Coups de coeur, Street Art
Laisser un commentaire

Capsule d’Artiste, laissez-vous surprendre par l’art urbain

couv Capsule d'Artiste

Tous les trimestres, Capsule d’Artiste te propose de découvrir un artiste urbain talentueux. A travers un coffret surprise, on t’aide à comprendre la démarche singulière de chaque artiste, sans baratin !

Il y a quelques mois, j’ai rencontré Diana Portela pour échanger autour de son projet de création, Capsule d’Artiste. Aujourd’hui il est lancé et les pré-commandes commencent à arriver. J’ai voulu en savoir un peu plus sur Diana et cette belle idée artistique. Rencontre au Perko à Lyon (un lieu que je vous recommande, en particulier pour sa belle terrasse).

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Ma rencontre avec l’art remonte à l’enfance. A vrai dire, je n’étais pas prédestinée à l’art compte tenu de mon milieu où la culture n’était pas une préoccupation. Ma mère était femme de ménage et, parfois, elle m’emmenait avec elle chez des clients.

Une de ses patronnes était artiste. J’ai découvert l’art en allant dans son atelier. Elle m’a prise sous son aile et m’a emmenée voir des expos. Elle m’a fait découvrir l’art à travers son travail en me parlant de ses œuvres et des techniques qu’elle utilisait.

A plusieurs reprises j’ai essayé de m’éloigner de l’art pour faire autre chose. Mais c’était plus fort que moi, j’y revenais sans cesse.

Alors en 2015, je crée mon premier projet artistique à Lyon : myEXPO. Il s’agissait d’un circuit artistique qui prenait la forme d’une « murder party« . Les participants devaient résoudre une enquête en allant d’œuvre en œuvre pour trouver des indices. Le premier parcours s’est déroulé en 2016 dans le quartier de La Guillotière. Il ne se déroulait pas que dans la rue. Les gens devaient également entrer dans différents lieux comme des galeries d’art ou des ateliers d’artistes. L’idée était de faire découvrir des arts différents (mélange d’art urbain et d’art conceptuel) par le jeu, avec un parcours très éclectique. Il me faudra deux ans pour organiser la V2 car je faisais mes études en même temps. Le 2e circuit s’est donc déroulé en 2018 dans le quartier des Terreaux et des Pentes de la Croix-Rousse.

Mais pendant ces deux années d’études, j’ai continué à organiser des événements liés à l’art ! En 2017, j’ai proposé des afterworks « art et musique » appelés Emergence.

J’ai constaté qu’il y avait peu ou pas d’offre pour les gens qui sont juste curieux ou amateurs.

A travers ces différents projets, j’ai toujours été en lien avec des artistes. Je voulais comprendre quelles étaient leurs problématiques. J’ai compris qu’ils manquaient de supports de communication pour aller au-delà de l’œuvre elle-même. Ils avaient besoin de faire découvrir leur travail et l’humain qui se cache derrière.

Grâce à myEXPO, j’ai rencontré les créateurs de Pandor’Art(galerie en ligne). Ils m’ont fait confiance dès cette époque et c’est tout naturellement, qu’ils m’ont apporté leur soutien lorsque j’ai lancé le projet Capsule d’Artiste. Le lien avec l’artiste Yandy s’est créé de la même façon, grâce au projet myEXPO. Capsule d’Artiste en est le prolongement, en quelque sorte.

Comment est né le projet Capsule d’Artiste ?

J’ai imaginé ce projet seule, de façon assez naturelle, suite à différents constats :

  • les artistes ont besoin de se faire connaître autrement ;
  • l’art doit être accessible à tous, sans connaissances au préalable ;
  • n’importe qui devrait pouvoir acheter de l’art ;
  • il faut donner envie aux curieux de faire un premier pas vers l’art.

Pour moi, l’art ce n’est pas compliqué … c’est des émotions !

J’ai découvert l’art dans l’atelier même de l’artiste. Connaître l’humain crée une proximité et enlève le côté intimidant de l’œuvre. Cela permet également de mieux comprendre ce qui a amené l’artiste à défendre un message à travers son travail.

Capsule d’Artiste, c’est quoi ?

Capsule d’Artiste est inspiré des « Time Capsules » d’Andy Warhol. C’était comme un rituel pour lui : il avait toujours à côté de son bureau un carton dans lequel il empilait en vrac tout ce qui lui passait entre les mains. Une fois le carton plein, il le fermait et l’envoyait à un dépôt. Il a ainsi créé un témoignage de l’instant présent qui continue de vivre dans le futur.

L’idée est de produire un véritable témoignage du présent et voyage à travers le temps. Chaque Capsule est une expérience qui dure et se collectionne. C’est créer une mémoire de l’artiste.

La Capsule d’Artiste est un coffret surprise d’artiste. A l’intérieur on y trouvera :

    Une œuvre énigmatique
    Faite en exclusivité pour Capsule d’Artiste, l’artiste réalisera une œuvre qui fait sens par rapport à son histoire et au message qu’il souhaite transmettre.
    Des surprises immersives
    Carte blanche à l’artiste pour créer des ouvrages que chacun pourra se réapproprier au gré de ses envies
    Un fanzine intimiste
    Interview inédite de l’artiste pour comprendre son histoire et ses œuvres avec un regard intime tourné vers l’humain.
    Des cadeaux audacieux de partenaires culturels
    Valorisation des acteurs culturels de Lyon et d’ailleurs à travers des invitations, bons de réductions, etc.

Pour lancer Capsule d’Artiste, je propose une première collection, Capsule Urbaine, dédiée à l’art urbain. Ensuite, l’objectif est de développer de nouvelles collections sur d’autres styles d’art.

Capsule d’Artiste est l’unique coffre de street art existant aujourd’hui en France !

Je suis fière de préciser que les Capsules sont toutes made in France, et même made in Rhône-Alpes ! Et les matériaux utilisés sont éco-responsables et haut de gamme.

Comment choisis-tu les artistes mis à l’honneur dans les capsules ?

Je procède à une sélection minutieuse en me basant sur sa démarche artistique, la qualité de ses œuvres, l’avenir qu’il a selon les experts du marché de l’art. Mais la dimension humaine, et donc subjective, est très importante pour moi. Je veux parler d’artistes dans lesquels je crois, qui me surprennent et me touchent.

Les artistes viendront du monde entier et le prix du coffret ne variera pas, quelle que soit la notoriété de l’artiste. Celle-ci n’est pas, pour moi, un critère de choix essentiel.

Le hasard veut que le premier artiste, Yandy, vive à Lyon mais il est originaire de Lima au Pérou. En fait, je suivais son travail depuis plusieurs années et lorsqu’il m’a contacté (à l’époque de myEXPO), on a tout de suite été en accord. Il a une histoire passionnante et une technique incroyable. Pour moi c’est génial de commencer avec lui !

Les artistes qui travaillent avec moi pour les Capsules sont rémunérés en fonction du nombre de ventes. Il est important pour moi que mon projet les aide à vivre de leur art. Pendant la création de la Capsule, je les laisse se concentrer sur la partie créative. Ils restent dans leur bulle et moi je gère tout le reste… de la conception à la diffusion !

Quels sont les événements à venir pour le lancement de Capsule d’Artiste ?

Pour cette première Capsule Urbaine, l’artiste a été révélé. On sait que c’est Yandy, mais pour les prochaines l’artiste restera secret !

J’organise un gros événement de lancement en début juillet dans un lieu encore secret. Le vernissage sera entièrement dédié à Yandy et organisé en partenariat avec Pandor’Art. Toutes les personnes qui auront pré-commandé leur Capsule pourront venir la chercher lors de cette soirée et la faire dédicacer par l’artiste. Cette soirée sera gratuite et ouverte à tous (et toutes. ndlr).

En attendant le lancement, on pourra découvrir Capsule d’Artiste à l’Urban Art Jungle Festival organisé par Surperposition, du 14 au 16 juin 2019.

Nous allons également organiser un street art quiz le 10 juin au Livestation DIY dans le 7e arrondissement de Lyon.

Bien sûr, les précommandes sont ouvertes sur le site donc n’hésitez pas ! Et vous pouvez vous inscrire à la newsletter pour suivre le projet et recevoir l’agenda arty tous les mois. Pour en savoir plus, je vous donne rendez-vous sur le site Capsule d’Artiste.

A l’intérieur d’une Capsule Urbaine

Pour la conclusion musicale, Diana a choisi « Sodade » de Césaria Evora.
« Ma famille étant portugaise, j’ai grandi avec cette chanson ! La « saudade » exprime la nostalgie, quand une personne se sent dépossédée de son passé. Ce mot a toujours été empreint d’une grande émotion. Aujourd’hui, j’ai le sentiment que la séparation entre moi et mon amour de l’art se termine enfin pour donner vie à Capsule d’Artiste. »

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur, Street Art
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, partager toutes ces passions avec vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.