Art urbain, Coups de coeur
Laisser un commentaire

Quand le Street Art se fait Erotik

Couv Erotik Street Art

L’art urbain nous réserve parfois quelques surprises, offrant l’intime au regard de tous. C’est ce que nous raconte « Erotik Street Art » au travers de photos d’oeuvres d’art urbain accompagnées de textes érotiques.

Un recueil de passionnés

Après une balade parisienne en forme d’abécédaire, je vous invite maintenant à découvrir une autre facette du street art au travers de ce recueil réalisé à plusieurs mains. Tout d’abord dans la rue par des artistes. Puis par Pierre Michel, au travers de ses photos. Avec l’aide de Dominique Decobecq, Ariane Pasco, Anne Gallien et Cyrille Benhamou.

Pierre Michel est photographe. Depuis 30 ans , il arpente les rues des villes d’Europe pour collecter tous les types d’expressions qu’il trouve sur leurs murs.

Dominique Decobecq et Ariane Pasco appartiennent au collectif Nice Art, pochoiristes qui oeuvrent dans les rues, entre Nice et Paris, depuis le milieu des années 80.

Anne Gallien écrit des nouvelles érotiques et des messages d’amour sur les murs de Bristol où elle vit.

Cyrille Benhamou est rédacteur en chef de la revue trimestrielle Street Art Magazine et directeur éditorial à Omniscience.

Voilà une belle brochette de passionnés de street art qui a su créer un petit livre de 128 pages qui nous parle dans le creux de l’oreille et nous emmène au pays du désir.

Promenade urbaine et érotique

Tout en délicatesse et en murmures, une plongée dans l’intimité des textes et des murs… Allez-y, allez-y tout doucement, lentement sans faire de bruit, sous peine d’un baiser… ou d’une fessée. Cet ouvrage illustré d’oeuvres suggestives et souvent coquines ravira vos sens.

L’idée originale de ce recueil est d’associer des oeuvres urbaines à des textes aux connotations érotiques issus de la littérature. Chaque texte a été choisi pour sa relation avec les oeuvres qu’il accompagne. Ainsi les mots de George Sand, Ovide, Ronsard ou encore La Fontaine accompagnent à merveille des oeuvres de Claire Street Art, Miss Van IZa Zaro et Catski.

Par ce jeu de mise en parallèle des mots et des images, Pierre Michel confronte l’art urbain, bien souvent qualifié de « contemporain » à un temps plus ancien au travers des textes. Mais les mots sont-ils bien plus anciens que les images ? Finalement les hommes n’ont-ils pas depuis toujours peint des fresques sur les murs (comme nous le montrent les murs de Pompéi) ? Le Kamasutra, écrit entre le IVe siècle et le VIIe siècle, n’alliait-il pas déjà dessins et mots pour parler de sexualité et de relation amoureuse ?

Petite « cerise sur le gâteau » (pour moi en tous les cas), les premières pages d’Erotik Street Art nous offrent en guise de « Préliminaires » la belle association des mots de Colette au dessin de Claire Street Art ! Colette cette femme libre dont j’ai du lire tous les livres depuis mon adolescence. Et Claire Street Art aux dessins si sensuels… Voilà de quoi nous mettre l’eau à la bouche !

Vous pouvez le trouver dans toutes les librairies (ou le commander en ligne) au prix tout doux de 15 €. Une idée de cadeau originale pour votre amoureu(se)x, ou peut-être pour vous… pour vous faire un petit plaisir !

Avant de vous laisser en musique, je veux faire honneur à tous les artistes qui ont réalisé les 135 oeuvres présentées dans ce recueil : Thiago Hattnher, Leo & Pipo, Paddy, Claire Street Art, ME Paris, Idys, Eva Mena, Suriani, Paella ?, 13 Bis, Lazslo, Artiste Ouvrier, Jordane Jone, IZa Zaro, Charlie & Friends, Mezzoforte, ES, Mittenimwald, Adrien Brody, Killed, Hao, Verrier, Nice Art, Spray Yarps, Catski, Mimi, Le Clown, Carl Labrosse, Fooz, Tempo Vivido, Davaca, Epsylon Point, Asty & Damuz, Celso Gitahy, Apaiz, Gil Bensmana, Khwezi, Luner, T. Point, Invader, Intra Larue, Koey, Plastic Dragon, Grouper, WK Interact, KristX, Andrew Wallas, Homo Sapien, Miss Van, Dominique Larrivaz, Nick Walter, Gonzalo Borondoet tous les artistes anonymes que les auteurs n’ont pu identifier, faute de signature ou voulant garder leur anonymat.

Pour la conclusion musicale je vous propose de (re)découvrir une artiste pour laquelle j’ai eu un énorme coup de coeur en 2010. Je vous conseille vivement d’écouter tout son album et en attendant, restons dans le thème…

 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Coups de coeur
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s