Expos, Photo
2 commentaires

Hurban Vortex, l’aventure urbaine de Boris Wilensky

Samedi après, je file à Jussieu pour découvrir l’expo photo de Boris Wilensky. Il a installé son magnifique projet Hurban Vortex dans les locaux de l’université du 24 mars  au  22 avril 2016.

Boris Wilensky, photographe, voyageur et conteur

Boris Wilensky est un photographe français. Il a toujours aimé voyager et raconter ses voyages. Après une première expo en 2008 consacrée à ses photos de voyage, sa vie prend un autre chemin. Il va travailler plusieurs années pour le théâtre, la musique, le sport, comme photographe de plateau (pub, cinéma). Il a même réalisé plusieurs clips musicaux car la musique (et en particulier le rap) a toujours fait partie de sa vie.

Pour lui, un artiste se doit de s’engager, de « prendre position ». L’art est forcément « militant ». C’est pourquoi il aime le rap « conscient » (ou politique) comme celui de Keny Arkana, Casey ou Rocé (entre autres…). Il a d’ailleurs réalisé le portrait de nombreux artistes de la scène Hip-Hop  : Oxmo Puccino, Kool Shen, Kery James, IAM, etc.

Boxeur pratiquant durant 15 ans, il aime à dire que « la photographie est un sport de combat ».

C’est donc en artiste engagé, en colère contre les injustices de ce monde et refusant toute facilité dans son travail, qu’il a commencé ce long chemin vers Hurban Vortex.

L’aventure Hurban Vortex

Tout a commencé en 2009, lors de son premier voyage au Japon. Il découvre alors Tokyo et il est immédiatement fasciné par la débauche d’énergie de toutes ces lumières qui brillent en permanence dans la ville. Une ville à l’ultra urbanité. C’est là que naît l’idée de la surimpression. Il superpose directement dans son boitier deux images en mélangeant le mouvement et des poses lentes/poses rapides pour transmettre des sensations urbaines. Ce premier travail a donné naissance à la série « Origins ».

Pendant quelques temps, il laisse ce projet de côté pour se consacrer à d’autres projets. Il y revient en 2011, après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Tokyo n’est alors plus la même. Elle s’est assombrie « au sens propre comme au figuré« . Les japonais manifestent pour la première fois dans les rues contre le nucléaire. Le peuple semble s’être réveillé d’un rêve où le nucléaire est la seule et merveilleuse réponse à un besoin permanent d’énergie. Cette nouvelle série devient le 2ème chapitre de son histoire : « Collapse » (Effondrement).

Le projet Hurban Vortex prend alors tout son sens dans l’esprit de Boris Wilensky. Il veut raconter cette « aventure urbaine avec un grand H » ! A travers cette histoire en images, il veut mener une réflexion plus profonde sur le monde urbain. Montrer les paradoxes de ce combat permanent entre urbanité et humanité.

Il n’y a pas de recherche de la vérité dans la photographie, il y a juste un renvoi de la réalité telle qu’on la perçoit soi-même. Boris Wilensky

Humanité Vs Urbanité en surimpression

Pendant 4 mois, Boris Wilensky va sillonner l’Asie. Il se rend à Tokyo, Shangai et Bangkok, villes emblématiques de la modernité à ses yeux. Il collecte dans ces villes toutes les images urbaines qui vont servir de « fonds » à ses images.

Puis il part pendant 2 mois s’immerger dans la culture kmère en parcourant la campagne cambodgienne. Là c’est aux visages qu’il s’intéresse. Il réalise des centaines de portraits, principalement d’hommes. Ici les visages sont ceux d’habitants des campagnes, marqués par le temps et la dureté de la vie.

Lorsqu’il rentre en France début 2013, il a tout le matériau pour raconter son histoire en 3 chapitres. Le premier, ORIGINS, s’intéresse au temps présent, COLLAPSE interpelle sur le futur et POST nous offre matière à réflexion sur une période encore plus lointaine où la ville ne serait plus.

A travers ce conte moderne, Boris Wilensky nous dit comment l’Homme a fait la Ville et comment elle a fini par devenir plus puissante que l’Homme et par le détruire. Les raisons économiques deviennent plus fortes que l’Humain. On expulse sans ménagement et sans se soucier de l’avenir des populations déplacées.

Pour transmettre sa vision du monde, le photographe a développé une technique particulière : la surimpression. Il s’agit pour lui de travailler les images et les mots, en sorte qu’ils se rencontrent, se marient, s’affrontent, en se faisant toujours écho, avec, selon les clichés, un effet d’harmonie ou un effet de distorsion. Cela donne à son œuvre une véritable dimension poétique. Par ce parti pris esthétique, l’auteur nous invite à la réflexion, tout en sollicitant avec force notre imaginaire.

Hurban Vortex, une expo et un livre

Boris Wilensky a présenté ici seulement une dizaine de photos en très grand format. Les autres sont projetées sur deux écrans géants accrochés à chaque bout de la salle.

J’espère que ce projet aura un bel avenir et qu’il aura l’occasion d’en montrer un peu plus lors d’une prochaine expo. En attendant on peut poursuivre le plaisir avec son magnifique livre (que tu peux commander ici) dans lequel il nous raconte son histoire de fin du monde qui ne finit pas si mal puisque, finalement, l’Homme survit à la Ville…

Je vous offre ici quelques unes des photos prises samedi. Comme d’habitude, vous pouvez en voir plus ici. Ou mieux encore, aller sur place et (ou) acheter la belle histoire de Boris Wilensky.

Galerie la Passerelle
4 place Jussieu
75005 Paris

Du 24 mars au 22 avril 2016
De 10h à 19h du lundi au vendredi
de 10h à 16h le samedi

En guise de conclusion musicale, voici Origins racontée en vidéo…

Cette entrée a été publiée dans : Expos, Photo
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: Totem et Addenda : des artistes se mobilisent contre le racisme – Les billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Portraits d’Afrique avec Seydou Keïta au Grand Palais – Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s