Art urbain
2 commentaires

« Au coeur de la rue », l’Opus Délits de Jimmy C

La collection Opus Délits publie un ouvrage sur les oeuvres de Jimmy C. A cette occasion la galerie Nunc ! organise une exposition et une séance de dédicace le 2 juillet 2014 de 18 à 21 heures.

Cet artiste je l’ai découvert à la Tour 13. J’aime beaucoup ses oeuvres inspirées du pointillisme. Je l’ai « revu » à Aubervilliers il y a quelques jours. Toujours aussi beau. Alors je ne sais pas encore si pourrai aller à la séance de dédicace mais je l’espère. Et je vous conseille vivement d’y aller. C’est un artiste qui vaut le détour…

Voici quelques mots pour vous le présenter et un lien pour en voir plus…

Artiste nomade, Jimmy C tient ses techniques artistiques des nombreux voyages qui ont jalonné son parcours. Il puise notamment dans ses origines australiennes une peinture inspirée des arts traditionnels aborigènes et s’approprie l’habilité des maîtres du pointillisme que sont Paul Signac ou Georges Seurat pour dévoiler au public des oeuvres fascinantes, vibrantes de lumière et de poésie mélancolique.

Londres, New-York, Paris, Lille, Vitry-sur-Seine, Berlin, Amsterdam, Barcelone,… Jimmy C a laissé son empreinte sur les murs de ces villes avec, en filigrane, l’image du coeur, fil conducteur de ses oeuvres, la primauté pour l’artiste de l’émotion sur l’intellect.

Originaire de la ville d’Adélaïde en Australie, Jimmy. C  est un peintre connu pour ses peintures urbaines narratives et notamment pour son style de «drip painting».

C’est dans les années 90 qu’il adopte le pseudonyme « Jimmy. C » et devient reconnu pour ses peintures urbaines narratives, présentant souvent le sujet humain marginalisé dans le contexte urbain. Il utilise parfois des allégories religieuses ou mythologiques pour illustrer la condition existentielle ou spirituelle du sujet contemporain dans la ville.

Suite à de nombreux voyages en Europe, Jimmy C a acquis une sensibilité à la culture française et a étudié le français qu’il parle couramment.

Jimmy. C a notamment exposé à Lille au Tri Postal, au Point Ephémère à Paris, mais aussi en Chine et en Australie.

Venez admirer ses oeuvres ici

Un peu de musique pour ne pas faillir aux bonnes habitudes avec une jolie découverte du jour. Ed Sheeran. Son nouvel album vient de sortir. Excellent.

 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. monsieur benedict dit

    Belle découverte. Ses travaux sont impressionnants. Merci chère miss Acacia : )
    Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s