Art urbain, Expos
2 commentaires

Avec « Hoplà ! », Akiza : la galerie s’offre un Noël alsacien

8d606c1f9be3bf9a242637dcacfb270aDepuis pas mal de temps je voulais aller découvrir Akiza: la galerie aux Abbesses. C’est chose faite à l’occasion du vernissage de la nouvelle expo « Hoplà ! L’Alsace Rock’n Roll, lowbrow et street art » samedi 16 novembre.

Voilà une expo riche en découverte de nouveaux artistes. Cette expo collective mêle des artistes venant d’horizons différents. D’ailleurs, en passant, j’ai découvert un nouvel art pictural. Le lowbrow. Et oui on apprend à tout âge. Comme je ne pense pas être la seule à ne pas connaitre je vous livre une rapide définition : « Le lowbrow se réapproprie les codes issus des médias populaires tels que le comics, la publicité, le graffiti, le dessin animé et tout ce qui n’est pas considéré comme appartenant au monde des « beaux-arts » classiques. Il est considéré comme faisant partie de la « pop surréaliste ». Le lowbrow art est souvent humoristique, tantôt joyeux, parfois espiègle et, d’autres fois, sarcastique. La plupart des œuvres lowbrow sont des peintures, mais elles peuvent également utiliser d’autres supports ou techniques : jouets, art numérique, sculpture. »

Donc  Akiza : la galerie a réuni plusieurs artistes sur le thème de l’Alsace. On peut y voir des sculptures, des peintures, des dessins, des pochoirs ou encore de la photographie. Chaque oeuvre illustre le thème à sa façon.

J’ai eu quelques coups de coeur.

Pour Coeur empoisonné (Le petit monde tentaculesque d’Emilie) et son monde qui nous rappelle celui de Tim Burton et bien sur de Dionysos (petit rappel, le nom de ce blog vient de là…). Pour Martine Fa et ses fines silhouettes en noir et rouge. Pour an’N’O’Nyme et ses dessins sur papier kraft. Pour Akiza, enfin pour lui mon coup de coeur est né il y a bien plus longtemps alors que je croisais son petit personnage dans les rues.

L’expo se termine dans un monde « adulte » (nous n’étions pas tout à fait d’accord sur l’âge limite auquel l’accès à la petite pièce du fond pouvait être autorisé… Disons +18 ans…). Donc ici vous entrerez dans un univers pornographique un peu… extrême. Mais oui l’Alsace peut aussi s’illustrer SM avec les oeuvres d’Antoine Bernhart (tiens même sur son site il faut avoir + de 18 ans…).

Je profite de cet article pour vous présenter Akiza. Parce que c’est un projet porté par Yoshii et Robinson. Je ne vais rien réinventer parce qu’ils en parlent bien mieux que moi. « AKIZA est une démarche globale d’invasion et de confusion, une question permanente sur l’identité et les limites de représentation du corps. À la fois œuvre d’art et icône pop consumériste, elle se prolonge, se répand et attend dans un doux-amer industriel. Poupée archétype, elle se nourrit d’influences fantastiques, fétichistes et calligraphiques et instaure un dialogue entre le blanc et le noir, le compliqué et le simple, l’innocence et l’indécence, l’un et le multiple, les variations et la copie. Figure minimaliste de l’intemporel et de l’idéalisation, elle se réinvente à travers les creux de ce monde et les signes mécaniques de notre présent passé. » Moi j’aime. Et si je peux vous donner envie de découvrir et bien je serai ravie.

Voilà vous avez jusqu’au 5 janvier 2014 pour aller faire un tour aux Abbesses (quartier plutôt sympa non ?) et en particulier au 3 de la rue Tholozé pour découvrir la Galerie Akiza et son expo « Hoplà ! L’Alsace Rock’n Roll, lowbrow et street art« . En plus vous ferez la connaissance de Yoshii et de Robinson. Ils sont tous les deux adorables. Ce qui ne gâche rien parce que bon… on ne peut pas dire qu’on soit toujours bien accueillis dans les galeries.

Pour vous donner envie d’y aller voici quelques photos : « Hoplà, l’Alsace s’installe aux Abbesses »

J’ai profité d’être dans le quartier pour faire un petit tour à la Galerie W pour voir les nouveautés. Il y a des choses intéressantes à découvrir. Alors faites comme moi, « optimisez » votre balade aux Abbesses.

Pour cette fin de week-end, je vous laisse découvrir ou savourer encore London Grammar… 

Cette entrée a été publiée dans : Art urbain, Expos
Avec les tags :

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: Mon année 2013 : des films, du streetart, de la musique… | Les petits billets de Miss Acacia

  2. Pingback: "Le vent nous portera" chez Akiza : La Galerie | Les petits billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s