Art urbain, Expos
1 commentaire

« Le vent nous portera » chez Akiza : La Galerie

Comme je l’ai déjà expliqué ici, je ne suis pas une adepte des vernissages. Un peu « sauvage », je ne suis pas très douée pour « faire la conversation » tout en buvant un verre et grignotant une petite chose salée… Et si je veux, en plus, faire des photos et apprécier les oeuvres c’est encore plus compliqué. Mais de temps en temps, je déroge à la règle et je me mêle à la foule des habitués des vernissages (enfin j’avoue quand même… je me suis « sauvée » avant l’arrivée de tous les habitués…).

Aujourd’hui je suis donc allée chez Akiza : La Galerie pour le lancement de leur nouvelle expo « Le vent nous portera ». Ils ont réuni les oeuvres de plusieurs artistes : Adey, Angel Roy, Codex Urbanus, Docteur Bergman, Dom Garcia, Emika, Frédéric Fontenoy, Hadrien Durand-Baïssas, Iemza, Jean-François B., Le Petit Monde d’Emilie, Michaël Brack, Richard Laillier et Vavjeniak. Et sans oublier les oeuvres d’Akiza et les sérigraphies de Shepard Fairey.

Dans le (petit) espace qu’est Akiza : La Galerie, Yoshii et Robinson ont su, une fois encore, réunir des artistes aux univers différents mais qui ne laissent jamais indifférents. Bien sur j’ai eu des coups de coeur pour certains artistes. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas aimé le reste. Mais ce que l’on peut ressentir devant les oeuvres est forcément tellement subjectif.

J’ai beaucoup aimé les couleurs et le le trait de Jean-François B. Il ressort de ses oeuvres beaucoup d’émotions. Mes deux gros coups de coeur vont à Iemza et Emika. Iemza pour la poésie qui se trouve dans ses tableaux et tous les petits détails qui demandent de prendre le temps de regarder… Quand aux oeuvres d’Emika elles m’ont touchée. Je les trouve délicates avec ce dessin en noir et blanc aux traits si fins et la petite touche de couleur finale qui change tout. Une certaine attirance également pour l’univers de Vavje qui m’a fait penser à des dessins de mangas. Encore une fois, le plaisir de découvrir de nouveaux artistes et de nouveaux univers.

Je n’oublie pas bien sur les artistes dont je suis déjà le parcours et dont j’apprécie le travail : Codex Urbanus (j’ai parlé ou montré ses oeuvres à plusieurs reprises sur ce blog : l’expo aux Frigos , Paris sous les bombes ou encore avec « In Situ Art Festival« ) et Le Petit Monde d’Emilie (je vous ai parlé de lui ici « Avec « Hoplà ! », Akiza : la galerie s’offre un Noël alsacien« ).

Je vous offre également quelques photos (de mes coups de coeur) prises pendant le vernissage. Il y en a très peu car je préfère vous laisser le plaisir d’aller découvrir toutes les oeuvres par vous-mêmes. Et qui sait… peut-être aurez-vous un coup de coeur et repartirez vous avec une oeuvre…

« Le vent nous portera » chez Akiza : La Galerie

L’expo a commencé aujourd’hui et se poursuit jusqu’au 19 octobre. Allez-y car il y a vraiment de très belles oeuvres et des artistes de talent à découvrir.

Côté musique, je ne vais pas aller chercher très loin. Je vous laisse avec la très belle chanson de Noir Désir qui porte le même titre…

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: 2014, une année bien remplie | Les petits billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s