Art urbain, Expos
3 commentaires

Avec Nadège Dauvergne au Cabinet d’amateur, « Tout doit (va) disparaître ! »

Du 28 mai au 10 juin, Nadège Dauvergne s’installe au Cabinet d’amateur pour nous entraîner dans son univers décalé fait de détournements et culture classique.

Les œuvres présentées sont à la fois des détournements de pages publicitaires et de tableaux de la peinture classique. La figure d’un tableau, une Vénus par exemple, est sortie de son contexte pour être redessinée sur une page de catalogue. Ce nouveau fond n’est pas choisi au hasard mais doit ressembler à celui du tableau initial, la figure venant s’infiltrer sans difficulté dans son nouvel environnement. C’est un jeu d’association d’idées, un trompe-l’œil servant à questionner – non sans malice – les images du passé et celles d’aujourd’hui, notre rapport à l’argent et au sacré.

Nadège Dauvergne, le mariage de la peinture ancienne et de la publicité

L’artiste a eu un jour l’idée d’associer deux univers totalement différents : la peinture ancienne et la publicité. Dans la rue elle intervient directement sur les affiches publicitaires, y déposant ses femmes issues de tableaux de maîtres anciens qu’elle reproduit au feutre Posca. Pour l’expo, elle reprend le même principe avec des pages de catalogues.

Les personnages ne sont jamais choisis au hasard. Ils s’intègrent parfaitement dans l’image, comme s’ils avaient leur place. Elle se joue ainsi des symboliques et du sens. Par ses détournements elle modifie la lecture des publicités avec beaucoup d’humour. Et elle nous permet de prendre de la distance par rapport à toute cette publicité qui nous entoure (nous envahit ?) en permanence.

Un cadeau pour la fête des mères ?

Encore une fois, Patrick Chaurin a réussi une très belle mise en scène qui met parfaitement en valeur les oeuvres de Nadège Dauvergne. Je vous conseille vivement d’aller faire une visite au Cabinet d’amateur. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

Et si vous n’avez pas encore trouvé LE cadeau inoubliable pour la fête des mères, ne cherchez plus ! Une oeuvre vous attend là-bas ! Elle est parfaite pour l’occasion… Mais je ne vous en dis pas plus. Il faudra aller sur place pour voir. A moins que vous ne trouviez l’indice dans les images qui suivent !

 

Le Cabinet d’amateur
12 rue de la Forge Royale
75011 Paris

Du mardi au samedi de 14 à 19 h et le dimanche de 14 à 17 h

Et maintenant place à la musique et à Sylvan Esso.

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

3 commentaires

  1. Pingback: Avec Nadège Dauvergne au Cabinet d'amate...

  2. Pingback: « A vous de jouer  au Cabinet d’amateur | Les billets de Miss Acacia «

  3. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : Le « Pop art classique  de Nadège Dauvergne | Les billets de Miss Acacia «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s