Portraits
1 commentaire

Les portraits de Miss Acacia : Kat et ses « portraits de femmes »

Je vous emmène à nouveau à la rencontre d’une jeune artiste féminine. J’ai rencontré Kat à la même occasion que Lady K, lors d’une action organisée contre le harcèlement de rue il y a quelques mois. Nous avions alors échangé quelques mots et depuis j’avais très envie de vous parler d’elle.

La découverte du graffiti

Pour son nom d’artiste la jeune femme n’a pas cherché à faire compliqué ou à faire passer un message quelconque. Kat est tout simplement le diminutif de son prénom, Katia.

Au cours de ses études d’arts appliqués et d’architecture, elle a eu l’occasion d’expérimenter plusieurs « média » artistiques : sculpture, peinture, aquarelle. Elle également touché un peu à la musique… mais elle n’était pas particulièrement douée et surtout, ça ne la passionnait pas. C’est en découvrant le graffiti et en commençant à peindre régulièrement qu’elle a su qu’elle avait trouvé « son » art, qui est devenu une vraie passion.

Tout a commencé dans les années 90 lorsqu’elle rencontre le graffeur DIKER. C’est lui qui l’a initiée au graffiti. Ils ont peint quelques années ensemble. En 2003, elle décide d’arrêter le graffiti pour se consacrer à des études d’architecture. Mais la peinture lui manque trop. Alors en 2012, elle se remet à peindre, poussée par des amis graffeurs. Depuis elle n’a pas arrêté.

Aujourd’hui, elle travaille principalement en atelier, sur toile car ça lui permet d’expérimenter des choses nouvelles et de travailler 15 jours sur un tableau si elle en a envie contrairement à la rue où il faut graffer dans l’urgence. Et surtout, les toiles lui permettent de garder une trace de ce qu’elle fait, alors que dans la rue les œuvres sont forcément éphémères.

Un bel hommage aux femmes

Mais elle aime aussi travailler dans la rue, que ce soit de façon légale ou illégale car cela lui donne un certain sentiment de liberté et de partage direct avec le public. Ce qu’elle adore dans le graffiti c’est l’échelle à laquelle elle travaille : celle des bâtiments qui nous entourent. La bombe de peinture permettant de recouvrir rapidement une grande surface les fresques réalisées sont bien souvent énormes.

Comme vous allez le voir dans les images qui suivent, Kat travaille principalement sur des images de femmes. Elle réalise de magnifiques portait en bichromie, avec juste un détail coloré. Lorsque j’ai vu son œuvre lors du harcèlement de rue, j’avais vraiment beaucoup aimé. Et en découvrant, ensuite (et particulièrement pour ce portrait), le reste de ses œuvres, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette jeune artiste… à suivre assurément. J’aime ce contraste entre le noir et blanc et ces touches de couleur (bien souvent une bouche rouge) et surtout la sensualité dégagée par ses portraits. A travers ses oeuvres, Kat rend un très bel hommage aux femmes.

Au jeu de la chanson de conclusion, Kat a choisi Metronomy.

Cette entrée a été publiée dans : Portraits
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Les portraits de Miss Acacia : Kat et ses &quot...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s