume plutôt bien cette journée (et qui m’a été soufflée par Pascal (alias papa_solo_in_lyon …).

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : Ghappix, l’art d’apprendre à s’aimer | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.