Street Art
Laisser un commentaire

Comment sortir les femmes de l’ombre ? Une interview de l’artiste Lilyluciole

Interview Lilyluciole

Trouver sa place en tant que femme n’est pas toujours simple. Et les femmes artistes n’échappent pas à la règle. L’artiste Lilyluciole a créé le projet « Sortir les femmes de l’ombre » pour essayer de changer les choses. Elle nous explique sa démarche dans cette interview.

Bonjour Lilyluciole. Peux-tu te présenter ?

Je suis street artiste et l’initiatrice du projet Sortir les Femmes de l’Ombre.

Ce projet a pour but de mettre à l’honneur des femmes artistes à travers des événements qui proposent des performances artistiques (slam, musique et danse) et des discussions.

L’année dernière, nous avons proposé ce projet sur la péniche de la Grande Fantaisie dans le 19e arrondissement de Paris. Cette année nous avons organisé des événements dans deux lieux parisiens, à deux dates : le 8 mars 2019 au 59 Rivoli et le 23 mai 2019 à l’EP7.

Jusqu’à présent, nous avons réussi à représenter une trentaine d’artistes.

J’ai également organisé un événement sur Montréal qui se déroulera le 6 septembre 2019 à la librairie Euglionne.

Selon toi, quelle est la place des femmes dans l’art aujourd’hui ?

Le sujet est si vaste ou si complexe qu’il est difficile de répondre. Je vais donc parler ici en mon nom et selon mon expérience.

On sait qu’il est relativement difficile d’être artiste, et cela indépendamment du genre. Cependant, ces difficultés sont encore plus grandes pour les femmes, depuis la toute petite enfance jusqu’à la reconnaissance (si on y arrive bien entendu), tous domaines confondus.

Beaucoup de freins et de limitations sont placés sur notre chemin.

En tant qu’artiste, j’ai toujours eu le sentiment de me battre plus que les autres pour y arriver et faire mes preuves en ayant une création de qualité, originale. Cela demande beaucoup d’heures de travail en atelier, mais également de trouver mes propres stratégies. Sortir les Femmes de l’Ombre a été un moyen pour moi de sortir de mon isolement en tant qu’artiste. En m’ouvrant aux autres, en mettant en valeur leur travail je rayonne également. Quand on est ensemble on peut avancer vite et surtout on se rend compte que nous ne sommes pas toutes seules à vivre cette situation.

Chaque femme essaye de trouver du mieux qu’elle peut sa méthode pour s’en sortir, se faire reconnaître, sortir de l’ombre.

Dans l’art comme ailleurs, on vit dans un monde de compétition et, bien sûr, les femmes peuvent emprunter les mêmes codes que certains hommes dans cette course effrénée de la reconnaissance.

Moi, je pense qu’il faut passer à autre chose ou penser autrement.

Enfin, on constate qu’il y a une véritable prise de conscience qui émerge depuis quelques années en France. Les choses sont en train de changer avec des dossiers très lourds qui sortent comme l’affaire Weinstein aux Etats-Unis. Depuis, de nombreuses femmes osent prendre la parole et dénoncer la suprématie masculine dans de nombreux secteurs et dans tous les pays (dans la musique, la publicité, le cinéma…).

Peut-on agir contre l’invisibilisation des femmes ?

On peut agir en osant remettre en question les croyances héritées de nos parents, de notre éducation, de la société patriarcale, pour les changer.

A cause de ces croyances, de femmes sont victime du syndrome de l’imposteur, ne se sentent pas du tout légitimes et en souffrent. Je constate que de nombreuses femmes artistes restent dans l’ombre à cause cette douleur car la souffrance n’aide pas un.e artiste dans le développement de sa carrière, bien au contraire.

On doit donc travailler sur la confiance en soi et sur la prise de conscience de notre potentiel de création.

Comment et pourquoi est né le projet « Sortir les femmes de l’ombre » ?

Le projet Sortir les femmes de l’ombre est né de mon expérience d’artiste.

J’avais envie d’aller à la rencontre d’autres artistes femmes et de rompre avec mon isolement et ma solitude. Je souhaitais créer des passerelles entre nous.

Je voulais changer cette souffrance liée à la solitude, en énergie de transformation positive et collective.

Le danger en tant que femme est de s’enfermer dans la case des victimes et d’y rester pour ne rien faire, ne rien créer et ne rien montrer.

Quelles sont vos actions ?

Nous sommes en train de réfléchir aux objectifs que nous souhaitons nous donner mais il est intéressant pour nous d’aller au-delà de la proposition de discussions et de performances artistiques et de faire de l’accompagnement auprès d’artistes femmes en travaillant avec des professionnel.le.s.

Nous avons décidé de travailler avec des femmes issues d’un environnement socio-économique et culturel faible mais qui sont avant tout très motivées pour obtenir du changement dans leur vie.

Nous sommes sur Paris et nous souhaitons à organiser nos évènements fait de discussions et de performances. Nous sommes donc à la recherche de partenariats et de mécénat pour nous appuyer matériellement et financièrement dans cela,

Par ailleurs, nous sommes à la recherche d’un lieu pour notre équipe mais aussi pour pouvoir accueillir les artistes.

Notre envie serait d’avoir un atelier qui serait une sorte d’incubateur pour permettre à des femmes artistes d’être accompagné dans leur démarche artistique et de professionnalisation.

La conclusion musicale de cette interview est un clin d’oeil à une autrice amoureuse de tango et qui croit en son rêve. Elle se reconnaitra…

Cette entrée a été publiée dans : Street Art
Avec les tags : ,

par

Je suis une passionnée d'art urbain, de musique, d'évasion au cinéma ou dans les livres. J'aime me perdre dans les villes pour les mettre en images. Et surtout, partager toutes ces passions avec vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.