Art urbain
Laisser un commentaire

L’art urbain s’invite à Puteaux avec le Graffic Art Festival 2016

Couv Graffic Art Festival 2016

Ce week-end, les 10 & 11 septembre 2016, Puteaux accueille son festival d’art urbain. Pour sa 6ème édition, il change de nom : le « célèbre » Rue Stick devient « Graffic Art Festival ».

Cette année, la mairie de Puteaux a proposé aux artistes de mettre en scène le passé emblématique de Puteaux. A coups de bombe de peinture, l’histoire et les origines de la ville vont se dessiner sur les murs et seront le fil rouge de ce grand rendez-vous du street art.

La Rose de Puteaux, fleur préférée des parfumeurs inspire graffeurs et illustrateurs ! Du graffiti fantastique à l’illustration 3D, en passant par l’anamorphose, la rose se réinvente. Les «petits puits», dont Puteaux tire son nom, sont encore sources de créativité et se joueront de votre regard ! Les grands domaines industriels qui ont fait la renommée de la ville comme l’aviation et l’automobile, la peinture et le cubisme qui ont fait rayonner Puteaux en dehors de ses frontières avec les précurseurs de l’art abstrait comme Kupka, Villon ou Picabia ou encore le quartier international de La Défense deviennent les sujets d’une variété de pratiques artistiques détonantes comme le graffiti végétal, l’art cinétique, la photograffée ou le pixel art.

Graffic Art Festival 2016 : des artistes et la ville

Une vingtaine d’artistes ont répondu à l’appel cette année : Mo2, Dino, Anje, Bboy BossK, Skip-R Academy, Ydoz, Zosh, Snsa, Flow, Emoy, Smoe, Biate, San One, Lop6, Doudou Style, Djalouz, Adkèd, Caligr, Pesca, Zag & Sìa.

On pouvait découvrir les oeuvres et rencontrer les artistes dans plusieurs lieux de la ville : dans le centre (Esplanade de l’Hôtel de Ville, Rue de la République et Palais de la Culture) ; Place des Marées en prenant l’escalier de la rue Monge pour y voir l’anamorphose de Zag &Sìa ; Rue Mars et Roty.

Pas besoin de marcher jusqu’à l’île de Puteaux, cette année le festival s’est recentré. Le lieu le plus éloigné est la place des Marées. Et franchement le 1/4 d’heure de marche n’était pas indispensable ! En arrivant sur place (après s’être un peu perdues faute de signalétique !) on s’est vraiment dit « tout ça pour ça ?! ». Le lieu est loin de tout et il n’y avait pas grand chose à voir à part quelques fresques de graffiti accrochées aux grilles.

Par contre l’expo qui se tenait au Palais de la culture était très sympa. On pouvait admirer des oeuvres de San One, Djalouz, Doudou Style, Adkéd, Flow, Anje, LOP6. Très belle découverte avec Flow ! Il a réalisé de magnifiques portraits à la bombe.

Enfin, dans la rue de la République j’ai pu saluer Djalouz et rencontrer Doudou Style. Ils ont fini par arrêter de peindre à la demande de l’agent chargé de leur sécurité (il semblerait que certains passants n’aiment pas le street art et le font savoir pas très… gentillement).

Graffic Art Festival en images

Comme j’y suis allée samedi, je n’ai pu voir que le début des oeuvres. Il fallait y retourner dimanche pour voir le grand final mais j’ai été un peu feignante… Je vous laisse donc découvrir l’expo et le début du très beau travail des artistes dans la rue. Pour voir l’ensemble des photos rendez-vous avec mon album Graffic Art Festival 2016

Je rajoute ici un petit album avec des photos trouvées sur le net pour vous laisser admirer les oeuvres terminées.

Je vous laisse découvrir les images en compagnie de Michael Kiwanuka. Je vous conseille son dernier album, un petit bijou !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s