Coups de coeur
Laisser un commentaire

Alceste à bicyclette, pour lutter contre le froid

Un froid dimanche d’hiver il n’y a que deux choses à faire. Rester sous la couette et aller au ciné. Hier ça a été mon programme. J’ai mis le nez dehors pour aller me mettre au chaud dans une salle… et c’est bien parce que mon petit ciné de quartier se trouve à… 3 minutes de chez moi.

Donc, pour lutter contre le froid hier je suis aller voir « Alceste à bicyclette ». Et franchement c’était exactement le film qu’il me fallait. C’est un film drôle et magnifiquement interprété par Fabrice Luchini et Lambert Wilson.

Le réalisateur jour sur le personnage d’Alceste dans le Misanthrope de Molière. Dans ce film il est à la fois le personnage de la pièce que répètent ensemble Fabrice Luchini et Lambert Wilson, mais aussi Serge Tanneur (interprété par Fabrice Luchini), acteur qui a rejeté le monde du spectacle et vit en ermite sur l’île de Ré.

Lambert Wilson incarne Gauthier Valence, acteur célèbre pour son rôle dans une sitcom à succès. Il débarque sur l’île avec sa mise en pli irréprochable et son foulard autour du coup. Il a pour mission de convaincre Serge Tanneur de jouer avec lui la célèbre pièce de Molière.

A tour de rôle ils jouent les deux personnages principaux de la pièce et par le truchement des mots de Molière les deux hommes se rapprochent dans les confessions, se défient dans les textes et se révèlent plus rivaux qu’amis. Chacun cherche à manipuler l’autre, le poussant dans ses retranchements. Le couple Luchini/Wilson fonctionne à merveille. Les dialogues sont jubilatoires et leurs prises de becs uniques.

Il faut saluer la belle présence féminine de Maya Sansa. Elle va un temps apporter un peu de douceur au duo. J’ai adoré la scène où elle chante une chanson italienne avec Luchini. C’est touchant et drôle à la fois. L’homme est entrain de tomber sous le charme de la belle italienne et lâche pour un temps sa misanthropie.

Ce film est un bel éloge aux acteurs et on prend beaucoup de plaisir à les écouter déclamer les vers de Molière. Alors oui, ce film n’est pas non plus le chef d’oeuvre inoubliable de l’année mais on passe un très bon moment avec deux grands acteurs. Et puis il y a les images de l’île de Ré. Je suis ressortie de la salle avec une seule envie : aller voir la mer le plus vite possible pour faire de longues marches sur la plage avec le vent dans les cheveux…

Je vous laisse avec Rose et « Ciao Bella ». Une chanson me fait à chaque fois penser à une amie qui manque à ma vie. Et puis aussi pour dire que Rose vient de sortir un nouvelle album. Et moi, cette fille, je l’aime bien.

Son album on peut l’écouter ici : « Et puis juin ».

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s