Coups de coeur
1 commentaire

The place beyond the pines

Synopsis

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

Tout me poussait à aller voir ce film. Les critiques souvent positives, des articles écrits par des bloggeuses dont je partage souvent les goûts (enfin surtout une d’ailleurs…), des amis qui ne tarissaient pas d’éloges. Bref . Il fallait que je le vois. L’occasion s’est présentée vendredi soir.

Je rejoins mes amis, « ma » blogueuse, les critiques… J’ai beaucoup aimé ce film. En premier lieu pour les acteurs qui sont tous extraordinaires. Je les ai quasiment tous découverts dans ce film. OK j’avoue. Je n’ai jamais vu « Drive » et « Very bad trip 1 » m’a laissé tellement indifférente que je n’ai aucun souvenir des acteurs qui jouent dedans. Voilà de belles découvertes en tous les cas.

Ryan Gosling est très touchant en bad boy qui se découvre père et décide d’assumer sa responsabilité.

Bradley Cooper quand à lui, campe à merveille ce flic qui se veut incorruptible mais va finalement utiliser le système pour servir sa carrière.

Chapeau également aux jeunes acteurs jouent le rôle des fils des protagonistes. Emory Cohen fait peut-être un peu d’ombre à Dane DeHaan avec sa moue à la James Dean.

Il ne faut pas oublier Ray Liotta, génial en flic pourri et Eva Mendes très émouvante.

Ce film vaut le déplacement également pour son histoire qui nous parle de filiation (être père ou fils) , de fatalité. Ce drame raconte les vies de 2 générations en 3 chapitres.

Dans le premier, Derek Cianfrance nous parle de Luke (Ryan Gosling), tête brûlée instable qui va décider de fixer son existence à Schenectady lorsqu’il apprend qu’il est père d’un petit garçon. Pour cet enfant et pour assumer ses responsabilités il est prêt à tout… et surtout au pire. Parce qu’il est un homme qui s’est construit sans père et ne peut donc tourner le dos à cet enfant. Devenu braqueur de banque, il est poursuivi par un jeune flic ambitieux Avery Cross (Bradley Cooper).

Dans le deuxième chapitre, on assiste à l’ascension sociale de Avery. Ascension basée sur le meurtre de Luke, qui a fait de lui un héros. Cette histoire parle aussi d’hérédité et de transmission. Ici on voit un fils marcher dans les pas de père et réaliser les ambitions politiques qu’on a voulu pour lui. Très vite on comprend que pour répondre aux souhaits de son père, Avery a, lui, perdu le contact avec son propre fils. Cercle vicieux infernal.

La troisième et dernière partie met en scène les fils de Luke et Avery. Ils vont se rencontrer sans connaître l’histoire de leurs pères et l’influence que cette histoire aura eu sur la vie de chacun. Mais ils ressentent que quelque chose les lie et les attire l’un vers l’autre dans une sorte d’affrontement.

En me relisant, je ne suis pas certaine d’avoir été très claire… Mais franchement je ne vois pas trop comment raconter ce film autrement, sans trop en dire pour laisser le plaisir de la découverte à ceux qui ne l’aurait pas encore vu. Parce que franchement s’il y a bien une chose que je déteste c’est qu’on me raconte la fin d’un film et toutes les scènes importantes !!! Alors si vous n’avez rien compris ça n’est pas grave. Allez voir ce film. C’est beau, intense, avec des acteurs magnifiques.

Pour vous qui ne me suivez pas sur Facebook, voici un de mes coups de cœur. Alex Hepburn. « Under ». A l’occasion écoutez son album. C’est vraiment bon. J’aime beaucoup sa voix un peu rauque.

 

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

1 commentaire

  1. Pingback: Mon année 2013 : des films, du streetart, de la musique… | Les petits billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s