Art urbain, Voyage
7 commentaires

Lille à l’heure de l’art urbain

8H30, RDV sous le panneau des départs de la Gare du Nord avec quelques accros au streetart (dont Wonder Brunette et Princesse Pépette). 8H45 départ, TGV direction Lille. 1 heure de train seulement pour aller passer une journée dans cette jolie ville du nord et voir où elle en est question art urbain. 

A la découverte du streetart lillois

Notre balade commence sur la Grand Place avec un bon café, histoire de se mettre en forme car « quelques » heures de marche nous attendent… 

La mairie a bien fait les choses : à l’Office du tourisme nous récupérons  le plan d’un circuit « streetart » (si vous voulez anticiper, toutes les infos sont en ligne ici : Street art et art mural). Et hop plan en main, nous voilà partis sous le ciel bleu et le soleil ! Qui a dit qu’il pleut toujours dans le Nord ?! Nous découvrons les oeuvres de Meda & Shure, Artiste ouvrier, Jiem, Lady Alezia &Zepha & Dany Boy (du calligraffiti. Mon coup de coeur) mais également Da Cruz et marko93 ou encore Jean Faucheur. 

L’art urbain semble arriver tout doucement à Lille. Aucune comparaison possible avec tout ce qu’on peut voir sur Paris ou même à Lyon ou Marseille que ce soit Cours Julien ou dans Le Panier. Ici les oeuvres sont rares et dispersées dans toute la ville. Mais ça n’est  très certainement qu’un début !

La plupart des œuvres street art de Lille ont été réalisées dans le cadre de la Biennale Internationale d’Art Mural (BIAM). Cette manifestation est portée par l’association Collectif Renart.

Tous les deux ans le collectif Renart invite des artistes à réaliser des fresques dans la Ville. Près de 50 artistes locaux, nationaux et internationaux, émergents ou de renommée internationale, s’emparent des murs de 6 villes de la région Nord – Pas-de-Calais.
Les oeuvres, protégées et vernies, sont visibles pendant un minimum de quatre ans. Elles présentent un large panorama de l’art mural contemporain, alliant la diversité des techniques (peinture, pochoir, graffiti, affiche…), des styles (graphisme, dessin, calligraphie, logo…) et des époques (des années 60 à nos jours) de l’art mural.

La première Biennale avait eu lieu à Lille en 2013. La seconde édition s’est tenue au cours du printemps 2015.

Du streetart mais aussi du tourisme

Après 4 bonnes heures de marche, nous décidons de faire une pause-déjeuner. Nous découvrons un petit resto que je vous conseille TRES vivement. Il s’appelle Au Quai du Wault. Il se trouve à côté du Jardin Vauban. Si vous avez de la chance (comme nous ! ) vous pourrez déjeuner en terrasse au bord de la Deule, loin du bruit et de l’agitation de la ville. Sinon, c’est très bien aussi à l’intérieur !

Nous avons été super bien accueillis et le repas fut délicieux. Un vrai petit moment de bonheur. Que nous avons forcément prolongé. Il nous restait donc peu de temps avant de reprendre notre train pour le retour sur Paris. Nous avons quand pu faire un tour « shopping » dans les rues du Vieux Lille et découvrir quelques oeuvres supplémentaires de Mimi The Clown, Monsieur Chat et autres graffitis très réussis).

Quelques images en souvenir

Comme nous avons pris le temps de flâner et de… vivre, nous n’avons pas fait le circuit complet. Une nouvelle journée à Lille va donc forcément s’imposer ! En attendant voici quelques images de mes découvertes. Un peu ici mais beaucoup sur Flickr (comme d’habitude) : Streetart à Lille.

Je clos ce billet avec un artiste que j’ai découvert au festival Fnac Live et dont nous avons parlé au retour. Ca c’est le bonheur version musicale !

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Voyage
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

7 commentaires

  1. Pingback: Lille à l'heure de l'art urbain | Street...

  2. Très sympa cette escapade artistique et culinaire à Lille ! Si tu n’avais pas précisé que c’était la bas, je t’aurais dit peut être une ville anglaise ou américaine. On retrouve des graffitis de ce genre dans la ville de Philadelphie quand j’y étais allé : merci pour ce joli billet.

    PS : Tu conclues avec Curtis que demander de plus héhé

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Street art in Paris … | WONDER BRUNETTE

  4. Pingback: Street art Lille | WONDER BRUNETTE

  5. Prouveur julien dit

    Sympa ce petit billet , il serait encore plus cool à mes yeux si vous précisez que la plupart des œuvres street art de Lille furent réalisée dans le cadre de la BIAM , Biennale Internationale d’Art Mural portée par l’association  » Collectif Renart »

    Si vous souhaitez revenir, n’hésitez pas, nous venons de faire la seconde édition de la biam avec une dizaine de nouveaux murs sur Lille, un petit mail sur collectif.renart@gmail.com et je peux même vous faire une visite perso 🙂

    Bonne soirée

    Julien PROUVEUR
    Président du collectif renart

    J'aime

  6. Pingback: 2015, du Beau pour oublier le Triste | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s