Coups de coeur
2 commentaires

Rendez-vous au Louvre avec Oxmo Puccino

Quel beau moment de musique et de poésie que celui que j’ai vécu hier soir à l’auditorium du Louvre. Le Louvre a donné carte blanche à Oxmo Puccino pendant 5 mois pour nous faire découvrir son univers musical. Par la prestation d’autres artistes mais aussi en se mettant lui-même en scène pour le concert de clôture. Et c’était hier soir.

A cette occasion, Oxmo Puccino a créé un véritable spectacle alliant l’image, la musique et les mots. Et ce mélange donne un grand moment de poésie et ‘évasion.

Tout commence avec des images à travers des petits films muets et en noir et blanc datant du début du XXe siècle.

Sur le premier film (un peu particulier il faut bien l’avouer puisqu’on peut y voir des taches blanches circulant sur l’écran), après un long moment de silence (que le public finit par rompre car il est très difficile de rester ainsi silencieux dans une salle où on est venu pour entendre de la musique), la voix d’Oxmo Puccino s’élève. Il nous lit un magnifique texte sur le silence justement, écrit par Maurice Maeterlinck. Le voici en lien :  « Le silence » de Maurice Maeterlinck , pour que vous preniez le temps de le lire… tranquillement pour en saisir tout le sens.

Ensuite les 3 musiciens d’Oxmo Puccino arrivent sur scène, puis Oxmo lui-même. Pendant une heure nous voilà embarqué pour un très beau voyage. Il faut dire qu’il a su parfaitement s’entourer Oxmo pour ce concert. Les trois musiciens présents sur scène sont incroyables. Tout est réglé à la perfection lorsqu’ils jouent sur les films muets.

Avec eux, Oxmo Puccino est allé au bout du mariage musical rap et jazz.

Je vous présente les musiciens parce que je les ai trouvé vraiment incroyables.

Côme Aguiar est bassiste, compositeur, arrangeur et réalisateur musical. J’apprends qu’il accompagne Oxmo Puccino depuis 2007.

Jean-Baptiste Cortot est batteur. Ila joué avec d’autres artistes tels que Da Silva, Grand Corps Malade ou encore Aaron. Il joue avec Oxmo Puccino depuis 2009 et ce dernier le surnomme « Rachid Laspales ».

« And last but not least » (je dis ça parce que je dois avouer avoir eu un coup de cœur pour lui…), Pierre Luc Jamain (surnommé Pedrito de Cuba par Oxmo Puccino) est pianiste mais aussi compositeur-arrangeur et réalisateur musical. Il a travaillé avec des artistes tels que Feist ou Micky Green. Il accompagne lui aussi Oxmo depuis 2007.

Mais au-delà de leur immense talent à tous les quatre, ce qui rend le moment magique c’est la complicité qui les lie. Sans cesse, ils se sourient, se font de petits signes qui règlent leur musique. Leur plaisir se communique au public.

Après une ovation et un rappel, Oxmo Puccino revient pour une ultime chanson qui laisse imaginer ce que sera son concert au Bataclan le 20 novembre. Après l’ambiance jazzy et feutrée de cette soirée au Louvre, il redevient le rappeur et met le feu à un public déjà conquis par le personnage.

Maintenant, on attend avec impatience son nouvel album qui sera dans les bacs le 17 septembre 2012.

Je vais finir en musique avec Oxmo Puccino bien sur. J’ai choisi trois de ses chansons. Mais il y en a encore des tas. « Soleil du nord« , « J’te connaissais pas » (une belle déclaration d’amour comme on en rêve), « L’Arme de paix« , « Les unes ? Les autres » (écoutez bien les garçons 😉 … Un seul conseil : écoutez ses albums.

Son nouveau clip : « Le sucre pimenté »

Un plus ancien mais vraiment bon. Ecoutez les paroles. Il nous parle du temps qui passe. « 365 jours ».

« 365 jours puis 700, le temps commence à manquer tu l’espionnes.

365 jours puis 700, le temps commence à compter, tu te questionnes.

La verité depend de celui qui écoute

Et peut importe ce qu’on dit le temps révèle tout,

Le temps fait du bien à l’amour

Contrairement à ce qu’on pense,

Les regrets c’est quand on se goure concrètement »

Mais aussi « Tirer des traits« .

« Tirer des traits vivre les sacrifices de si près

Je sais à quoi tu songes en secret,

À notre âge déjà les traits tirés

À force de tirer des traits »

 

IFrame

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur
Avec les tags : , ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

2 commentaires

  1. Pingback: "Le silence" de Maurice Maeterlinck | Les petits billets de Miss Acacia

  2. Pingback: Le silence de Maurice Maeterlinck | Les billets de Miss Acacia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s