Art urbain
Laisser un commentaire

Underground Effect #2 à La Défense

Couverture Underground Effect #2

Pour la deuxième année, le projet SAATO a invité des artistes du monde entier à venir peindre pendant 3 jours entiers (les 20, 21 et 22 septembre 2016) sur le parvis de La Défense. Ils ont réalisé des oeuvres incroyables exposées jusqu’au 25 septembre 2016.

Pour la seconde édition de l’événement « Underground Effect », le Projet SAATO a invité des artistes venus du monde entier à créer en live des œuvres sur toile.

Des artistes du monde entier pour des oeuvres incroyables

Les parkings de Paris La Défense et Defacto sont partenaires de cette opération lancée par Projet SAATO en 2015. Dix-huit artistes ont peint les 20, 21 et 22 septembre en live, à l’aérosol et à l’acrylique. Leurs œuvres ont ensuite été exposées sur le Parvis jusqu’au 25 septembre avant d’intégrer une programmation itinérante au sein des parkings de La Défense. Le Projet SAATO invite, une nouvelle fois, un panel d’artistes peu vus en France en s’appuyant sur un réseau d’acteurs majeurs de l’hexagone.

SER (Grèce) ; TRETZE (Espagne) ; Miles Toland (États-Unis) ; Peeta (Italie) ; ASTRO (France) ; ANIMALITOLAND (Argentine) ; Boo Lee (France) ; Julieta (Espagne) ; HOMBRE (Allemagne) ; DASIC (Chili) ; JO BER (France) ; Sophie Wilkins (Canada) ; GRIS1 (France) ; OUTSIDER (France) ; Hopare (France) ; Steve Locatelli (Belgique) ; Dan Kitchener (Angleterre) ; MACS (Italie).

Voici quelques images ici (avec mes 2 coups de coeur : Sophie Wilkins et Boo Lee). Pour en voir plus rendez-vous avec mon album Underground Effect #2 à La Défense

“Pendant qu’Inès rêve de camping” d’Ella & Pitr

A cette occasion Ella & Pitr ont réalisé une de leurs oeuvres gigantesques. On la devine à peine sur le sol mais ça doit être vraiment génial de la voir d’en haut ! J’ai appris trop tard qu’on pouvait se faire photographier sur l’oeuvre… Et surtout j’aurais adoré grimper dans la grue pour la voir, de là-haut, tout en haut !

Baptisée “Pendant qu’Inès rêve de camping”, l’immense œuvre de 4 000 mètres carrés qui a été réalisé en trois jours sur la place de La Défense, montre une femme allongée au sol. La réalisation longue d’environ 90 mètres faite avec plus de 160 litres de peinture biodégradable ne restera pas dans le temps puisqu’elle n’est que temporaire. Elle s’effacera lentement au gré des pas des passants avant d’être définitivement effacée à partir du 26 octobre prochain.

Ella & Pitr, "Pendant qu’Inès rêve de camping"

Ella & Pitr, « Pendant qu’Inès rêve de camping »

Et maintenant la petite pause musicale… Belle journée à tous.

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s