Coups de coeur
Laisser un commentaire

La liberté d’expression en danger ???!!!

Après la loi HADOPI, le gouvernement veut faire voter une nouvelle loi pour « réguler » le Net.

Aujourd’hui Internet représente un véritable enjeu pour les hommes politiques. Ils ne peuvent maîtriser ce nouveau moyen d’expression. Chacun de nous y est libre d’exprimer son opinion. Bien sur, cela peut amener à des dérives. Mais ces dernières peuvent-elles justifier que le monde politique, et le Gouvernement actuel en particulier, essaient de contrôler ce média.

On a déjà quelques « doutes » sur la neutralité et la liberté d’expression de bien des journalistes télé ou presse… Alors serait-ce la suite logique à une politique de répression et de contrôle qui se glisse doucement, sans bruit, dans notre société ??!!!

Voici un extrait du site « La Quadrature du Net » pour présenter cette loi.

« Internet a été conçu comme un réseau décentralisé, dans lequel aucun acteur ne peut décider unilatéralement de bloquer les flux d’information qui transitent dans l’architecture communicationnelle. Le principe originel de neutralité du Net exclut en effet toute logique de contrôle centralisé du réseau. Or, aujourd’hui, de nombreux projets législatifs cherchent à instaurer le blocage administratif de l’accès à certains sites Internet. Qu’il s’agisse de jeux en ligne, de contenus violents ou pédopornographiques, mais encore de propos diffamatoires ou de violations du droit d’auteur, un nombre croissant de gouvernements démocratiques s’orientent vers ce mode de régulation de l’Internet à la fois inefficace et profondément dangereux du point de vue des libertés fondamentales.

Inefficace, notamment parce que les moyens de contournement existent déjà, et qu’ils ne feront que se généraliser à mesure que le blocage de sites Internet sera élargi. Dangereux pour les libertés fondamentales, car le blocage de sites Internet est par nature imprécis (faisant courir le risque de sur-blocage), et met ainsi en danger la liberté d’expression et de communication. En donnant à une entité non-judiciaire le pouvoir de bloquer l’accès à des sites web, c’est une porte ouverte à la censure qui est instaurée sur Internet. Compte tenu des défauts consubstantiels du filtrage de l’Internet, les pouvoirs publics se doivent de réfléchir à des solutions alternatives afin de faire respecter la loi. Selon les cas, ils peuvent envisager des mesures aussi diverses que le renforcement des moyens des services de police consacrés au cybercrime, le blocage des flux financiers opérés en ligne, le perfectionnement des logiciels de contrôle volontaires installés sur les ordinateurs des abonnés ou encore l’utilisation de l’outil fiscal. »

Des liens utiles si cet article vous intéresse.

La Quadrature du Net

http://www.laquadrature.net/fr/filtrage-du-net

Loppsi.fr

http://www.loppsi.fr/

Loppsi.org

http://www.loppsi.org/

Allez, un peu de musique quand même… Luke, « Le Robot »

Cette entrée a été publiée dans : Coups de coeur

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, j'adore partager toutes ces passions avec vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s