Coups de coeur
2 commentaires

« Jack et la mécanique du coeur »

Voilà, mercredi est sorti un film que j’attendais depuis des mois… Depuis la première fois où j’en ai entendu parlé pour tout dire. Il faut dire que j’ai un attachement tout particulier pour « La mécanique du coeur » et Miss Acacia. Vous l’aurez compris (sinon je l’expliquais déjà ici : « D’où vient Miss Acacia…« ), c’est de cette magnifique histoire d’amour que vient mon nom de « scène ». Parce que j’aime l’album (et la folie de Dionysos) et le livre plein de poésie et d’émotion. Mathias Malzieu a une façon incomparable de parler des sentiments. Si vous n’avez jamais lu ces livres il faut le faire. Dans « Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi » il nous parle de la mort de sa mère et de son deuil pour arriver à reprendre goût à la vie. Avec « Métamorphose en bord de ciel » il parle de maladie, d’accompagnement vers la mort et d’amour avec les personnages de Cloudman, un cascadeur bien maladroit, et une femme-oiseau. Et enfin le dernier né, « Le plus petit baiser jamais recensé » (en cliquant ici vous pouvez en savoir plus), histoire de reconstruction après une « bombe d’amour ».

Voilà. Les livres de Mathias Malzieu, je les ai tous aimés. Et c’est par « La mécanique du coeur » que je l’ai découvert. Alors je ne pouvais pas attendre plus longtemps de voir ce qu’il avait pu en « faire » sur grand écran. Bien au chaud dans une salle obscure j’ai découvert l’oeuvre de Mathias Malzieu.

Comment dire la magie ? Et l’émotion à voir sur écran géant des personnages tels que je les avais imaginés ? Parce que tout y est. Exactement comme dans le livre. Et avec la musique de l’album « La mécanique du coeur« . Pendant une heure et demi j’ai voyagé dans le monde merveilleux de Mathias Malzieu. Bien sur ce monde est dur. Dès le début de l’histoire puisque Jack nait le jour le plus froid du monde avec son petit coeur gelé. Heureusement sa mère est venue accouchée chez une femme un peu magicienne (certains disent sorcière…) qui remplace son petit coeur par une horloge. Elle lui sauve la vie mais en même temps l’emprisonne dans un amour maternel trop puissant. Par peur de le perdre, elle lui dicte trois règles de vie avec son mécanisme : « Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors, pour toujours à l’horloge de ton coeur, la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique de ton coeur sera brisée à nouveau. » Quelle belle métaphore que cette « mécanique du coeur » !

La vie en décide autrement et un jour Jack rencontre Miss Acacia, la petite danseuse à lunettes qui s’enflamme comme une allumette. Pendant des années ils ne se verront plus. Jusqu’à ce que Jack parte à sa recherche en Andalousie… Pour moi cette histoire fait partie des plus belles histoires d’amour qui ont été écrites. Grâce à la poésie de ses mots et à toutes ses métaphores, Mathias Malzieu nous parle si joliment d’amour. Du risque que l’on prend à aimer.

Avec ce film il a su parfaitement mettre des images sur ses mots et sa musique. Les personnages font penser à l’univers de Tim Burton dans le dessin avec leurs grands yeux. Il y a tant de petits détails qu’il faudra, je crois, que j’aille le revoir. Par exemple, les ronces qui recouvrent Miss Acacia lorsqu’elle se sent en danger et veut se protéger de l’amour de Jack. Le petit oiseau rouge au début du film qui est un clin d’oeil à son dernier livre. Le concert des squelettes du groupe Dionysos dans le tunnel du train de la peur. Les larmes qui se transforment en petites boules de glaces qui tombent en chantant sur l’horloge de Jack. Et bien d’autres encore…

Pour les voix, on retrouve certains artistes de l’album éponyme : Grand Corps Malade, Jean Rochefort, Olivia Ruiz, Mathias Malzieu, Babet (qui fait également parti du groupe Dionysos) et même Bashung est à nouveau un peu avec nous avec la chanson de Jack l’éventreur. D’autres artistes sont venus rejoindre ce beau projet : Arthur H, Dani, Rossy de Palma, Emily Loiseau… et même Cali.

Je mets rarement le bande-annonce des films, mais là ça n’est pas pareil. J’ai tellement envie de partager avec vous cette magie.

Vous avez vu ? C’est beau n’est-ce pas ? Alors allez dans une salle obscure et laisser vous emporter par la poésie de cette si belle histoire d’amour. Parce que ça parle aussi un peu de vous, de vos amours ou de vos peurs d’aimer… Et puis il y a Miss Acacia !!! 😉

Forcément je vous laisse avec la chanson générique du film. « Jack et sa mécanique du coeur ».

« Il était une fille tout en talons aiguilles et coeur de cactus… Il était un homme horloge qui se déréglait par amour comme toujours… Jack et sa mécanique du coeur résisteront-ils au bonheur de retrouver Miss Acacia… « 

Et aussi il faut ABSOLUMENT écouter l’album du film Jack et la mécanique du coeur.

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. J’ai adoré. J’avais lu le livre il y a de cela environ 5 ans, il m’avait envouté par sa poésie, toutes ses métaphores, j’ai été plus qu’enchanté de tout retrouver, dans les voix, les chansons, le dessin. Je trouve qu’Olivia Ruiz et Mathias Malzieu font un incroyable duo, guidé par Jean Rochefort, menacés par Grand Corps Malade, tout s’orchestre minutieusement dans un monde enchanté qui effleure juste l’univers de Tim Burton. (Au passage j’ai adoré le chat à lunettes, les épines de Miss Acacia, le costume de Jack en éventreur, le remake de Roméo et Juliette,…)
    une bande son super, je suis amplement d’accord. Des jolis textes sur une chouette orchestration.
    Un film à voir, dévorer.

    J'aime

    • Mathias Malzieu est un artiste à découvrir absolument. Tout ses livres sont emplis de poésie. Mais il n’est pas qu’écrivain. Il est aussi le leader du groupe Dionysos. Il faut écouter ses albums et surtout… aller le voir sur scène. Ce type est dingue mais tellement génial.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s