Coups de coeur
Laisser un commentaire

Pluie d’étoiles filantes des Perséides…

Chaque été, au mois d’août, a lieu une pluie d’étoiles filantes. Cette année, le « pic » de cette pluie avait lieu dans la nuit du 12 au 13 août…

Pour commencer, voici une définition qui ne peut qu’enrichir notre culture générale.

« Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d’étoiles filantes visible dans l’atmosphère terrestre, issue de débris aussi gros qu’un grain de sable de la comète Swift-Tuttle. Bien que les premières traces d’observation datent de l’an 36, ce n’est qu’entre 1864 et 1866 qu’il est établit une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d’étoiles filantes est issue. Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l’atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ jusqu’aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août1. C’est l’essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l’année, étant donné qu’il se produit, pour l’hémisphère nord, lors de la période estivale. »

Pour profiter pleinement de ce spectacle, il faut quitter la ville et ses lumières.

Nous devions donc partir en rase campagne à 40 pour assister au spectacle… Mais… trop de nuages, froid, risque de pluie… Seuls trois irréductibles optimistes ont persisté dans ce projet… Et ne l’ont pas regretté.

Quelle belle nuit ce fut…

Pour commencer nous avons eu droit à un véritable périple pour atteindre un lieu loin de toute civilisation, et surtout de toute lumière. Car, comme chaque été, les travaux sur les autoroutes et dans les villes poussent à vue d’oeil… Nous avons donc visiter Guyancourt. Un joli circuit touristique (??) organisé par la DDTE à l’aide de panneaux déviation. Une sorte de labyrinthe circulaire dont nous pensions ne jamais ressortir.

Mais ça y est nous voilà sur l’autoroute… Nous filons vers Moisson, dans les Yvelines. Au dessus de nos têtes, le ciel est… laiteux !!! Aux dires du pilote. Sa copilote opte elle pour de la crème pâtissière. C’est plus son rayon à elle, la cuisine… En terme plus courant, nous dirons que le ciel n’était pas du tout dégagé.

Après avoir emprunté un chemin de traverse, au milieu des champs, nous trouvons enfin un coin d’herbe au milieu des arbres pour poser nos plaids et nos victuailles.

Au menu, des petites choses à grignoter pour l’apéro, une délicieuse tarte aux courgettes, du fromage. Un bon vin pour que tout soit parfait.

Après le repas, notre compagnon nous avait réservé une petite surprise. Il avait apporté un réchaud, du café en dosette et du chocolat… Un petit bonheur tout simple…

Un fois le ventre rempli, nous avons sorti nos duvets. La température étant très basse pour un mois d’août. Nous nous lovons donc dans nos duvets et guettons les étoiles. Le ciel est enfin débarrassé de sa crème pâtissière. Un magnifique ciel étoilé s’offre à nous.

La première étoile filante qui passe est superbe. Elle laisse derrière elle une magnifique trainée. J’en reste bouche bée. J’en oublie même de faire ce fameux voeu !!!

Heureusement, d’autres étoiles traverseront le ciel au cours de cette nuit… De petits points brillants qui jaillissent et laissent derrière eux une traînée scintillante… C’est vraiment magique…

Au bout d’un certain temps, je me rends compte que mes compagnons m’ont abandonnée pour aller retrouver Morphée. Je reste donc dans le silence, les yeux dans les étoiles.

Soudain, une chouette effraie passe juste au dessus de moi. Elle est magnifique, toute blanche, avec ses grandes ailes bien déployées… Là je me dis que je ne regrette vraiment pas d’avoir persisté dans ce projet. C’est une si belle nuit. Loin de tout, avec pour seul bruit celui des animaux dans le bois tout proche, pour seules lumières celles des étoiles… Petit à petit le sommeil me gagne aussi…

Le lendemain, nous nous réveillons doucement, avec le soleil au dessus de nos têtes.

Nous buvons un petit café, avant de ranger toutes nos petites affaires. Puis nous partons retrouver la civilisation avec plein de beaux souvenir, la tête encore un peu dans les étoiles…

Pour la pause musicale, restons dans les étoiles avec Muse et « Starlight« …

 

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s