Art urbain
2 commentaires

Festival Trublyon 2017

Couv Trublyon 2017

Pendant 3 jours, les 15, 16 et 17 septembre 2017, Lyon a mis le graffiti à l’honneur avec le festival Trublyon au collège Maurice Scève à la Croix-Rousse.

Pour mes premiers pas de blogueuse à Lyon et mon retour ici pour vous parler d’art urbain, j’ai choisi d’aller voir de plus près à quoi ressemblait le festival Trublyon. Je vous raconte ça…

Trublyon 2017, aux couleurs de la France et de la Colombie

Après le succès du Wall Drawing Festival en 2016, l’association Troi3 met à nouveau l’art urbain en lumière en organisation pendant trois jours avec le festival Trublyon. Dans le cadre de l’année  culturelle France / Colombie, 10 street artistes des 2 pays ont réalisé des fresques en live dans une ambiance « block party » assurée par plus de 20 DJs qui se relayaient sur les 3 jours.

A l’occasion du festival, l’association Troi3 a réuni de sacrés artistes de la scène graffiti française et colombienne !

5 artistes colombiens :  GUACHE (Bogota) ;  YURICA (Bogota) ; CAZDOS (Bogota)  ; OMAR ALONZO (Barranquilla) et (une femme quand même !) JOY (Barranquilla).

5 artistes français : HOPARE (Paris) ; VINIE (Paris) ; RESO (Toulouse)  PEC (Birdy Kids) (Lyon) ; MONSTA (Lyon)

Un très beau programme était proposé pendant ces 3 jours dédiés au graffiti :

  • Peinture en live des 10 street artistes
  • Initiation au street art pour les moins de 13 ans (gratuit)
  • Ateliers sprays, collages, pochoirs et peinture en général… assurés par l’association « NoSoucy » & Georges De Loup
  • Tatouages éphémères : tous les jours à partir de 17h30
  • Mur d’expression libre pour amateurs, artistes et graffeurs confirmés de plus de 13 ans (vente de sprays sur place et mur repeint en blanc tous les jours…)

Trublyon, un festival familial et festif

Pour que les visiteurs profitent pleinement des différentes activités et prennent le temps d’admirer les artistes au travail et l’évolution des oeuvres, les organisateurs ont pensé à tout ! Bar, espace détente sur transats, ateliers pour les enfants (de tous les âges !).

On peut également se faire quelques plaisirs culinaires avec une dégustation d’huîtres proposée par la maison Les Merluchons – Ecaillers ou les plats sud-américains du restaurant Arepado. Les organisateurs ont pensé à tous en proposant de la barbe à papa pour les plus petits…

Un collège c’est comme une ville dans la ville, c’est parfait pour un festival de street art ! J’aimerais pouvoir y recréer une certaine ambiance, celle que j’ai connue quand j’étais adolescent en 1989 : on allait dans des friches, on mettait de la musique, on faisait un barbecue et on peignait toute la journée. – Cart’1, street artiste et graphiste lyonnais, est l’un des fondateurs et le directeur artistique du nouveau festival TrubLyon

Les principes de l’association Troi3 sont convivialité, transversalité, pédagogie et ouverture sur le grand public. Et c’était ce que j’ai ressenti au festival Trublyon. Ici toutes les générations se mêlent, se parlent et s’entraident. Parce que ça n’est pas si simple que ça le graffiti ! Il faut un peu de savoir-faire et parfois même de la force… pour les plus jeunes ! Bon, il ne faut pas avoir de problème avec l’odeur de la peinture, en particulier vers les murs d’expression libre.

Trublyon en images

Comme je le dis souvent, « une image vaut mille mots », voici donc quelques photos qui donneront une bonne idée de l’ambiance du festival et vous permettra de découvrir de belles oeuvres. Pour voir l’ensemble de mes photos, n’hésitez pas à cliquer ici Festival Trublyon 2017

Comme je suis allée au festival samedi, les oeuvres étaient en cours… J’ai contacté l’association pour leur demander si je pourrai aller faire rapidement quelques photos dans les jours qui viennent. A suivre…

Pour mon choix musical, je n’ai pas beaucoup cherché. En écrivant ce billet j’écoutais une émission radio en podcast dont la musique de « générique » m’a beaucoup plu car elle la douceur d’un dimanche après-midi d’automne. Et oui moi j’aime bien le dimanche, un jour où le temps et l’agitation humaine s’arrêtent. Un jour où il est bon de ne rien faire ou alors lentement…

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : , , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

    • Bonjour, non pas de photos de la nourriture. D’abord parce que je ne suis pas « fan » des photos de nourriture. Et puis, sur un tel événement, j’avoue, je n’ai pas pensé à la prendre en photo. Il y avait tant d’autres choses à voir non , 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s