Expos
Laisser un commentaire

La « Douce folie » d’Herakut à la Galerie Mathgoth

Couv Herakut

Du 25 novembre au 24 décembre 2016, le duo d’artistes Herakut expose sa « Douce folie » à la galerie Mathgoth.

Il y a une semaine maintenant, juste après ma visite au Lavo//Matik, je suis allée au vernissage de la toute nouvelle exposition de la galerie Mathgoth. Pendant un mois elle accueille le duo d’artistes allemands Herakut.

Herakut, un duo complémentaire

HERAKUT, c’est la fusion de deux noms à 4 lettres pour un tandem à 4 mains, créé en Allemagne : Hera (Jasmin Siddiqui, née en 1981) et Akut (Falk Lehmann, né en 1977), membre du collectif Ma’Claim. Venus récemment peindre une fresque dans le 13ème arrondissement, ils reviennent à la Galerie Mathgoth présenter leur tout premier solo show en France.

Pour cette « Douce folie » ils ont mêlé peinture et collage sur toile ou sur carton, couture et broderies. Ils ont imaginé des productions inédites, faites de plusieurs morceaux de toiles cousus ensemble, dont trois collages brodés réalisés par Hera. Ils sont parfaitement complémentaires : Hera trace les grandes lignes de l’histoire, donne le ton de l’oeuvre. Puis Akut peaufine le détail, en particulier ces regards profonds et uniques des personnages. Cela donne un ensemble de toiles emplies de tendresse mais aussi toujours mélancolique. En effet, les regards des personnages sont toujours un peu tristes.

La folie du monde

Le thème choisi par les artistes est celui de la folie. A la fois celle qui habite chacun d’entre nous et qui nous permet de rêver et parfois d’aller au bout de ces rêves. Mais aussi celle du monde qui nous entoure. Ils nous proposent donc des toiles habitées par des personnages tout droit sortis des contes : fées, princesses, poissons ou encore licornes.

Pour eux, « la réalité est faite de mesquinerie, de politiciens fous et sans pitié, d’individus absorbés par le pouvoir et de systèmes qui n’ont aucun sens pour des personnes sensibles« . Et c’est l’imagination qui nous permet de créer un bouclier pour échapper à la dure réalité. Ainsi avec cette exposition ils nous emmènent dans un monde de conte de fées. Tout en gardant un pied dans la réalité, en particulier avec ce tableau magnifique qui représente une princesse et sa fille habillées d’un gilet orange qui ne peut que nous rappeler les réfugiés…

« Douce folie » en images

Galerie Mathgoth
34, rue Hélène Brion
75013 Paris
Du mercredi au samedi de 14 à 19 heures, ou sur rendez-vous

Pour finir j’ai choisi une chanson qui rappelle un de mes tableaux préférés…

Cette entrée a été publiée dans : Expos
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s