Art urbain, Expos
1 commentaire

Vinie Graffiti, des couleurs plein la tête… l’expo

Il y a quelques jours j’avais écrit un article ici pour vous dire que la galerie Nunc ! lançait une nouvelle expo à l’occasion de la sortie d’un livre sur l’artiste Vinie Graffiti (collection Opus Délits). Une fois de plus je ne suis pas aller au vernissage (je joue la sauvage…) mais je ne voulais quand même pas rater cette expo. Parce que j’ai un vrai coup de coeur pour cette artiste. Qui s’est encore confirmé samedi. J’adore ces personnages féminins hyper sexys mais au regard si doux. Et puis toutes ces couleurs qui explosent ça attire l’oeil, ça apporte de la joie.

Je me répète un peu mais pour ceux qui ne la connaissent pas encore je vous présente à nouveau la jeune femme.

Artiste peintre, illustratrice, graffeuse, directrice artistique…

Vinie est née à Toulouse, en 1984. C’est au lycée qu’elle s’initie au graffiti, alors qu’elle dessine et peint déjà depuis son enfance. Le lettrage et le travail précis sur la lettre qu’il impose lui permettent petit à petit de maitriser cette nouvelle technique. Petit à petit, elle se diversifie vers la création de décors et personnages subtilement combinés au lettrage pour offrir un travail plus complet.

Un poste de Directrice artistique la mène à Paris en 2007.

C’est à son arrivée dans la capitale qu’elle se tourne intuitivement vers un travail figuratif plus personnel. Elle construit alors, en tâtonnant, un personnage à mi-chemin entre poupée et pin-up. Cette figure féminine devient très vite sa marque de fabrique, notamment grâce à sa coiffure immédiatement identifiable, faite de tags, flops et dédicaces diverses. Ce sont ses cheveux qui changent, imprimant au travail de Vinie une ligne directrice forte et puissante.

Le contraste entre les lignes épurées du personnage de Vinie et les « tags » dégoulinants, « flops » et autres facettes du graffiti présents dans les cheveux, reflète parfaitement l’univers graphique de cette artiste. Purement imaginaire, son personnage féminin invite le spectateur au voyage vers la couleur, le rêve et la douceur. Moderne ou rétro, entre l’esthétique des pin-up des années 50 et celle des mangas, teinté de pop mais résolument «hip-hop», son personnage se décline à l’infini.

En 2013, sa rencontre avec Anti a permis à Vinie d’ajouter encore une corde à son arc. Avec cet artiste plasticien généreux, elle découvre un tout autre monde : celui du volume. Ensemble, ils décident de créer son «art-toy» (sortie prévue en 2014).

Allez à la galerie Nunc ! pour découvrir (ou redécouvrir) cette artiste. Et ça pour plusieurs raisons. D’abord parce vraiment ce qu’elle fait est très beau (allez voir en bas il y a une oeuvre… j’ai craqué et depuis je rêve de l’avoir chez moi… mouais bon on a le droit de rêver… ça fait du bien de rêver…). Ensuite parce que dans cette galerie vous serez super bien accueillis. Tout le monde est sympa. On peut rester tant qu’on veut et bavarder avec els gens de la galerie ou d’autres visiteurs. Bref on s’y sent bien. Et comme je ne pouvais pas m’offrir le tableau de mes rêves je me suis consolée avec une très belle affiche… Me reste plus qu’à acheter un encadrement qui va bien et une petite place dans ma home sweet home…

Après ça traversez la rue et installez vous à la terrasse du petit café qui se trouve en face de la rue d’Arras. Bon là je suis désespérée parce que je ne retrouve pas le nom de l’endroit… Mais vous verrez il y a de jolies chaises colorées. Et là il faut A-BSO-LU-MENT gouter les pizzas maison ! Un pur délice. La pâte est à la fois croustillante et moelleuse. Mmmhhhh rien que d’y penser je salive…

Avant de vous laisser je partage avec vous quelques photos. mais qui ne peuvent en aucun cas remplacer une visite à la galerie… « Vinie Graffiti, des couleurs plein la tête… l’expo« 

Côté musique j’ai pensé à une chanson sexy… comme le personnage de Vinie.

 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Vinie installe ses « pin-ups  au Lavo//Matik | Les billets de Miss Acacia «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s