Art urbain, Expos
1 commentaire

« Animalement vôtre » avec Marko93 et dAcRuZ

Une superbe expo se tient au Loft 34 à partir de ce soir et jusqu’au 3 avril 2016. Elle s’appelle «Animalement vôtre». Et surtout… elle regroupe dans un même lieu les oeuvres de deux artistes dont j’admire beaucoup le travail : Marko93 et dAcRuZ.

Retour de vernissage

Pour une fois je suis allée au vernissage. Parce que j’aime ces deux artistes mais aussi pour le plaisir de rencontrer le jeune homme qui s’est occupé du montage et de la promo de l’expo : Ludovic Bourreau avec qui j’ai été en contact pendant quelques semaines.

Je ne regrette pas d’y être allée parce que ça m’a permis de revoir des artistes (dont Codex Urbanus) mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes. Ou de créer des opportunités, comme un nouveau portrait… peut-être.

Ca me conforte quand même dans l’idée qu’un vernissage s’est sympa pour voir du monde, papoter, boire un verre. Par contre, ça n’est vraiment pas terrible pour apprécier totalement le travail des artistes. J’avoue être repartie un peu frustrée car il y avait ce soir de magnifiques oeuvres à admirer mais beaucoup trop de monde devant… Je crois qu’une nouvelle visite à un moment plus calme va s’imposer…

Une exposition inédite de deux artistes incontournables du graffiti !

dAcRuZ et Marko93 se sont rencontrés il y a 5 ans à l’occasion du festival Ourcq Living Colors, festival créé et organisé par dAcRuZ . A cette occasion, ils ont commencé à peindre ensemble et une belle histoire d’amitié est née. Ils ont poursuivi l’expérience sur l’ancien bâtiment des douanes à Pantin ou sur le Wip à La Villette. Aujourd’hui, ils partagent le même atelier au 6b à Saint-Denis, dans le 93 (à 2 pas du boulot… il faut vraiment que je me décide à aller faire un tour par là-bas dès le retour du soleil ! ).

dAcRuZ

Depuis le milieu des années 2000, il imprime sa marque toute personnelle dans le 19ème arrondissement de Paris, dans son quartier natal de Ourcq. Il y coordonne le Festival Ourcq Living Colors, support au développement de sa propre oeuvre mais aussi lieu d’échanges et de collaborations artistiques.

Ses nombreux voyages en Amérique du Sud, Afrique, et Moyen Orient sont pour lui une source de créativité perpétuelle. La confrontation avec les cultures ancestrales (les masques des cultures précolombiennes l’ont particulièrement marqué) a forgé chez lui un style «primitif» urbain coloré qui lui est propre.

L’oeuvre de dAcRuZ est engagée, elle est un écho permanent aux problèmes politico-sociaux (texte Arnaud Oliveux, commissaire-priseur ART CURIAL).

Marko93

Il trace ses premiers traits à la fin des années 80 sur les murs de Saint Denis, où il réside toujours. Grands enchevêtrements de lettres, scènes réalistes, caricatures ou free-style, il apprend à maîtriser toutes les techniques. Il se forge rapidement une identité propre avec la découverte de la calligraphie arabe, qu’il s’approprie au début des années 90 et qui est aujourd’hui indissociable de sa peinture.

Le début des années 2000 marque un tournant : il réinvente, perfectionne et popularise le procédé du light-painting, effleuré un demi-siècle auparavant par Man Ray et Picasso. Il développe le premier live instantané (real-time-video), technique unique pour peindre l’espace en direct, lui permettant d’investir des lieux comme le palais de la princesse des Emirats arabes ou l’Opéra Bastille.

dAcRuZ et MARKO 93 font par ailleurs partie des 11 artistes qui peindront de grandes fresques dans Paris cette année, pour le projet « Les œuvres d’art investissent la rue » (pour dAcRuZ ce sera le mur du 7ème arrondissement, et pour MARKO93 celui du 6ème).

Un avant-goût en images

Dès l’entrée dans la galerie on en prend plein les yeux au sens propre comme au sens figuré car les oeuvres sont magnifiques et très colorées. Les deux artistes ont choisi de parler  de la planète et de leurs congénères aux humains, à travers de grandes toiles représentant des animaux à poils ou à plumes, sauvages… ou pas.

Mes coups de coeur vont à un tigre et un singe de Marko93 mais aussi à l’éléphant et au lion de dAcRuZ. Je profite de ce billet pour passer un petit message personnel… Je ferais bien un portrait des artistes… alors si ça les intéresse je suis à leur disposition ! 🙂

Mais assez parlé et, comme le dit si bien Paris Match, après le poids (?) des mots, passons au choc des images ! Vous pouvez également retrouver l’ensemble des photos ici.

Loft du 34
34 rue du Dragon
75006 Paris

La conclusion musicale reste dans le thème avec Emma Louise et « Jungle »

 

 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Home Staging au Loft du 34 | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s