Coups de coeur
Laisser un commentaire

Sandra Nkaké et Aloe Blacc montent sur le Ring à la Bellevilloise

Hier soir j’ai participé à l’enregistrement d’une émission musicale diffusée sur France O. Le Ring, animée par Aline Afanoukoé. Au passage je remercie la Bellevilloise pour ses deux invitations !!

Le principe de cette émission : « Dans l’ambiance d’une salle de boxe, deux chanteurs se succèdent sur le ring pour une session live exclusive. » Hier soir l’affiche était magnifique !! Sandra Nkaké et Aloe Blacc étaient attendus sur le ring. Et ils ont gagné leur « combat » haut la main.

Premier round. Sandra Nkaké arrive sur scène avec son grand sourire. Dès qu’elle commence à chanter on tombe sous le charme de sa voix. En 2012 elle a gagné le prix « révélation de l’année » aux Victoires du Jazz de Marciac.

En 2008, elle nous avait livré un album très groove et jazzy. Aujourd’hui elle revient avec un nouvel album encore soul et jazzy, mais elle y a ajouté une bonne dose de rock. Et c’est une réussite. Il faut dire que la voix de la chanteuse est un véritable atout. Tantôt grave et profonde, tantôt rageuse ou encore joyeuse, sa voix lui permet d’« interpréter » ses chansons, presque comme une actrice. Car dans cet album elle nous raconte des histoires. Hier soir elle nous a raconté celle d’une petite fille qui écoute les conversations des adultes avec « Conversation » ou encore celle d’un homme qui refuse la fatalité et les codes sociaux avec « Like a Buffalo ». Entre chaque chanson elle nous parle, comme une conteuse faisant le lien entre deux histoires. Elle est drôle, énergique et nous emmène à sa suite dans son univers.

On voudrait que ça dure encore, mais la fin du round sonne et Sandra Nkaké quitte le ring. Une courte pause de 20 minutes et l’émission reprend.

Deuxième round. Arrivée sur scène d’Aloe Blacc, accompagné par des musiciens français !! Oui oui, cet immense artiste s’est lancé dans un nouveau projet musical qu’il a baptisé « Roseaux ». Ce projet est né il y a 6 ans. C’est un collectif français de 4 musiciens (Emile Omar, Clément Petit, Alex Finkin et Aloe Blacc). Cee qu’Aloe Blacc aime avant tout ce sont les rencontres musicales parce qu’il n’est pas musicien. Il est une voix, et quelle voix. Et pour l’accompagner il a besoin de musiciens. Il se nourrit de ces rencontres. Hier soir il a eu une très belle phrase pour parler de sa reprise de « Walking on the moon ». Il nous a dit que pour lui une chanson ets quelque chose de magique parce qu’elle n’est jamais définitive. Elle évolue en permanence en fonction des rencontres musicales que l’interprète peut faire. Les paroles s’appuient sur la musique elle peut donc devenir tout autre que celle composée à l’origine. Et lorsqu’il nous offre son interprétation de « Walking on the moon » on comprend parfaitement ce qu’il a voulu dire… Et c’est beau !!!

Aleo Blacc c’est un artiste qui dégage beaucoup de sensibilité. Et puis, il faut l’avouer c’est un bel homme plein de charme (oui oui je peux l’affirmer car hier soir je n’étais qu’à un mètre de lui et franchement… craquant le garçon !!).

Alors pendant son set on est envouté par sa voix et sa présence. Surtout quand il chante « More than material ». Rien que d’y penser et à l’écouter là, maintenant, mes poils se dressent à nouveau et l’émotion m’envahit. Cette chanson il faut vraiment l’écouter. C’est une magnifique chanson d’amour dans laquelle il dit à la femme qu’il aime pourquoi il l’aime et que tout ce qui est matériel (vêtements, cheveux, chaussures…) n’a aucune importance. Il l’aime pour ce qu’elle a de naturel et ce qu’elle est vraiment quand tous les artifices sont tombés. J’adore cette chanson. C’est tellement ça l’amour. Il n’a rien à voir avec l’apparence mais avec ce qui fait l’autre dans son entier et sa particularité.

Pour clore son set il a chanté « We all must live together » et il a demandé à tout le public de chanter avec lui. C’était beau. C’était magique. Un grand moment d’émotion.

« You know we all must live together

You know we all must love each other… »

Voilà cette soirée était magnifique. Deux grandes voix de la soul sont venues chanter pour nous. Comme c’était pour le tournage d’une émission forcément les sets étaient (trop) courts. Cinq chansons seulement pour chaque artistes. Forcément ça laisse un petit goût de trop peu. Mais surtout ça donne envie d’aller les voir sur scène. Parce que maintenant je sais qu’un concert de Sandra Nkaké ou d’Aloe Blacc ça ne pourra être que géant !!!

Je vous laisse en musique avec ces deux grands artistes.

 

Sandra Nkaké, « Like a Buffalo »

Roseaux, « Walking on the moon »

 

Et pour le plaisir et l’émotion, « More than material »… Ecoutez. C’est beau…

Et bien sur il y a leurs albums. Pour moi l’écoute se fait sur Deezer et c’est ici 

Sandra Nkaké, « Nothing for Granted« 

Roseaux, « Roseaux« 

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s