Expos
1 commentaire

Les aventures d’Hergé et Tintin au Grand Palais

Couv Hergé Grand Palais

Parmi ses expos de la rentrée, le Grand Palais a choisi de mettre à l’honneur Hergé, le père de Tintin. Jusqu’au 15 janvier 2017, vous pourrez découvrir la folle histoire de ses personnages mais également découvrir un amateur d’art et un créateur de « réclame ».

C’est la rentrée des classes pour le Grand Palais. Et je suis allée à l’inauguration de sa toute première expo qu’elle consacre au créateur de Tintin, le dessinateur Hergé.

On ne présente plus la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin. Souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne », il est l’un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles. Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues.

Une exposition pensée comme un parcours de vie

Je ne suis pas une lectrice de BD et je ne l’ai jamais été. J’aime les livres sans images et je n’arrive pas à prendre plaisir à la gymnastique que demande l’association image + bulle. Mais bon, j’ai quand même lu un ou deux Tintin dans ma vie… Tout ça pour dire que je ne suis pas allée voir cette expo en connaisseuse et inconditionnelle mais tout simplement parce que j’ai été invitée à l’inauguration et que je suis curieuse de tout ce que je ne connais pas (ou peu).

J’avais donc tout à découvrir… et ce fut le cas. Grâce à une scénographie très réussie, on déambule à travers les pièces et dans la vie de Georges Rémi. Jusqu’à lundi soir, pour moi, Hergé c’était seulement Tintin. J’ai découvert un amateur de peinture féru d’art contemporain, un incroyable publicitaire (j’ai adoré la salle consacrée à ses affiches dont j’adore le style) ou encore un dessinateur fortement influencé par le cinéma.

On le comprend dans la salle de projection où on peut regarder un extrait d’une émission présentée par Michel Drucker en décembre 1976. Invité sur le plateau, le cinéaste Yves Robert raconte, face à Hergé, qu’une planche de « Tintin et les Picaros » lui rappelle Alfred Hitchcock. Le réalisateur se livre, case par case, à une analyse cinématographique détaillée des dessins, comme s’il s’agissait d’un story-board. C’est incroyable et vraiment passionnant.

Tout l’univers de Tintin

Cette exposition est quand même (bien sûr) un grand hommage à l’auteur de Tintin. Elle retrace toute l’histoire de cette BD, depuis ses premières parutions en 1929 dans Le Petit Vingtième (supplément hebdomadaire pour enfants du journal belge Le Vingtième Siècle) jusqu’en 1983. 24 albums en tout ! A travers les aventures de Tintin, c’est un peu l’histoire du 20ème siècle que nous revisitons.

On peut admirer le travail minutieux d’Hergé grâce au Musée Hergé et à la société Moulinsart qui ont prêté plus de 400 dessins et planches originales au Grand Palais.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est long et difficile : c’est un véritable travail manuel ! […] Du travail d’horloger, je vous assure. D’horloger ou de bénédictin. Ou d’horloger bénédictin.

Pour le plus grand plaisir des visiteurs (de 7 à 77 ans… et plus ! ) on peut également retrouver la maquette de la fameuse fusée de « Objectif Lune » et « On a marché sur la lune » ou encore celle du château de Moulinsart (dans lequel vit la Castafiore). J’ai vu des visiteurs (de plus 40 ans) s’amuser et rire comme des gamins, replongés dans des souvenirs d’enfance…

Une « salle à selfie » clôt l’exposition : dans cette salle toute ronde vous pouvez vous (faire) prendre en photo au milieu des personnages chers à Hergé.

Panoramique salle à sefies

L’exposition en images

Voici quelques images pour vous donner un avant-goût de cette très belle expo. Pour en voir plus, il faut aller ici avec un petit clic Hergé au Grand Palais

Quelques infos pratiques pour aller découvrir Hergé

Grand Palais
28 septembre 2016 – 15 janvier 2017
Tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 20h et en nocturne jusqu’à 22h le mercredi.

Pour conclure ce billet en musique, je me devais de rester dans l’univers de Tintin… Voici l’air si célèbre de la Castafiore « Aaahhhh je ris de me voir si belle en ce miroir… »

Cette entrée a été publiée dans : Expos
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Le Grand Palais se met aux couleurs du Mexique | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s