Voyage
1 commentaire

Rome, ma « parenthèse inattendue »

Faut-il que je dise encore mon amour pour l’Italie ? J’en ai déjà beaucoup parlé cet été après mon périple de deux semaines. Tout là-bas m’enchante ! Les paysages, les villes, la langue, la nourriture, les « gelati », les gens… Je crois que je partirai vieillir là-bas ! Dans une maison perdue dans la campagne toscane. Enfin… je crois… Disons que l’idée me plait bien.

Bref. Il y a quelques temps j’ai reçu une très belle invitation. : partir passer quelques jours à Rome. Cette fois pas d’auberge de jeunesse mais un hôtel haut de gamme situé près du parc de la villa Borghese. C’est autre chose… Une autre façon de vivre la ville. Moi les deux me vont. J’aime l’animation et la détente des auberges. Mais passer quelques jours dans l’atmosphère feutrée d’un hôtel comme celui-ci est assez amusant. Et puis finalement on y passe très peu de temps.

A la découverte de Rome

Surtout avec le temps splendide que nous avons eu pendant 4 jours. Ciel bleu magnifique, soleil resplendissant. Un beau printemps italien. Alors nous avons arpenté les rues. Cet été j’avais eu peu de temps à Rome. Alors j’avais opté pour l’essentiel : le Colisée, le Forum romain (que j’ai adoré), la Fontaine de Trévi (forcément) et le très joli quartier de la Trinité des Monts en remontant vers la Villa Medicis. Il me fallait donc découvrir d’autres quartiers de Rome. En particulier le Ghetto où nous avons déjeuné divinement (des « carciofi alla giudia » (artichauts à la juive)… Spécialité romaine.) puis le Trastevere. Cet endroit est incroyable. On y vit la vraie vie romaine, dans ses ruelles animées où les touristes s’aventurent beaucoup moins. J’ai été émerveillée par les couleurs des bâtiments, par les superbes terrasses que l’on devinent perchées, tout là haut…

Il faut également monter sur la colline du Gianicolo. de là-haut on a une vue incomparable sur toute la ville. Tous ses monuments et tous ses toits aux couleurs chaudes s’étendent à nos pieds. On prend la réelle mesure de Rome et de sa beauté. Pour y aller j’ai fait un long périple que je vous conseille. Je suis partie de la Piazza del Popolo. Puis j’ai traversé le Tevere (le Tibre quoi…) puis j’ai longé les quais. Il y a plein de jolis trésors à découvrir. Et, à un moment, sur votre droite, il y aura un très grand escalier. Là il faudra grimper pour arriver sur le Gianicolo. Une fois en haut admirez la vue.

Ensuite redescendez Via Garibaldi pour arriver dans le quartier du Trastevere. Perdez-vous dans les ruelles. Admirez la place de l’église Santa Maria in Trastevere. Puis traversez l' »Isola Tiberina » pour arriver dans le quartier juif. Vous y verrez sa jolie synagogue aux murs ocres. Laissez alors vos pas vous mener au Campo dei Fiori puis Piazza Navona. En traversant ces quartiers là vous voyez le vrai visage de Rome. Bien sur il y a des touristes (en particulier Campo dei Fiori et Piazza Navona) mais c’est aussi le coeur de la vie romaine; Et puis c’est tellement beau. Les murs colorés des batisses (ocre, jaune, orange, bleu…), les sculptures de Vierge à l’angle des rues, les monuments historiques. Tout cela se mêle avec tant d’harmonie.

Mes pas m’ont également menée dans un autre lieu romain. C’était en fin de journée. Quand le soleil commence à descendre, le ciel prend de chaudes couleurs, le rythme de la ville ralentit. Pour vivre cette fin d’après-midi j’ai eu envie de verdure après deux jours intensifs en pleine ville. J’ai eu un soudain besoin de calme pour faire une pause. Je suis partie au Parc de la Villa Borghese. Là encore je vous en conseille vivement la visite ! Ce parc en forme de coeur est un véritable havre de paix. Les romains y viennent pour faire du sport (footing, football américain, gymnastique…) ou tout simplement pour flâner. J’y ai beaucoup marché pour le découvrir mais j’ai aussi pris le temps de m’asseoir su banc pour simplement regarder la vie autour de moi. Je crois que ça a été un de mes moments préférés…

Visite privée du Vatican et de la chapelle Sixtine

Bon quand même la « cerise sur le gâteau » de ces quelques jours à Rome, a été la visite privée du Vatican et de la chapelle Sixtine. Suivie par un cocktail et un diner dans un parc du Vatican. Là il a fallu que je sorte ma plus belle robe et mes escarpins !! C’était incroyable cette visite où les hommes portaient un smoking et les femmes des robes de soirées plus étincelantes les unes que les autres (oui il y avait beaucoup d’américaines… et l’américaine aime « exposer » son niveau de vie…). Je vais nous flatter mais sincèrement nous autres, les françaises, sommes beaucoup plus sobres mais tellement plus classes ! Bon voilà la minute « chauvinisme » s’arrête là !!

Donc, juchée sur mes talons j’ai pu visiter le Musée du Vatican et la Chapelle Sixtine. Notre guide parlait en anglais… bah oui forcément… Mais finalement j’ai compris pas mal de choses. J’ai été subjuguée pas la galerie des Cartes (40 représentations géographiques des principales villes italiennes réalisées entre 1580 et 1585) et la galerie des Tapisseries (tapisseries flamandes réalisées entre 1523 et 1534). La Chapelle Sixtine bien sur est incroyable. Même si j’ai été surprise car elle est toute petite et surtout très très chargée ! Mais c’est incroyable. Il faudrait y rester des heures pour décortiquer chaque détail. Une merveille picturale. Après cela nous avons rejoint une cour intérieure pour boire un apéritif avant de rejoindre une salle magnifique (mais ultra bruyante…) où nous avons dîner (un repas italien délicieux accompagné de vins… mmmmhhhhh…). Vous l’aurez compris j’ai vécu là un moment incroyable. J’ai tout à fait conscience de la chance que j’ai d’avoir vécu ça. Ca a fait un nouveau papier coloré dans ma boite à bonheur…

Je pourrais vous parler encore pendant des heures de ces quelques jours à Rome. Je peux parfois être intarissable… Mais je vais arrêter et vous laisser avec quelques images ramenées de la-bas. Pour moi c’est le souvenir d’un « grand bonheur ». Pour vous ce sera (j’espère) le plaisir des yeux et, peut-être, faire naitre l’envie d’aller là-bas… Allez on fait un petit clic et c’est parti : Rome, ma « parenthèse inattendue »

Finissons en musique. Avec forcément une chanson italienne qui va vous donner le sourire. Si si je vous assure. C’est Richi e Poveri qui vous chante « Sarà perché ti amo« . Arrivederci !

Cette entrée a été publiée dans : Voyage
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Du street art « made in  Italie : Milan | «Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s