Coups de coeur
Laisser un commentaire

« Prisoners », un thriller réussi

« Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent… »

Voilà le synopsis de « Prisoners », un film de Denis Villeneuve avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal. Je suis allée voir ce film tout à fait par hasard. Parce que la bande-annonce me plaisait et, très franchement, le seul film qui passait à l’heure et dans la salle où je voulais aller.

Mon instinct ne m’a pas trompée. Ce film est excellent !! Il tient le spectateur en haleine jusqu’à la fin. On ne sait pas qui du flic ou du père suit la bonne piste.

Deux conceptions de la justice s’affrontent. Celle du père, interprété magistralement par Hugh Jackman, qui n’écoute que son émotion et son intuition, n’ayant pas peur de se perdre dans la violence pour retrouver sa fille vivante. En face, celle du flic, tout aussi bien interprété par (le si beau) Jake Gyllenhaal. Lui, il veut garder la foi dans la loi et la déduction qui forcément le mèneront à la vérité.

Le rythme est lent. La lumière blafarde. Ajoutant à l’angoisse, qui est là en permanence, palpable, prenante. On se trouve pris entre ces deux hommes. Forcément on comprend bien mieux le parti pris par le flic. Mais, tout au fond de nous, même si la morale est bien loin, on ne peut s’empêcher de comprendre le père. Comment accepter la disparition de son enfant ? Comment rester immobile et attendre ? La douleur le fait perdre toute notion de Bien et de Mal.

Je ne peux en dire beaucoup plus car je ne peux dévoiler les détails du film car il perdrait alors tout son intérêt. Je n’ai parlé que des deux personnages principaux mais tous les acteurs sont excellents. La mère, les parents de l’autre petite fille, les « coupables ». Tous, sans exception.

« Prisoners » est un film troublant, qui peut mettre mal à l’aise. Mais il faut le voir. Absolument.

Je vous laisse en musique avec une chanson qui me rappelle bien des souvenirs… Chris Isaac, « Wicked Games ».

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s