Art urbain
5 commentaires

Mon coup de coeur pour Li Dilian

Au hasard de mes déambulations j’ai découvert, il y a quelques temps, une artiste de streetart qui porte le joli nom de Li Dilian.

J’ai eu un coup de cœur immédiat pour ses dessins plein de poésie et de sensibilité.

Je voudrais trouver les mots pour dire ce que je ressens face à ses dessins. Mais comme à chaque fois qu’il est question d’émotion il m’est très difficile de trouver les mots justes. J’aime tout simplement la finesse du trait, les messages d’amour qu’elle y met, la poésie qui s’en dégage. Certains me bouleversent, tous me donnent le sourire.

Lors de notre premier échange nous nous sommes trouvé une phrase commune avec une légère variante. « « D’autres que moi écrivent comme ils parlent, moi j’écris comme je me tais » d’Amin Maalouf. Pour Li Dilian elle devient « « D’autres que moi écrivent comme ils parlent, moi je dessine comme je me tais ». Toutes deux nous parlons aux autres en choisissant une autre voie que… la voix. Je me dis que nous nous ressemblons un peu. Surement une même sensibilité…

J’écris ce billet pour vous parler d’elle parce qu’elle mérite vraiment qu’on la découvre et qu’on l’aime. Pour la beauté de ses dessins mais aussi pour la belle personne qu’elle est. Aujourd’hui j’ai trouvé dans ma boite aux lettres un joli dessin. A l’heure d’internet et de la communication virtuelle, il est tellement bon de recevoir un si joli cadeau par la voie postale. C’est bien plus émouvant. C’est un vrai cadeau !!! Alors avec ce billet je veux lui dire merci. Parce qu’elle a illuminé ma journée.

Li Dilian, dessine encore et encore pour nous. Sa douceur et Sa poésie sont un de ces petits bonheurs de la vie que j’aime.

Pour la découvrir vous pouvez aller sur son site http://www.dilian.fr/ ou sur sa page Facebook https://www.facebook.com/dilian.

Pour finir ce billet j’ai choisi une autre fille pour laquelle j’ai eu aussi un énorme coup de cœur, immédiat et permanent. Elle, c’est à travers ses chansons qu’elle me touche. Elle s’appelle LaFille.

Pour écouter son album (en attendant, avec impatience le nouveau), c’est ici : Tout attaché(e)

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

5 commentaires

  1. Pingback: « Take away  avec Li Dilian | «Les petits billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Mon année 2013 : des films, du streetart, de la musique… | Les petits billets de Miss Acacia

  3. Pingback: Quand Dilian nous raconte une histoire d’araignée… | Les petits billets de Miss Acacia

  4. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : La poésie de Dilian | Les petits billets de Miss Acacia

  5. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : La poésie de Dilian | Billets de Miss Acacia Test

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s