Coups de coeur
3 commentaires

Les « love songs » de Vanessa Paradis

Comme je vous le disais dans mon billet « La patience des buffles sous la pluie« , je viens de découvrir (comme tout le monde à vrai dire…) le nouvel album de Vanessa Paradis. Je n’écris jamais de billet sur des albums parce que je préfère vous parler des artistes sur scène. Mais là j’ai eu un gros gros coup de cœur.

Je ne suis pas sûre qu’on puisse expliquer un coup de cœur. C’est un peu comme un coup de foudre amoureux. Un peu mystérieux. Tout dépend des circonstances, de l’humeur du moment, de sa propre histoire… Et cet album tombe à un moment où ses mots font échos surement… beaucoup.

Mais pas que. Il y a aussi Benjamin Biolay derrière tout ça. Et cet homme là il me plait pour la fragilité qu’il laisse apparaître dans ses chansons. Il n’a pas peur de parler de ses faiblesses, de sa mauvaise foi, de ses incertitudes… Et bien sur ça me touche. Parce que j’aime bien les gens qui ont le courage de se montrer tels qu’ils sont. Parce qu’au fond on a tous nos manques et nos peurs.

Bref donc depuis sa sortie, j’écoute en boucle le nouvel album de Vanessa Paradis. Il porte son nom à merveille « Love songs ». 20 chansons dédiées à l’amour. Heureux, malheureux. Terminé ou à ses balbutiements.

Vanessa Paradis a aujourd’hui 40 ans. Pour moi le plus bel âge pour les femmes. Nous entrons dans cette quarantaine apaisées. La vie nous a souvent bousculées avant. Mais ce chemin un peu chaotique nous a donné une certaine force. Enfin je trouve. Je trouve que cette maturité se ressent dans l’album. Les thèmes abordés sont moins légers. Elle nous raconte l’amour et on ne peut s’empêcher de penser à son histoire personnelle. Forcément elle nous parle de vie commune, de rupture, de reconstruction et même de la possibilité d’un nouvel amour.

Mais il n’y a pas que les mots. Il y a aussi les musique qui les habille. Chaque chanson a sa couleur musicale : des cuivres ou des cordes, très dépouillées pour laisser toute sa place à la voix (et aux mots) ou pleine de rythme. Nous passons de la chanson française « classique » à la pop, en faisant un détour par la musique latine ou funky. C’est un vrai bonheur.

J’avais très envie de vous parler de chaque chanson, de mettre en mots ce que je ressens en les écoutant. J’ai même écrit quelques phrases pour chacune d’elle. Mais finalement je préfère ne pas publier ici mes mots. Parce que plusieurs d’entre elles me touche beaucoup et que je crains d’y mettre trop de moi même. Je reçois ses mots avec mon histoire et je pense que je n’aurai aucune objectivité. Alors je vous laisse vous faire votre propre idée à partir de votre histoire personnelle… Je vous dirai juste que je les aime toutes avec une petite préférence pour « Le rempart », « Tu pars comme tu reviens », « Station Quatre Septembre », « Les vieux cons », « Les roses roses », « Rocking chair » ou encore « Etre celle ». J’aime aussi beaucoup « Tu vois c’que j’vois » pour son optimisme et parce que c’est vrai « « Toute la vie devant toi comme elle est belle ».

Mais ma préférée par dessus toutes les autres c’est « Plus d’amour« . Je pleure à chaque fois que l’écoute. Mais elle est tellement belle et tellement vraie. Venez l’écouter ici.

« Quand il n’y a plus d’amour du tout
On repense au bon vieux temps
Au bon goût de ses lèvres
De sa sueur,de sa fièvre
Souvenirs entêtants
De son corps indécent »

 

« Love song« . Le single qui nous a fait découvrir la nouvelle Vanessa Paradis. Une chanson l’amour physique, de cette alchimie entre deux corps qui crée l’intimité… Corps et âmes mélangées. Elle nous dit que l’amour c’est souvent bien compliqué et qu’il vaut parfois mieux ne pas chercher à comprendre et juste se laisser aller.

Mais pour clore ce billet, je veux vous offrir une de mes chansons préférées. « Station Quatre Septembre« . Cette chanson évoque la nostalgie d’un amour défunt. Les souvenirs de la rencontre, des petites choses et des habitudes qui faisaient le couple et qui resteront à jamais graver dans notre coeur.  « Même au siècle prochain j’en parlerai encore… »

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

3 commentaires

  1. Pingback: La patience des buffles sous la pluie | Les petits billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Vanessa Paradis éblouit le Casino de Paris | Les petits billets de Miss Acacia

  3. Pingback: Mon année 2013 : des films, du streetart, de la musique… | Les petits billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s