Art urbain
1 commentaire

Art Liberté : du Mur de Berlin au streetart

Depuis le 15 avril, le parvis de la gare de l’Est accueille l’exposition Art Liberté : du Mur de Berlin au streetart. Sylvestre Verger Art Organisation a imaginé cette exposition car, plus de 25 ans après la chute du Mur de Berlin, la liberté d’expression vit encore des jours difficiles et doit être défendue. Il a donc choisi de fêter cet anniversaire en invitant des street artistes venus du monde entier à peindre des fragments vierges du Mur.

Des oeuvres sur morceaux du Mur de Berlin

30 morceaux du Mur (conservé par Sylvestre Verger, collectionneur et patron de SVO Art) ont été installées, chacune accueillant l’oeuvre d’un artiste. Il les a confiés à des grands noms du street art, en phase avec la tradition du graffiti qui a vu le jour sur les parois du mur.

Parmi les artistes ayant accepté de se prêter au jeu se trouvent les français Christophe Bouchet et Thierry Noir, qui furent parmi les premiers à avoir osé, en 1984, utiliser cette frontière bétonnée en guise de support artistique. On peut voir également des oeuvres d’artistes allemands qui ont connu le pays coupé en deux par le mur. Certains vivaient alors à l’Est et d’autres à l’Ouest.

De nombreux artistes on répondu à l’invitation

Les artistes ayant répondu à l’appel sont : Christophe-Emmanuel Bouchet (France) ; Thierry Noir (France) ; Kiddy Citny (Allemagne) ; Peter Unsicker (Allemagne) ; Heinz J. Kuzdas (Allemagne) ; Indiano (Allemagne de l’Est) ; Faith47 (Afrique du Sud) ; John Crash Matos (USA) ; John Dolan (Angleterre) ; Daleast (Chine) ; Abraham Clet (France) ; 1Up (Allemagne) ; Franck Pellegrino (France) ; Mesa (Espagne) ; King Sone (Allemagne) ; Jim Avignon (Allemagne) ; Jack Fox (Afrique du Sud) ; Krki (France)  ; Jérôme Mesnager (France) ; Dscreet (Australie) ; Pablo Delgado (Mexique) ; Run (Italie) ; C215 (France) ; L7m (Brésil) ; Gilbert-Mazout (Togo) ; Fire (Chine) ; Jean Faucheur (France) ; PHA (France) ; Jef Aérosol (France) et Gonzalo Borondo (Espagne).

Outre les pans du Mur, vous pourrez aussi admirer trois Trabant (fameuses voitures de l’ex-RDA) qui ont été « customisées » par  Christophe Bouch, Kiddy Citny et Thierry Noir.

Ces trois artistes ont également effectué d’autres oeuvres, pérenne cette fois, dans la rue d’Alsace, derrière la gare. Depuis fin mars, ils ont peint ensemble une immense fresque destinée à rester sur place, pour ne jamais oublier.

Christophe-Emmanuel Bouchet et Thierry Noir font renaître la série des Statues de la Liberté créée le 4 juillet 1986 sur le Mur de Berlin au célèbre point de contrôle « Checkpoint Charlie », situé dans le secteur américain de Berlin. On fêtait cette année là, le centième anniversaire de la Statue de la Liberté de New-York. Comme à Berlin, la fresque a été conçue à partir d’un pochoir de Christophe-Emmanuel Bouchet, les rehaussements de couleur et les fonds résultent d’une collaboration entre les deux artistes.

Comme toutes les oeuvres réalisées sur le Mur de Berlin avant sa chute, cette série de Statues de la Liberté eût une vie éphémère. Elles furent en effet recouvertes quatre mois plus tard par une oeuvre du désormais célèbre artiste américain Keith Haring, dont la peinture disparaissait aux trois-quarts le lendemain…

Je vous livre ici quelques images de cette très belle exposition. Pour voir l’ensemble des oeuvres accompagnées du texte de légende, cliquez ici Art Liberté – Gare de l’Est . Mais surtout, profitez du beau temps qui s’installe sur Paris pour aller faire un tour là-bas. Cette exposition vaut vraiment le détour !

Je termine avec ces mots que Jean-Pierre Lemesle a écrit pour l’occasion : Mur « Art Liberté »

Voyageur !
pour la Rue de l’Alsace peinte
vous avez changé à Gare de l’Est
puis descendu à la station « Street Art »
vous avez bien fait.

Là où le mur saigne
ses couleurs d’espoir
et de liberté
vous ! voyageur en transit
vous êtes devenu témoin exigeant
et non plus spectateur passif
d’une ville en mouvement
On a hâte de découvrir cette collection Art liberté !

Je conclus en musique avec une chanson qui me paraît être parfaite ici : All you need is love…

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Art Liberté : du Mur de Berlin au street...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s