Coups de coeur
Laisser un commentaire

Solidays 2012 : de la bonne musique et… de la boue

Voilà, les Solidays c’est fini pour cette année. Et c’était encore une fois formidable. Y a pas à dire, voir les artistes sur scène c’est vraiment génial.

Cette année tout s’est bien organisé. J’ai pu voir tous les artistes qui m’intéressaient. Allez je vous raconte ces trois jours de folie. Parce que bon, il faut bien le dire… Les Solidays c’est super chouette mais épuisant !!!

Tout a commencé vendredi, après une bonne heure et demi d’attente pour ENFIN être sur le terrain. Donc l’aventure musicale n’a commencé qu’à 20 heures avec Ben Howard. J’ai fait deux chansons sous le chapiteau pour le voir un peu puis à l’extérieur, tranquillement installée dans l’herbe pour manger un morceau. Parce qu’après tout s’enchaine. Pas le temps de souffler.

21H direction la grande scène «Bagatelle» pour aller voir Miles Kane. Super !! Génial !! Extra !! J’ai adoré. Il a une super présence sur scène et embarque la foule (énorme) avec son rock endiablé. Un de mes préférés de ce Solidays…

22H c’est au tour de Selah Sue. J’aime beaucoup sa voix et j’avais vraiment très envie de la découvrir sur scène. Je n’ai pas été déçue. La voix éraillée est bien là avec une belle présence sur scène. Une artiste vraiment sympa qui partage énormément avec le public. Bien, bien, bien.

23H on enchaine avec les Concrete Knives. L’album m’avait plu. Leur concert m’a conquise. Ils ont mis une ambiance incroyable et il faisait très très chaud sous le chapiteau !!! Ils passent à La Maroquinerie le 14 novembre et il y a de grandes chances que j’y sois.

A minuit une petite pause s’impose pour attendre The Kills qui passent à 1H. LE concert que nous attendons tous. Et bien… grosse déception. Pas à cause d’eux. A cause de la sono absolument pourrie. Jamais entendu un son pareil. La musique s’est transformée en une espèce de brouhaha insupportable. Nous avons tenu 3 chansons avant de plier bagage. Dommage. Parce que quand même… c’était The Kills !!!

Samedi, après une grasse matinée bien méritée pour reprendre des forces, je suis sur place vers 17H. Pour bien commencer, un p’tit café les pieds dans le sable. Puis à 18H direction le Domino pour aller voir Rover. Bon j’y vais pas hyper convaincue parce que sa prestation à La Maroquinerie m’avait déçue. Mais comme j’aime beaucoup son album, je me dis que ça vaut le coup d’essayer à nouveau. Très bonne idée !! Me voilà réconcilier avec l’artiste sur scène. Cette fois il était hyper détendu et souriant. Bien sur Rover reste Rover. Ca n’est pas un expansif mais il a fait de beaux efforts, très attendrissants, pour parler un peu au public. Super concert.

19H petite pause pour se restaurer grâce à un « vide » dans ma programmation. Rien qui me tente vraiment.

20H direction le Domino pour voir François & The Atlas Mountain avec un « petit » détour par les toilettes qui va s’avérer interminable. Zéro pointé pour l’organisation !!! 1 heure d’attente pour enfin atteindre les toilettes !! Donc pas vu François !! Je suis super déçue.

Heureusement je me rattrape à 21H avec mon concert préféré des Solidays : Skip The Use. Tout simplement génial, incroyable, dément !!! Quel personnage que le chanteur. Une pêche d’enfer qui entraine une foule indescriptible. C’était vraiment incroyable !! Jamais vu ça.

22H j’enchaine avec Zebda. Deux chansons et puis s’en va. Là je parle de moi. Pas convaincants les Zebda. Ou tout simplement pas ma tasse de thé. Je n’insiste pas et me dirige vers le César Circus où passe Fuel Fandango à 23H. J’avais un peu écouter leur album sur internet et je les avais sélectionnés dans les groupes à voir. C’était super. Beaux effets scéniques. La chanteuse a une vraie présence sur scène, hyper sexy. Et quelle ambiance ils ont su mettre. Leur musique c’est pas mal d’électro, un peu de pop et de rock. Je vous en conseille la consommation sans hésiter.

Minuit j’entraine tout le monde (j’ai du lutter contre leur fatigue…) pour aller voir Shaka Ponk sur la grande scène « Paris ». J’avais quelques à-prioris parce que je n’aime pas plus que ça. Mais on m’avait dit que sur scène ils étaient incroyables. Et c’est vrai. Leur concert est un véritable show. Jeux de lumières et d’images. Présence impressionnante. Quel talent !! Nous repartons tous enchantés d’avoir tenu le coup et de les avoir vus.

Nouvelle grasse matinée puis retour à Longchamp. Mais dimanche il fallait être super motivés. Il pleut depuis le matin. Au fil de la journée, le terrain va se transformer en véritable champ de boue. Il faut se déplacer super lentement si on ne veut pas finir étaler par terre. Je n’ai jamais vu ça. Je dois reconnaitre que ça freine un peu l’enthousiasme et que l’ambiance n’est pas la même que les jours de grand beau temps.

Arrivée sur place à 16H. J’essaie de commencer par Irma. Parce que j’aime bien et aussi, je l’avoue, parce qu’elle joue sous un chapiteau. Hélas d’autres que moi ont eu la même idée. Entrer sous le chapiteau se révèle être un véritable combat. Je préfère laisser tomber et je pars me mettre à l’abri dans le hangar du Bout du monde pour boire une petite bière.

Bon, je suis quand même venue jusque là pour écouter de la musique alors je repars vers un chapiteau à 18H pour voir Arthur H. Petit concert sympa avec une ambiance détendue. La belle voix chaude d’Arthur H réchauffe un peu l’atmosphère.

19H traversée du terrain boueux pour aller de l’autre côté de hippodrome voir les General Elektriks. Parce qu’ils sont immanquables les General Elektriks. J’aime trop voir le jeu de jambes de RV Salters et les déhanchés du bassiste Jessie Chaton. Malgré la pluie qui continue de tomber, la foule se presse. L’ambiance est quand même un peu molle pour un concert des General Elektriks.

Même ambiance sur le concert de Charlie Winston. Il peine pendant près de 30 minutes avant d’arriver à faire monter la température. On est bien loin de l’ambiance survoltée des Chorus. Il a finit quand même par y arriver à chantant ses « vieux » tubes « Like a Hobo » et « In your Hands ».

21H je file (enfin c’est beaucoup dire, en fait je glisse) pour aller voir les Brigitte. Toujours aussi sympas ces deux filles. Quand j’arrive sous le chapiteau l’ambiance est déjà bien « chaude ». Ca fait du bien après ces deux heures passées sous la pluie.

Pendant le concert la pluie a enfin renoncé à tomber. On a même droit à un joli ciel tout rose pour fêter le coucher du soleil. J’hésite. Il reste encore Garbage en concert de clôture. Mais il faut traverser à nouveau tout Longchamp dans la boue, je commence à être vraiment fatiguée et avec la nuit qui tombe il ne fait pas très chaud. Tant pis cette année je vais rater la fin mais je suis arrivée au bout de ma motivation. Au revoir les Solidays. A l’année prochaine.

Je partage avec vous quelques images. Parfois un peu floues et souvent prises de loin. Mais pas facile de faire des photos avec la foule des Solidays et avec un petit appareil. Mais ça reste de beaux souvenirs.

Un billet sur les Solidays ne peut se terminer qu’en musique. Voici mes coups de cœur de la session 2012.

Skip The Use, « People in the shadow » Trop, trop booonnnn.

Miles Kane, « Come closer »

Concrete Knives, « Happy Mondays ». Mon coup de coeur des Solidays.

Fuel Fandango, « Talking ». Ma découverte des Solidays.

Shaka Ponk, « Fonk me ». Pour le plaisir du souvenir et pour le visuel. Et parce que j’aime leur folie.

Forcément les General Elektriks, parce qu’on ne s’en lasse pas. Un brin de nostalgie avec « Raid the Radio ». Mmmhhhh… Au passage, admirez le jeu de jambes. J’adoreeeee.

Et pour finir Rover, parce que je me suis réconciliée avec lui. « Aqualast »

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s